Edition du 20-01-2019

la Mutualité Française dénonce « les stratégies de contournement » de l’industrie

Publié le mercredi 22 octobre 2008

La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé, publie aujourd’hui une étude intitulée « Bilan de 25 ans de politique du médicament générique ». Cette dernière met en exergue le retard du marché des génériques français à l’échelle européenne et pointe du doigt les rapports de force exercés par les acteurs du médicament en France.

L’étude rappelle qu’entre 2003 et 2007, le marché français des génériques a progressé à un taux de croissance annuel moyen d’environ 17 % en valeur passant ainsi de  1,6 à 3,5 milliards d’euros en 5 ans. Elle souligne par ailleurs que malgré cette forte progression, les médicaments génériques ne représentent en 2007 que 11 % du chiffre d’affaires des médicaments vendus en France en pharmacie d’officine et 18 % du nombre de boîtes délivrées.

Un « marché trop limité » à l’échelle européenne
Aussi, l’organisme, présidé par Jean-Pierre Davant, juge le marché hexagonal « encore trop limité au regard de ce qui est observé dans les autres marchés européens ». Selon l’étude, en 2007 moins d’une boîte sur cinq délivrée en France était un médicament générique, contre déjà 1 boîte sur 2 en Allemagne et au Royaume-Uni en 2005. La Mutualité souligne que « les perspectives d’économies pour la collectivité sont encore importantes » soit 493 millions d’euros pour 2008.

« Une stratégie de contournement »
Si l’étude identifie les facteurs de développement et souligne le rôle central du pharmacien, elle pointe aussi du doigt les principaux freins. Au premier rang, le cadre réglementaire avec son « manque de transparence sur la durée de validité des brevets », des « retards d’inscription au répertoire des génériques » et « la limitation du champ » de ce dernier.
Par ailleurs, la Mutualité Française dénonce « la stratégie de contournement de l’industrie pharmaceutique princeps ». « Lorsqu’un nouveau générique est commercialisé, les médecins ont tendance, sous la pression des laboratoires pharmaceutiques, à reporter leurs prescriptions sur un produit protégé par un brevet et donc plus cher » affirme-t-elle.  Autre stratégie observée, le développement « d’un médicament chimiquement proche mais qui n’apporte pas de bénéfice thérapeutique véritable par rapport à la molécule d’origine. »

Un répertoire des équivalents thérapeutiques
Sur les bases de l’étude, la Mutualité Française propose notamment la création d’un répertoire des équivalents thérapeutiques afin d’élargir le répertoire des groupes génériques et « de lutter contre les stratégies de contournement ». Cet outil qui serait mis en place par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et l’assurance maladie « permettrait aux praticiens d’identifier les traitements qui, à efficacité égale, engagent une dépense moindre pour la collectivité et le patient ».

Pour plus d’informations, télécharger l’intégralité de l’étude








MyPharma Editions

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

Publié le 17 janvier 2019
WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

WeHealth by Servier, la Direction e-santé du groupe Servier, a annoncé le lancement en France de Cardioskin™, un dispositif ambulatoire connecté qui permet d’enregistrer en continu l’activité cardiaque grâce à un monitorage ECG qui comporte 15 dérivations. Cette annonce intervient dans le cadre du congrès annuel des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie qui se tient à Paris du 16 au 19 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions