Edition du 19-01-2021

Sanofi : création avec Fraunhofer d’un centre d’excellence sur les produits naturels

Publié le mercredi 15 janvier 2014

Sanofi et Fraunhofer-Gesellschaft, la plus grande organisation européenne de recherche appliquée, ont annoncé mercredi la création d’un centre d’excellence sur les produits naturels. Objectif : identifier de nouveaux principes actifs pour accélérer la découverte et le développement de nouveaux antibiotiques contre les maladies infectieuses, deuxième cause de mortalité dans le monde à l’origine de 10 millions de décès en 2011.

En vertu de l’accord, Sanofi et Fraunhofer IME (Institute for Molecular Biology and Applied Ecology) s’attacheront conjointement à identifier de nouvelles molécules biologiques et chimiques naturelles, essentiellement pour le traitement des maladies infectieuses, et à optimiser leur développement. La pénicilline, par exemple, est l’un des nombreux antibiotiques dérivés de produits naturels. Cette coopération pourra également être étendue à d’autres indications comme le diabète, la douleur et les maladies rares, domaines dans lesquels les substances dérivées de produits naturels ont montré qu’elles pouvaient jouer un rôle thérapeutique et préventif important.

Sanofi partagera avec Fraunhofer sa collection de souches, l’une des plus riches au monde, qui comporte plus de 100 000 micro-organismes différents, et apportera à cette collaboration son savoir-faire dans le domaine de la recherche sur les anti-infectieux.

« La lutte contre les maladies infectieuses est une nécessité médicale importante. Elle est essentielle étant donné la progression de la résistance aux antibiotiques dans le monde, surtout dans les hôpitaux en raison d’infections nosocomiales graves et souvent mortelles, et contre lesquelles très peu d’avancées ont été réalisées ces dernières années », a indiqué le Dr Elias Zerhouni, Président Monde de la Recherche et Développement de Sanofi.

« Ce premier Centre d’excellence Fraunhofer sur les produits naturels est non seulement un projet mutuellement bénéfique pour les deux partenaires, mais il va bien au-delà de la simple découverte de médicaments, car l’accès à la banque de produits naturels de Sanofi sera aussi générateur de valeur pour d’autres industries et présente d’importantes opportunités économiques », a déclaré le professeur Rainer Fischer, Senior Executive Director de Fraunhofer IME.

L’équipe conjointe de chercheurs sera dirigée par le professeur Peter Hammann, chef de l’unité Innovation externe sur les maladies infectieuses de Sanofi, en étroite coordination avec le professeur Andreas Vilcinskas, Directeur de la Division Fraunhofer IME, à Giessen. Ils s’attacheront à analyser la constitution génétique des souches, à les cultiver dans différentes conditions, à les stimuler afin qu’elles produisent des principes actifs et à étudier leurs effets. Les expériences réalisées dans le cadre de ce partenariat devraient permettre de recueillir de précieuses données pouvant faciliter l’identification de nouveaux antibiotiques pour le traitement des maladies infectieuses graves.

Chaque année, 17 millions d’infections bactériennes graves doivent être soignées dans les hôpitaux des pays industrialisés et 9 millions de personnes contractent la tuberculose dans les pays en développement. Sanofi est un fournisseur majeur d’anti-infectieux et est très engagé en R&D pour trouver de nouveaux moyens de traiter les infections bactériennes, notamment via l’accès à de nouveaux produits naturels, source de plus de 80% des antibiotiques commercialisés. Depuis le début des années 60, Sanofi a découvert des molécules tirées de produits naturels comme la rifampicine pour traiter la tuberculose, la teicoplanine utilisée à l’hôpital contre les infections graves, la télithromycine, un dérivé de macrolide, qui constituent encore aujourd’hui des éléments importants du portefeuille d’antibiotiques de l’entreprise.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents