Edition du 23-05-2018

Enquête CSMF-CSDM : 40 ans d’évolutions du corps médical

Publié le vendredi 16 janvier 2009

Enquête CSMF-CSDM : 40 ans d’évolution du corps médicalA l’occasion de ses 80 ans, la CSMF publie une enquête réalisée par le Centre de sociologie et de démographie médicales sur 40 ans d’évolutions du corps médical. Résultats : une baisse de la proportion de médecins libéraux, une forte féminisation, une réduction du temps de travail et un temps de lecture en chute libre.

Selon l’étude, aujourd’hui 60% des médecins exercent en cabinet privé. On assiste à une forte diminution du multi exercice (à contrario à une progression du mono exercice). En 40 ans, la proportion de libéraux dans l’ensemble du corps médical chute : 71% en 1967, 60% en 2007. Néanmoins, leur effectif est en forte augmentation : 42 000 en 1967 contre 120 000 en 2007 (multiplié par 3 en 40 ans). Un phénomène encore plus fort pour les médecins travaillant en CHU dont l’effectif a été multiplié par 4 en 40 ans.

Une féminisation de la profession
L’étude révèle une forte féminisation de la profession : 13% en 1967 contre 44% en 2007. Soit un coefficient multiplicateur de 3,4. Une tendance encore plus forte chez les libéraux avec un coefficient de 5,1. Aujourd’hui, on recense 44% de femmes dans l’ensemble du corps médical dont 36% chez les libéraux. 20% d’entre elles sont âgées de moins de 40 ans dans l’ensemble du corps médical et 14% chez les libéraux.

Les médecins travaillent moins que par le passé
Aujourd’hui, les médecins travaillent 47,9 heures par semaine contre 37,9 pour l’ensemble de la population française, soit 10 heures de plus. Les libéraux travaillent 50,6 heures. Les femmes moins que les hommes : 42h contre 52,3 h. Néanmoins, les médecins, dans l’ensemble, travaillent moins que par le passé : 52,9 h/hebdomadaire en 1977 contre 47,9 h en 2007. Les libéraux ont fortement réduit leur temps de travail : 56h en 1977 contre 50,6 h en 2007.
Ce sont les moins de 40 ans accusent une forte réduction avec 51,7 h en 1977 contre 46 h en 2007. Leurs aînés ont également réduit leur temps de travail. Les 40 – 54 ans sont passés de 55h en 1977 à 48,3 h en 2007 et les 55 ans et plus de 50,6 h en 1977 à 48,7 h en 2007.


La permanence des soins

L’adhésion à la PDS est nettement plus élevée chez les spécialistes que chez les généralistes. A la question « Participez-vous actuellement à un système de gardes organisées » 70% des spécialistes libéraux ont répondu oui, contre 33% des généralistes. Aujourd’hui, plus de la moitié du corps médical libéral participe à la PDS pour une durée moyenne de 9,4 heures (non incluses dans le temps de travail). Les généralistes effectuent plus de temps que les spécialistes : 12,9 h par semaine contre 7,7 h par semaine. Les hommes effectuent plus de temps que les femmes : 10,3 h par semaine contre 7h.

Le temps de lecture en chute libre
En trente ans, on constate une réduction globale du temps de lecture, ensemble des médecins : 4,3 heures en 1977 contre 2,9 heures en 2007, soit une chute de 32,5%. Aujourd’hui, 2,9 heures par semaine sont consacrées à la lecture par l’ensemble des médecins et 2,7 heures pour les seuls libéraux. 2,6 heures pour les généralistes contre 3,1 heures pour les spécialistes. « Ce sont les aînés qui lisent le plus …. Et qui travaillent le plus ! » souligne la CSMF. Les moins de 40 ans y consacrent 2,4 heures contre 2,9 heures  pour les 40–54 ans et 3,3 heures pour les plus de 55 ans.

Néanmoins, la presse médicale occupe encore la première place comme moyen de FMC, malgré la tendance à la baisse. La fréquentation des congrès et Internet, cités nettement moins fréquemment que la presse sont cependant les seuls moyens de FMC à présenter une forte ascension.








MyPharma Editions

Substituts nicotiniques : deux traitements sont désormais remboursables

Publié le 23 mai 2018
Substituts nicotiniques : deux traitements sont désormais remboursables

Le ministère des Solidarités et de la Santé, suite à la publication au Journal officiel de deux arrêtés modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux, vient de confirmer la prise en charge par l’Assurance maladie de deux traitements de substitution nicotinique.

ASCO 2018: GamaMabs Pharma présente des résultats de son essai dans les cancers gynécologiques de stade avancé

Publié le 23 mai 2018
ASCO 2018: GamaMabs Pharma présente des résultats de son essai dans les cancers gynécologiques de stade avancé

GamaMabs Pharma, société française d’immuno-oncologie, a annoncé la présentation de données cliniques de l’étude C101 de phase Ia/Ib de son anticorps GM102 à l’occasion du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), le 4 juin à Chicago, aux États-Unis.

Cellectis : accélération du développement clinique d’UCART123 en LAM

Publié le 23 mai 2018
Cellectis : accélération du développement clinique d’UCART123 en LAM

Cellectis, société spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé l’approbation d’un amendement au protocole de l’essai clinique de Phase I pour UCART123, un produit candidat exclusivement détenu par Cellectis, évalué chez des patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique (LAM).

Sanofi : les résultats positifs de deux essais de phase III sur Dupixent® publiés dans le NEJM

Publié le 22 mai 2018
Sanofi : les résultats positifs de deux essais de phase III sur Dupixent® publiés dans le NEJM

Sanofi vient d’annoncer que le New England Journal of Medicine (NEJM) a publié les résultats détaillés de deux essais cliniques de phase III consacrés à l’utilisation expérimentale de Dupixent® (dupilumab) dans le traitement de l’asthme modéré à sévère.

TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

Publié le 22 mai 2018
TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

TxCell, société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, a annoncé qu’elle présentera à plusieurs reprises au premier Treg Directed Therapies Summit, qui se tiendra à Boston, aux États-Unis, du 22 au 24 mai 2018.

Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Publié le 22 mai 2018
Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Sensorion, la société de biotechnologie basée à Montpellier et spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé la nomination du Professeur Christine Petit, docteur en médecine et docteur es-sciences en tant que Présidente de son Conseil Scientifique.

Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Publié le 22 mai 2018
Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé la publication d’un abstract présentant des résultats intermédiaires sur 12 patients pour son étude clinique utilisant son premier radiotraceur, à l’occasion du 54ème congrès mondial de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) à Chicago, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions