Edition du 30-11-2020

Enquête CSMF-CSDM : 40 ans d’évolutions du corps médical

Publié le vendredi 16 janvier 2009

Enquête CSMF-CSDM : 40 ans d’évolution du corps médicalA l’occasion de ses 80 ans, la CSMF publie une enquête réalisée par le Centre de sociologie et de démographie médicales sur 40 ans d’évolutions du corps médical. Résultats : une baisse de la proportion de médecins libéraux, une forte féminisation, une réduction du temps de travail et un temps de lecture en chute libre.

Selon l’étude, aujourd’hui 60% des médecins exercent en cabinet privé. On assiste à une forte diminution du multi exercice (à contrario à une progression du mono exercice). En 40 ans, la proportion de libéraux dans l’ensemble du corps médical chute : 71% en 1967, 60% en 2007. Néanmoins, leur effectif est en forte augmentation : 42 000 en 1967 contre 120 000 en 2007 (multiplié par 3 en 40 ans). Un phénomène encore plus fort pour les médecins travaillant en CHU dont l’effectif a été multiplié par 4 en 40 ans.

Une féminisation de la profession
L’étude révèle une forte féminisation de la profession : 13% en 1967 contre 44% en 2007. Soit un coefficient multiplicateur de 3,4. Une tendance encore plus forte chez les libéraux avec un coefficient de 5,1. Aujourd’hui, on recense 44% de femmes dans l’ensemble du corps médical dont 36% chez les libéraux. 20% d’entre elles sont âgées de moins de 40 ans dans l’ensemble du corps médical et 14% chez les libéraux.

Les médecins travaillent moins que par le passé
Aujourd’hui, les médecins travaillent 47,9 heures par semaine contre 37,9 pour l’ensemble de la population française, soit 10 heures de plus. Les libéraux travaillent 50,6 heures. Les femmes moins que les hommes : 42h contre 52,3 h. Néanmoins, les médecins, dans l’ensemble, travaillent moins que par le passé : 52,9 h/hebdomadaire en 1977 contre 47,9 h en 2007. Les libéraux ont fortement réduit leur temps de travail : 56h en 1977 contre 50,6 h en 2007.
Ce sont les moins de 40 ans accusent une forte réduction avec 51,7 h en 1977 contre 46 h en 2007. Leurs aînés ont également réduit leur temps de travail. Les 40 – 54 ans sont passés de 55h en 1977 à 48,3 h en 2007 et les 55 ans et plus de 50,6 h en 1977 à 48,7 h en 2007.


La permanence des soins

L’adhésion à la PDS est nettement plus élevée chez les spécialistes que chez les généralistes. A la question « Participez-vous actuellement à un système de gardes organisées » 70% des spécialistes libéraux ont répondu oui, contre 33% des généralistes. Aujourd’hui, plus de la moitié du corps médical libéral participe à la PDS pour une durée moyenne de 9,4 heures (non incluses dans le temps de travail). Les généralistes effectuent plus de temps que les spécialistes : 12,9 h par semaine contre 7,7 h par semaine. Les hommes effectuent plus de temps que les femmes : 10,3 h par semaine contre 7h.

Le temps de lecture en chute libre
En trente ans, on constate une réduction globale du temps de lecture, ensemble des médecins : 4,3 heures en 1977 contre 2,9 heures en 2007, soit une chute de 32,5%. Aujourd’hui, 2,9 heures par semaine sont consacrées à la lecture par l’ensemble des médecins et 2,7 heures pour les seuls libéraux. 2,6 heures pour les généralistes contre 3,1 heures pour les spécialistes. « Ce sont les aînés qui lisent le plus …. Et qui travaillent le plus ! » souligne la CSMF. Les moins de 40 ans y consacrent 2,4 heures contre 2,9 heures  pour les 40–54 ans et 3,3 heures pour les plus de 55 ans.

Néanmoins, la presse médicale occupe encore la première place comme moyen de FMC, malgré la tendance à la baisse. La fréquentation des congrès et Internet, cités nettement moins fréquemment que la presse sont cependant les seuls moyens de FMC à présenter une forte ascension.








MyPharma Editions

Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés

Publié le 30 novembre 2020
Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l'innovation, du développement analytique et des procédés

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Brian Mullan, PhD, au poste de directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés.

Sanofi : feu vert de l’UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 30 novembre 2020
Sanofi : feu vert de l'UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux enfants âgés de 6 à 11 ans présentant une forme sévère de dermatite atopique et nécessitant un traitement systémique. Dupixent est le seul médicament systémique approuvé dans l’UE pour le traitement […]

AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

Publié le 30 novembre 2020
AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

AB Science et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union Européenne, ont annoncé la signature d’un accord de prêt d’un montant global de 15 millions d’euros. Le Prêt Covid-19 permettra à AB Science de financer le programme de développement clinique évaluant le masitinib dans le traitement de la Covid-19.

Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Publié le 27 novembre 2020
Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Suite à l’annonce du plan France Relance, les Pôles Santé en réseau, regroupant les six pôles de compétitivité en santé français – Atlanpole Biotherapies, Clubster NSL, Eurobiomed, Biovalley France, Lyonbiopôle et Medicen Paris Region, formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France face aux défis de la médecine actuels et futurs.

Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Publié le 27 novembre 2020
Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Le CHRU de Brest et Hemarina, entreprise de biotechnologie bretonne, ont annoncé avoir franchi la barre des 100 participants à l’étude OxyOp2 qui contribue au développement clinique du transporteur universel d’oxygène HEMO2life®.

Pharmacies : confiez votre communication digitale à Artur’In

Publié le 27 novembre 2020
Pharmacies : confiez votre communication digitale à Artur’In

Vous souhaitez garder le contact avec votre patientèle en dehors de l’officine et améliorer le retour en pharmacie de vos patients ? Utilisez le digital afin d’améliorer votre visibilité et mettez en avant votre officine pour rester en tête.

COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Publié le 27 novembre 2020
COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l'essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Celltrion Group a annoncé la clôture du recrutement de 327 patients atteints de symptômes légers à modérés d’infection au SARS-CoV-2 dans le cadre de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le CT-P59, un traitement candidat anti-COVID-19 par anticorps monoclonaux. Celltrion prévoit de soumettre une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence auprès du ministère coréen de la Sécurité des produits alimentaires et médicamenteux (MFDS), sous réserve des résultats obtenus dans le cadre de l’essai pivot de Phase II.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents