Edition du 23-04-2021

Dépenses de santé en France : une croissance « modérée » de 3,8% en 2008

Publié le jeudi 10 septembre 2009

Dépenses de santé en France : une croissance « modérée » de 3,8% en 2008Selon un rapport de la Drees présenté  à la Commission des comptes de la santé, le montant des dépenses courantes de santé s’élève à 215 milliards d’euros en 2008, soit 11,0 % du produit intérieur brut (PIB). La consommation de soins et de biens médicaux atteint 170,5 milliards d’euros, soit 8,7 % du PIB.  La France se place dans le groupe de tête des pays membres de l’OCDE, loin derrière les États-Unis (16 %), et à un niveau proche de la Suisse (10,8 %5) et de l’Allemagne (10,4 %).

La consommation de biens et soins médicaux (CSBM) a provient pour 44% des soins hospitaliers, 27,5% des soins « de ville » (cabinets médicaux ou para-médicaux), 20,5% des médicaments, et 8% de consommations diverses, comme les transports sanitaires.
Elle a progressé en valeur moins rapidement qu’en 2007 (+3,8 % après +4,4 %). Ce ralentissement concerne les principaux postes de dépenses, à l’exception notable des soins hospitaliers. Il est dû essentiellement au ralentissement des volumes (+2,8 % après +3,4 % en 2007). Dans le cas des médicaments, le ralentissement est également sensible (+5,4 % après +7,2 % en 2007).

Une diminution du prix des médicaments
La progression du prix de la CSBM reste quant à elle limitée (+0,9 %), en raison notamment de la diminution du prix des médicaments. sous l’effet notamment du développement des génériques. D’une part, le nombre de classes thérapeutiques qui comportent des génériques ne cesse d’augmenter : 64 en 2002, 90 en 2008, sur un total de 348 classes thérapeutiques. D’autre part, lorsqu’ils peuvent se substituer à des princeps, les génériques représentent plus de 60 % des ventes en 2008, contre 43 % en 2003. La part des génériques dans l’ensemble du marché des médicaments remboursables a ainsi nettement progressé, passant de 4,1 % en valeur en 2002 à 11 % en 2008.

Néanmoins, cette part reste encore modeste en comparaison d’autres pays européens : aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Allemagne, les médicaments génériques représentaient entre 20 % et 24 % des ventes en 2006. Au-delà de cette tendance de long terme, le tassement des prix de l’année 2008 (-2,3 %) est imputable à plusieurs mesures : baisses de prix ciblées, action de maîtrise médicalisée, développement des grands conditionnements pour les traitements de longue durée, diminution des marges arrière de distribution.

En raison de l’instauration en 2008 de franchises sur les remboursements de médicaments et de certains actes, la part de la consommation de soins remboursée par la Sécurité sociale a baissé à 75,5%, contre 76,1% l’année précédente et 77,1% en 1995. Celle prise en charge par les organismes complémentaires est de 13,7 %. Le reste à charge des ménages s’établit quant à lui à 9,4 %.

La dépense totale de santé, agrégat retenu pour les comparaisons internationales, qui représentait 11,0 % du PIB en 2007, place la France dans le groupe de tête des pays membres de l’OCDE, loin derrière les États-Unis (16 %), et à un niveau proche de la Suisse (10,8 %5) et de l’Allemagne (10,4 %).

Source : http://www.sante.gouv.fr/








MyPharma Editions

NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

Publié le 23 avril 2021
NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, a annoncé la nomination du Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery. Il rejoint également le comité exécutif de NovAliX. Afin de renforcer l’équipe, les Dr Laurence Mevellec et Olivier Querolle rejoignent également la société en qualité de directeurs de la chimie médicinale.

Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 avril 2021
Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que 102 patients sur un objectif de 200 ont été randomisés dans l‘étude clinique de phase 2b Mississippi pour le NCX 4251 dans la blépharite. Les premiers résultats sont actuellement attendus au quatrième trimestre 2021, dans les délais prévus.

Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Publié le 23 avril 2021
Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer la nomination de Thomas Baetz au poste de Chief Financial Officer. Il rejoint le Comité Exécutif avec Stefanie Magner, Chief Compliance Officer.

Ethypharm établit une présence directe en Italie

Publié le 23 avril 2021
Ethypharm établit une présence directe en Italie

Ethypharm vient d’annoncer l’établissement de sa filiale en Italie, lui permettant d’opérer directement dans le 3ème marché pharmaceutique d’Europe. Placée sous la direction de Bruno Rago, Ethypharm Italy renforcera la présence commerciale du Groupe en Europe, notamment dans son domaine thérapeutique principal, le système nerveux central.

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents