Edition du 25-10-2021

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Adocia : résultats préliminaires positifs pour BioChaperone® Pramlintide Insulin dans le diabète de type 1

Publié le vendredi 7 septembre 2018

Adocia : résultats préliminaires positifs pour BioChaperone® Pramlintide Insulin dans le diabète de type 1Adocia vient d’annoncer  les résultats préliminaires positifs de pharmacodynamie et de sécurité pour une étude de Phase 1 de BioChaperone Pramlintide Insulin (« BC Pram Ins »), sa co-formulation prête à l’emploi de pramlintide et d’insuline humaine.

La technologie propriétaire BioChaperone® permet la solubilisation et la stabilisation, dans une solution aqueuse à pH neutre, du pramlintide, le seul analogue d’amyline approuvé par la FDA pour le traitement du diabète. BioChaperone permet ainsi le développement de la première combinaison à ratio fixe de pramlintide et d’insulines prandiales dans le but d’améliorer le contrôle glycémique postprandial.

« Ces résultats sont encourageants et confirment qu’une co-formulation de pramlintide et d’insuline humaine permet de reproduire la réduction marquée de la glycémie postprandiale observée dans des études précédentes où le pramlintide et l’insuline avaient été injectés séparément, » commente le Dr Matt Riddle, Professeur de Médecine, à l’Oregon Health and Science University, Département d’Endocrinologie, Diabète et Nutrition. “En mimant la co-sécrétion normale d’amyline et d’insuline au moment des repas, cette combinaison 2-en-1 a le potentiel de répondre au besoin médical persistant d’un meilleur contrôle glycémique au moment des repas pour les personnes avec un diabète.”

Dans cet essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par un comparateur actif, à trois périodes en cross-over, 24 participants avec un diabète de type 1 ont reçu de manière aléatoire une séquence de trois traitements, administrés au moment de la prise d’un repas mixte standardisé. L’objectif de cette étude était d’investiguer les profils pharmacocinétique, pharmacodynamique et la sécurité et la tolérabilité d’une administration en dose unique de BC Pram Ins (contenant 7.5U d’insuline and 45 µg de pramlintide), comparés d’une part, à ceux obtenus après des injections séparées et simultanées d’insuline humaine (7.5U, Humulin®, Eli Lilly) et de pramlintide (45 µg, Symlin®, AstraZeneca), et d’autre part à ceux obtenus après une injection de l’analogue d’insuline à action rapide lispro (7.5U, Humalog®, Eli Lilly).

Le traitement avec BC Pram Ins a résulté en une réduction statistiquement significative de 97% de l’excursion glycémique pendant les deux premières heures, comparé à Humalog (Mean(±SD) DeltaAUCGIR 0_2h = 4 (63) mg*h/dL vs. 126 (74) mg*h/dL; p<0.0001) et à un contrôle glycémique postprandial similaire à celui des injections séparées de Humulin et Symlin (LS- Mean DeltaAUCGIR 0_2h = 21 (66) mg*h/dL, n.s.).

« Notre avancée majeure consiste à permettre la co-formulation de pramlintide et d’insuline humaine tout en conservant leurs bénéfices synergiques connus, dans un seul produit à injecter au moment du repas et prévu pour être aussi simple à utiliser qu’une insuline prandiale, » commente le Dr Olivier Soula, Directeur Général Délégué et Directeur R&D d’Adocia, « Sur la base de ces premiers résultats cliniques convaincants, nous nous réjouissons de poursuivre ce projet, et préparons des études cliniques supplémentaires. »

En utilisant l’acétaminophène comme marqueur de la vidange gastrique, cette étude a également montré que BC Pram Ins et Symlin + Humulin résultaient en un ralentissement similaire de la vidange gastrique, comparés à Humalog. Ce ralentissement est un effet connu et attendu du pramlintide, nécessaire à un lissage de l’absorption du glucose généré par le repas, et permettant la réduction de l’excursion glycémique postprandiale ; cet effet est donc préservé dans la formulation BC Pram Ins. Il est établi que la vidange gastrique est anormalement rapide chez les personnes avec un diabète de type 1, et que le pramlintide permet de rétablir une vidange gastrique plus lente et plus physiologique.

Tous les traitements ont été bien tolérés. Notamment, le nombre global d’hypoglycémies était similaire entre les traitements (BC Pram Ins: n=4; Symlin + Humulin: n=3; Humalog: n=3) et aucune alerte quant à des effets secondaires gastro-intestinaux n’a été rapportée. A titre de rappel, des hypoglycémies et des effets secondaires gastro-intestinaux ont été précédemment associés à l’utilisation clinique de Symlin®.

La comparaison des profils pharmacocinétiques du pramlintide et de l’insuline humaine après l’injection d’une dose unique de BC Pram Ins par rapport aux injections séparées de Humulin et Symlin était un objectif supplémentaire de cette étude. Ces résultats seront publiés séparément.

Adocia était le promoteur de cette étude, qui a été réalisée par Profil Neuss en Allemagne.

Source : Adocia








MyPharma Editions

Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Publié le 25 octobre 2021
Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Spécialiste de l’influence des dirigeants sur les réseaux sociaux et premier référentiel data du marché sur le sujet, AmazingContent réalise chaque trimestre un classement sectoriel des Directions les plus remarquables. Aujourd’hui, alors que la santé est naturellement devenue la priorité des Français, AmazingContent a choisi d’y consacrer son nouveau Cahier d’Influence.

Minafin se réorganise pour accroitre sa compétitivité sur le marché de la chimie fine

Publié le 25 octobre 2021

Le groupe Minafin, leader dans le développement et la production en chimie fine destinée aux sciences de la vie et aux industries de haute technologie, vient d’annoncer une réorganisation interne, effective depuis le 1er octobre, en trois divisions principales : chimie santé, chimie verte et chimie d’exception. Cette réorganisation fait partie de la stratégie du groupe pour répondre à l’évolution de la demande des clients en matière de chimie fine et de services associés.

Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d’euros et l’entrée de Néovacs dans son capital

Publié le 25 octobre 2021
Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d'euros et l'entrée de Néovacs dans son capital

Signia Therapeutics, société dont la mission est d’accélérer la découverte de médicaments contre les infections et les pathologies respiratoires, a annoncé que la société Néovacs entre au capital de la société via la souscription d’un BSAAIR d’un montant de 1,3 million d’euros.

Gustave Roussy et LXRepair annoncent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer

Publié le 21 octobre 2021
Gustave Roussy et LXRepair annoncent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer

LXRepair, pionnière dans la radiothérapie personnalisée du cancer basée sur ses tests de réparation de l’ADN, avec une preuve de concept clinique dans la prédiction de la radiotoxicité pour les cancers de la prostate et du sein, et, Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, ont annoncé la mise en place du laboratoire commun RADIO CARE pour améliorer la personnalisation de la radiothérapie.

Fibrose : Oncodesign et TiumBio signent un accord de collaboration R&D portant sur des candidats-médicaments

Publié le 21 octobre 2021
Fibrose : Oncodesign et TiumBio signent un accord de collaboration R&D portant sur des candidats-médicaments

Oncodesign, société biopharmaceutique française spécialisée dans la recherche sur les inhibiteurs de kinases et la médecine de précision, et TiumBio, société spécialisée en R&D sur les maladies rares, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration de R&D portant sur des candidats médicaments potentiels contre la fibrose.

Sanofi : la FDA approuve l’extension des indications de Dupixent® au traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant de 6 à 11 ans

Publié le 21 octobre 2021
Sanofi : la FDA approuve l’extension des indications de Dupixent® au traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant de 6 à 11 ans

Le groupe Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) pour le traitement d’appoint de l’asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez l’enfant âgé de 6 à 11 ans.

Pherecydes Pharma : le Dr Pascal Birman nommé au poste de Directeur Médical

Publié le 21 octobre 2021
Pherecydes Pharma : le Dr Pascal Birman nommé au poste de Directeur Médical

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées, a annoncé la nomination du Dr Pascal Birman au poste de Directeur Médical.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents