Edition du 23-10-2018

Antennes-relais : l’Académie de Médecine s’inquiète d’une « utilisation dévoyée du principe de précaution »

Publié le mercredi 4 mars 2009

Antennes-relais : l'Académie de Médecine s’inquiète d’une "utilisation dévoyée du principe de précaution"Suite aux décisions de justice condamnant deux opérateurs téléphoniques à démonter leur  antenne-relais, l’Académie de Médecine, sceptique quant aux risques, s’inquiète d’une « utilisation dévoyée du principe de précaution ». Le gouvernement a annoncé  la tenue d’une table ronde  le 26 mars prochain avec les principaux acteurs du secteur.

« Les antennes de téléphonie mobile entraînent une exposition aux champs électromagnétiques 100 à 100.000 fois plus faible que les téléphones portables Etre exposé pendant 24 heures à une antenne à 1 volt par mètre donne la même exposition de la tête que de téléphoner avec un portable pendant 30 secondes », tranche l’académie dans une mise au point publiée aujourd’hui.

 » Une erreur scientifique manifeste « 
Elle rappelle par ailleurs que « l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le comité européen sur les risques sanitaires émergents (Scenihr) se sont prononcés unanimement sur l’absence de risque de ces antennes. » Ainsi, l’Académie s’étonne notamment que l’arrêt du 4 février de la cour d’appel de Versailles « puisse s’appuyer sur une erreur scientifique manifeste en prenant en compte le ‘risque démontré’ de champs d’extrêmement basse fréquence émis par ces antennes ». 

 « Une utilisation dévoyée du principe de précaution « 
 « La prééminence du « ressenti » du plaignant, si elle fait jurisprudence, remet en cause les fondements mêmes de l’expertise scientifique et médicale, au risque de laisser la porte ouverte à des décisions lourdes de conséquences en matière de santé publique. Une telle utilisation dévoyée du principe de précaution risque de conduire à une quête illusoire du « risque zéro », source d’erreurs, de retards et de dysfonctionnements du système de santé », prévient l’Académie dans sa mise au point.

Une  table ronde  le 26 mars prochain
L’Académie nationale de Médecine renouvelle ainsi sa mise en garde contre une interprétation subjective du principe de précaution  et annonce la « mise en place un groupe de travail pour examiner les questions que pose cette actualité judiciaire. »
Par ailleurs, le gouvernement vient d’annoncer l’organisation d’une  table ronde  le 26 mars prochain avec les principaux acteurs du secteur. Une « réunion de pilotage » confiée à Roselyne Bachelot, Nathalie Kosciusko-Morizet et Chantal Jouanno.

Pour plus d’informations, consulter la mise au point de l’Académie de Médecine








MyPharma Editions

AB Science : fin du recrutement de l’étude de phase 3 du masitinib dans la maladie d’Alzheimer

Publié le 23 octobre 2018
AB Science : fin du recrutement de l'étude de phase 3 du masitinib dans la maladie d'Alzheimer

AB Science, société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé aujourd’hui la fin du recrutement dans l’étude de phase 3 évaluant le masitinib dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. Les résultats finaux seront disponibles en 2019.

Innate Pharma renforce sa collaboration en oncologie avec AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2018
Innate Pharma renforce sa collaboration en oncologie avec AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé mardi la signature d’un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras R&D de molécules biologiques. Cette collaboration étendue va permettre à Innate de se développer sur le plan commercial, renforcer sa capacité d’investissement pour développer son portefeuille en immuno-oncologie (IO) et sa plateforme R&D. De son côté, AstraZeneca va enrichir son portefeuille IO avec de nouveaux programmes cliniques et précliniques.

Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Publié le 22 octobre 2018
Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Servier et Taiho Oncology ont conjointement annoncé la publication des données cliniques de l’étude pivot de phase III TAS-102 Gastric Study (TAGS) visant à évaluer LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) contre placebo et les meilleurs soins de soutien chez des patients atteints d’un cancer gastro-intestinal métastatique, lourdement pré-traités, ayant progressé ou présentant une intolérance aux précédents traitements.

Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l’asthme

Publié le 22 octobre 2018
Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l'asthme

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) comme traitement d’entretien d’appoint de l’asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez les patients âgés de 12 ans et plus.

Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Publié le 22 octobre 2018
Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Innate Pharma a présenté au congrès de l’ESMO 2018 des données mises à jour de l’essai de Phase II évaluant la tolérance et l’efficacité de la combinaison de monalizumab avec cetuximab (anti-EGFR) chez des patients prétraités présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute et/ou métastatique.

DBV Technologies : dépôt de sa demande d’AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

Publié le 22 octobre 2018
DBV Technologies : dépôt de sa demande d'AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

DBV Technologies a annoncé le dépôt d’une demande d’autorisation de mise sur le marché de produit biologique (BLA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour Viaskin Peanut, un produit destiné au traitement de l’allergie à l’arachide chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Publié le 22 octobre 2018
Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants en oncologie, ciblant la réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers résistants, a annoncé avoir été invitée à présenter AsiDNA™, son candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides, à l’occasion du 2ème DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019 (DDRTS) qui se tiendra du 29 au 31 janvier 2019 à Boston, MA (Etats-Unis).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions