Edition du 20-05-2019

Néphropathie diabétique: Merck Millipore et Proteomics collaborent en vue de valider des biomarqueurs

Publié le lundi 27 février 2012

Merck Millipore, la division Sciences de la vie de l’Allemand Merck KGaA , et Proteomics International, société basée à Perth en Australie, ont annoncé vendredi une collaboration en vue de valider des biomarqueurs liés à la néphropathie diabétique. La néphropathie diabétique est une complication importante du diabète ; sur les 280 millions de personnes atteintes de diabète dans le monde, on estime que 10 à 20 % devraient mourir d’une insuffisance rénale.

Dans le cadre de cette collaboration, Proteomics International évaluera ses treize biomarqueurs protéiques supposés nouvellement identifiés en utilisant les immuno-essais multiplex de Merck Millipore. Ces biomarqueurs incluent des protéines impliquées dans le métabolisme, l’inflammation et le stress oxydatif. Une fois validés, les biomarqueurs pourraient être utilisés pour suivre la progression et le pronostic de cette pathologie rénale chez les patients atteints de diabète.

Actuellement, la néphropathie diabétique est détectée par le test de la microalbumine, un unique biomarqueur présent dans l’urine, qui a toutefois une utilité limitée dans la prédiction et le suivi de la progression de la maladie. Plusieurs des biomarqueurs nouvellement identifiés s’annoncent prometteurs pour améliorer les méthodes de screening actuelles par l’identification d’une signature de ces biomarqueurs dans le sang, capables de mieux représenter la prédiction et la progression de la maladie. Proteomics International utilisera également sa riche collection de spécimens cliniques pertinents pour évaluer d’autres biomarqueurs développés par Merck Millipore.

« Nous espérons que cette opportunité permettra à Merck Millipore d’étendre sa gamme d’essais à base de billes multiplexées ELISA et MILLIPLEX® pour les biomarqueurs du diabète et d’autres maladies métaboliques », indique Jehangir Mistry, Ph. D., Directeur de la R&D chez Merck Millipore.

« En plus de ses biomarqueurs, Proteomics International nous donne accès à de grandes cohortes de patients hautement stratifiés en Australie pour valider les performances des essais. Cela nous aidera à déterminer l’utilité clinique des biomarqueurs pour le développement de potentiels tests de diagnostic de la néphropathie diabétique. »

« Nous avons choisi Merck Millipore comme partenaire en raison de l’étendue de leur portefeuille de biomarqueurs protéiques et de leur expertise dans le développement d’essais customisés », explique Richard Lipscombe, Ph. D., Directeur général de Proteomics International. « Nous avons hâte de travailler avec Merck Millipore pour aller plus loin après notre découverte de ces biomarqueurs qui pourraient améliorer le diagnostic et les résultats sur la santé à une si grande échelle. »

Source : Merck Millipore








MyPharma Editions

Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Publié le 17 mai 2019
Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Servier Pharmaceuticals, la filiale américaine du laboratoire pharmaceutique Servier, a annoncé le 9 mai l’ouverture officielle de son siège américain. L’entreprise étend ainsi sa présence mondiale et franchit une étape supplémentaire pour confirmer sa place d’acteur reconnu de l’industrie pharmaceutique. Aux États-Unis, l’oncologie sera une priorité pour Servier ; d’autres aires thérapeutiques et besoins médicaux seront ciblés par la suite.

Deinove prêt à démarrer l’essai clinique de Phase II pour son composé antibiotique DNV3837

Publié le 17 mai 2019
Deinove prêt à démarrer l’essai clinique de Phase II pour son composé antibiotique DNV3837

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé que toutes les conditions sont réunies pour le démarrage prochain de l’essai de Phase II testant le candidat-antibiotique DNV3837 dans le traitement des infections à Clostridioides (1) difficile.

Asthme : AstraZeneca lance une campagne de sensibilisation

Publié le 16 mai 2019
Asthme : AstraZeneca lance une campagne de sensibilisation

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’asthme, AstraZeneca a lancé une grande campagne de sensibilisation et d’information pour aider les patients à « prendre ou reprendre le contrôle de leur asthme ». Parce que l’asthme touche 6,7% de la population française et qu’il tue encore près de 900 personnes par an en France…

PEP-Therapy : résultats positifs de l’étude de toxicité réglementaire de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 16 mai 2019

PEP-Therapy, société de biotechnologie qui développe des peptides comme thérapies ciblées en oncologie, a annoncé que son candidat médicament first-in-class, PEP-010, a conclu avec succès l’étude de toxicité réglementaire (GLP toxicity study), progressant ainsi vers son essai clinique de phase I.

Ixaltis : succès de la phase 2 de son produit phare la Litoxetine dans l’incontinence urinaire

Publié le 16 mai 2019

Ixaltis, start-up pharmaceutique spécialisée dans les maladies urogénitales, vient d’annoncer les résultats positifs de la phase 2 du développement clinique pour l’incontinence urinaire de son composé principal la litoxetine.

Oncologie : Roche ouvre son pipeline au monde académique pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce

Publié le 16 mai 2019
Oncologie : Roche ouvre son pipeline au monde académique pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce

En signant l’an passé un partenariat avec l’Institut national du cancer (INCa), Roche s’est engagé pour la première fois à mettre à disposition trois molécules innovantes de son pipeline associées aux tests génomiques tumoraux de dernière génération de Foundation Medicine pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce conduits par la communauté de xacadémique en oncologie et financés par l’INCa et la Fondation ARC pour la recherche contre le cancer.

DNA Script lève 35 M€ pour accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux

Publié le 16 mai 2019
DNA Script lève 35 M€ pour accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux

DNA Script a annoncé la clôture d’un tour de table de Série B, sursouscrit, de 35 millions d’euros. Le montant ainsi levé permettra à la start-up française d’accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux, basés sur sa technologie propriétaire de synthèse d’acides nucléiques par voie enzymatique, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents