Edition du 21-05-2018

la Mutualité Française dénonce « les stratégies de contournement » de l’industrie

Publié le mercredi 22 octobre 2008

La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé, publie aujourd’hui une étude intitulée « Bilan de 25 ans de politique du médicament générique ». Cette dernière met en exergue le retard du marché des génériques français à l’échelle européenne et pointe du doigt les rapports de force exercés par les acteurs du médicament en France.

L’étude rappelle qu’entre 2003 et 2007, le marché français des génériques a progressé à un taux de croissance annuel moyen d’environ 17 % en valeur passant ainsi de  1,6 à 3,5 milliards d’euros en 5 ans. Elle souligne par ailleurs que malgré cette forte progression, les médicaments génériques ne représentent en 2007 que 11 % du chiffre d’affaires des médicaments vendus en France en pharmacie d’officine et 18 % du nombre de boîtes délivrées.

Un « marché trop limité » à l’échelle européenne
Aussi, l’organisme, présidé par Jean-Pierre Davant, juge le marché hexagonal « encore trop limité au regard de ce qui est observé dans les autres marchés européens ». Selon l’étude, en 2007 moins d’une boîte sur cinq délivrée en France était un médicament générique, contre déjà 1 boîte sur 2 en Allemagne et au Royaume-Uni en 2005. La Mutualité souligne que « les perspectives d’économies pour la collectivité sont encore importantes » soit 493 millions d’euros pour 2008.

« Une stratégie de contournement »
Si l’étude identifie les facteurs de développement et souligne le rôle central du pharmacien, elle pointe aussi du doigt les principaux freins. Au premier rang, le cadre réglementaire avec son « manque de transparence sur la durée de validité des brevets », des « retards d’inscription au répertoire des génériques » et « la limitation du champ » de ce dernier.
Par ailleurs, la Mutualité Française dénonce « la stratégie de contournement de l’industrie pharmaceutique princeps ». « Lorsqu’un nouveau générique est commercialisé, les médecins ont tendance, sous la pression des laboratoires pharmaceutiques, à reporter leurs prescriptions sur un produit protégé par un brevet et donc plus cher » affirme-t-elle.  Autre stratégie observée, le développement « d’un médicament chimiquement proche mais qui n’apporte pas de bénéfice thérapeutique véritable par rapport à la molécule d’origine. »

Un répertoire des équivalents thérapeutiques
Sur les bases de l’étude, la Mutualité Française propose notamment la création d’un répertoire des équivalents thérapeutiques afin d’élargir le répertoire des groupes génériques et « de lutter contre les stratégies de contournement ». Cet outil qui serait mis en place par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et l’assurance maladie « permettrait aux praticiens d’identifier les traitements qui, à efficacité égale, engagent une dépense moindre pour la collectivité et le patient ».

Pour plus d’informations, télécharger l’intégralité de l’étude








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Ipsen : feu vert de l’UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Publié le 17 mai 2018
Ipsen : feu vert de l'UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé jeudi que la Commission européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40 et 60 mg pour le traitement de première ligne des adultes atteints d’un cancer du rein avancé (aRCC) à risque intermédiaire ou élevé.

Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Publié le 17 mai 2018
Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé que de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec seront présentées à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society for Clinical Oncology), qui se tiendra à Chicago du 1er au 5 juin 2018.

Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Publié le 17 mai 2018
Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Kite, la société du groupe américain Gilead qui se consacre au développement d’immunothérapies innovantes contre le cancer, vient d’annoncer la mise à disposition d’un nouveau site aux Pays-Bas afin de produire des thérapies cellulaires en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions