Edition du 16-02-2019

Sanofi : création avec Fraunhofer d’un centre d’excellence sur les produits naturels

Publié le mercredi 15 janvier 2014

Sanofi et Fraunhofer-Gesellschaft, la plus grande organisation européenne de recherche appliquée, ont annoncé mercredi la création d’un centre d’excellence sur les produits naturels. Objectif : identifier de nouveaux principes actifs pour accélérer la découverte et le développement de nouveaux antibiotiques contre les maladies infectieuses, deuxième cause de mortalité dans le monde à l’origine de 10 millions de décès en 2011.

En vertu de l’accord, Sanofi et Fraunhofer IME (Institute for Molecular Biology and Applied Ecology) s’attacheront conjointement à identifier de nouvelles molécules biologiques et chimiques naturelles, essentiellement pour le traitement des maladies infectieuses, et à optimiser leur développement. La pénicilline, par exemple, est l’un des nombreux antibiotiques dérivés de produits naturels. Cette coopération pourra également être étendue à d’autres indications comme le diabète, la douleur et les maladies rares, domaines dans lesquels les substances dérivées de produits naturels ont montré qu’elles pouvaient jouer un rôle thérapeutique et préventif important.

Sanofi partagera avec Fraunhofer sa collection de souches, l’une des plus riches au monde, qui comporte plus de 100 000 micro-organismes différents, et apportera à cette collaboration son savoir-faire dans le domaine de la recherche sur les anti-infectieux.

« La lutte contre les maladies infectieuses est une nécessité médicale importante. Elle est essentielle étant donné la progression de la résistance aux antibiotiques dans le monde, surtout dans les hôpitaux en raison d’infections nosocomiales graves et souvent mortelles, et contre lesquelles très peu d’avancées ont été réalisées ces dernières années », a indiqué le Dr Elias Zerhouni, Président Monde de la Recherche et Développement de Sanofi.

« Ce premier Centre d’excellence Fraunhofer sur les produits naturels est non seulement un projet mutuellement bénéfique pour les deux partenaires, mais il va bien au-delà de la simple découverte de médicaments, car l’accès à la banque de produits naturels de Sanofi sera aussi générateur de valeur pour d’autres industries et présente d’importantes opportunités économiques », a déclaré le professeur Rainer Fischer, Senior Executive Director de Fraunhofer IME.

L’équipe conjointe de chercheurs sera dirigée par le professeur Peter Hammann, chef de l’unité Innovation externe sur les maladies infectieuses de Sanofi, en étroite coordination avec le professeur Andreas Vilcinskas, Directeur de la Division Fraunhofer IME, à Giessen. Ils s’attacheront à analyser la constitution génétique des souches, à les cultiver dans différentes conditions, à les stimuler afin qu’elles produisent des principes actifs et à étudier leurs effets. Les expériences réalisées dans le cadre de ce partenariat devraient permettre de recueillir de précieuses données pouvant faciliter l’identification de nouveaux antibiotiques pour le traitement des maladies infectieuses graves.

Chaque année, 17 millions d’infections bactériennes graves doivent être soignées dans les hôpitaux des pays industrialisés et 9 millions de personnes contractent la tuberculose dans les pays en développement. Sanofi est un fournisseur majeur d’anti-infectieux et est très engagé en R&D pour trouver de nouveaux moyens de traiter les infections bactériennes, notamment via l’accès à de nouveaux produits naturels, source de plus de 80% des antibiotiques commercialisés. Depuis le début des années 60, Sanofi a découvert des molécules tirées de produits naturels comme la rifampicine pour traiter la tuberculose, la teicoplanine utilisée à l’hôpital contre les infections graves, la télithromycine, un dérivé de macrolide, qui constituent encore aujourd’hui des éléments importants du portefeuille d’antibiotiques de l’entreprise.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

Publié le 13 février 2019
WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe Servier, et l’AgeLab, rattaché au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat qui vise à définir les nouvelles opportunités du marché des objets connectés à domicile.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 13 février 2019
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

L’ANSM vient de publier un point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 11-14 décembre 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 6 avis favorables révisés de PIPs, dans les indications suivantes :

Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l’INRIA

Publié le 13 février 2019
Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l'INRIA

Sophia Genetics a annoncé sa collaboration avec l’INRIA qui s’est vu attribué une enveloppe de 900 000 € par le Fonds de dotation MSD’AVENIR en vue de soutenir le projet PIMIENTO : projet de recherche dans le domaine du cancer du poumon non à petites cellules.

Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Publié le 12 février 2019
Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Samsung Bioepis a annoncé son expansion en Chine continentale grâce à un accord de licence avec C-Bridge Capital. Cet accord couvre plusieurs candidats biosimilaires de Samsung Bioepis, dont les candidats biosimilaires SB11 et SB12 de troisième génération, qui référencent le LUCENTIS® (ranibizumab) et le SOLIRIS® (eculizumab), respectivement, ainsi que le SB3, un candidat biosimilaire référençant l’HERCEPTIN® 3 (trastuzumab).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions