Edition du 01-03-2021

Grippe A/H1N1 : le point de l’Inserm sur la recherche en France

Publié le lundi 14 septembre 2009

Grippe A/H1N1 : le point de l’Inserm sur la recherche en FranceDepuis le début du mois de mai, une quarantaine de scientifiques de toutes disciplines, spécialistes de la santé humaine et animale, représentants des principales organisations de recherche françaises ont été réunis chaque mois. Trois groupes de travail H1N1 ont été constitués autour des thématiques spécifiques suivantes : aspects cliniques, épidémiologiques et de sciences humaines et sociales aspects de diagnostic aspects plus fondamentaux et de vaccinologie.

Fin avril dernier un virus de type A/H1N1 s’est propagé sur tous les continents. Face aux enjeux de recherche posés par l’émergence de ce nouveau virus, l’Institut thématique multiorganismes Microbiologie et maladies infectieuses (IMMI) et l’Institut thématique multiorganismes Santé publique ont mis en place, de novo, et au titre de l’Alliance nationale des sciences de la vie et de la santé (1), une organisation permettant de répondre à la fois aux critères d’exigences de qualité scientifique, de transparence et de réactivité dans une situation d’urgence.

Depuis le début du mois de mai, une quarantaine de scientifiques de toutes disciplines, spécialistes de la santé humaine et animale, représentants des principales organisations de recherche françaises ont été réunis chaque mois. La communauté scientifique a répondu très rapidement aux propositions de l’IMMI en matière d’animation, de programmation et de coordination des activités de recherches, en lien avec les ministères de la Santé et de la Recherche.

Trois groupes de travail H1N1 ont ainsi été constitués autour des thématiques spécifiques suivantes : aspects cliniques, épidémiologiques et de sciences humaines et sociales aspects de diagnostic aspects plus fondamentaux et de vaccinologie.

Chacun de ces groupes, piloté par un comité de 4 personnes, a fait appel à une quinzaine de scientifiques, impliquant des laboratoires hospitaliers et le secteur privé afin d’identifier et de mettre en place des projets de recherche prioritaires.  La priorité a été donnée dans un premier temps aux projets de cohorte, d’évaluation des tests diagnostiques, risques de réassortiment du virus et réponse immunitaire au vaccin.

Projets de recherche initiés à ce jour
• COHORTES (Démarrage fin septembre) (Suivi dans le temps d’une fraction de la population générale ou d’un sousgroupe ciblé population).

CoPanFlu : cohorte nationale en population générale (1000 ménages tirés au sort en France, 2 ans)
• Identifier au niveau de l’individu les facteurs de risque épidémiologiques, immunologiqueset virologiques d’infection par le virus H1N1.Cette cohorte a été étendue à La Réunion qui a démarré les inclusions dès le mois de juillet.Un consortium d’étude international des déterminants de l’infection par H1N1 est parallèlement en élaboration ; il impliquera dans un premier temps des partenaires du Nord(Suède, UK, USA et Taiwan) et du Sud (Sénégal, Laos, Maroc) ainsi que l’Ukraine.
Coordinateur : Fabrice Carrat

FluCo : cohorte prospective portant sur 1500 patients volontaires atteints de grippe A/H1N1v dont 500 formes graves (France, durée de l’épidémie)
• Identifier les facteurs de risque, cliniques, virologiques épidémiologiques et immunologiques associés au développement des formes graves d’infection.
Coordinateur : Catherine Leport et JeanFrançois Delfraissy (formes graves)

CoFluPreg : cohorte portant sur 2000 femmes enceintes volontaires (Paris, durée de l’épidémie)
• Mesurer l’incidence de la grippe pandémique dans cette population et évaluer les conséquences maternelles et périnatales de l’infection.
Coordinateur : Odile Launay

FluHop : cohorte de 180 personnels hospitaliers (Paris, 23 mois)
• Suivre la réponse immunitaire après vaccination par le vaccin « saisonnier » et « pandémique ».
Coordinateur : Brigitte Autran
Enquête observationnelle de patients HIV positifs pour lesquels les épisodes « grippaux » seront documentés durant toute la saison épidémique. (France, durée de l’épidémie)
Coordinateur : JeanFrançois Delfraissy

• ESSAIS VACCINAUX (démarrage prévu mioctobre).
Plusieurs formulations vaccinales (principalement GSK, Novartis, Sanofi), adjuvantées ou non, sont en cours d’évaluation. Il est essentiel d’évaluer l’efficacité, la tolérance et l’immunogénicité de ces vaccins dans certaines populations à risque. C’est pourquoi, 3 essais vaccinaux seront initiés :
–  essai vaccinal, sans adjuvant, chez la femme enceinte en fonction du terme de la grossesse (120 femmes enceintes).
Coordinateur : Odile Launay

 – essai vaccinal, sans adjuvant, chez des transplantés rénaux (120 personnes)
Coordinateur : Brigitte Autran

–  essai vaccinal, avec adjuvant, chez les patients HIV positifs en fonction du nombre de
CD4 (240 personnes). Coordinateur : JeanFrançois Delfraissy

• EVALUATION DES TESTS DE DIAGNOSTIC (études en cours)
Evaluation des tests de diagnostic rapides : Antigènes et RTPCR Evaluation des tests de résistance aux antiviraux Evaluation des tests de détection des anticorps Coordinateur : Bruno Lina
• ESSAI THERAPEUTIQUE (démarrage prévu fin septembre) BIVIR : comparaison d’une monothérapie (oseltamivir) vs bithérapie antivirale (oseltamivir
+ zanamivir), chez 500 personnes ayant développé une forme bénigne. Recrutement auprès des médecins généralistes.
Coordinateur : Catherine Leport

• RECHERCHE FONDAMENTALE
Etude des capacités de réassortiment génétique des virus influenza : détermination in vitro (Laboratoire P4 Inserm) du potentiel de réassortiment entre le virus pandémique A/H1N1v et, d’une part le virus A/H1N1 saisonnier résistant au Tamiflu, d’autre part le virus A/H5N1. Coordinateurs : Bruno Lina, Sylvie Van der Werf
Circulation des virus dans la faune sauvage : recherche de réassortiments entre souches d’Influenza A chez les canards sauvages et les sangliers en Camargue.
Coordinateur : François Renaud

• ETUDES EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES
(démarrage fin septembre) Evaluation médicoéconomique des stratégies antivirales lors d’une pandémie de grippe : aide à la décision publique en France Evaluation des pratiques et attitudes des médecins généralistes face à la pandémie de grippe H1N1 2009. Coordinateurs : JeanPaul Moatti, Yolande Obadia
D’autres projets sont en cours d’évaluation, notamment en recherche plus fondamentale (études génétiques du virus, développement d’autres inhibiteurs viraux, évolution virale en relation avec la réponse immunitaire, modélisation, physiopathologie et modèle animal de la pneumopathie virale).

Financement des projets
Le comité de pilotage du dispositif H1N1 est composé de représentants des différents établissements de recherche et des agences, du ministère de la Santé et des Sports, du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du secteur privé et des fondations.
Le total des contributions s’élève pour l’année 2009, à quelque 2 M€, permettant ainsi d’assurer en partie le démarrage des projets. Le budget 2010 est en cours d’élaboration.

(1) L’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé regroupe le CEA, le CNRS, l’Inra, l’Inria, l’Inserm, l’IRD, l’Institut Pasteur, la Conférence des Présidents d’Université.


Source :
Inserm








MyPharma Editions

Bayer France : Anna Braeken nommée Directrice Générale de la Division Pharmaceuticals

Publié le 1 mars 2021
Bayer France : Anna Braeken nommée Directrice Générale de la Division Pharmaceuticals

Le laboratoire Bayer a annoncé la nomination d’Anna Braeken à la tête de la Division Pharmaceuticals de Bayer en France, à compter du 1er mars 2021. Elle est nommée à ce titre en qualité de membre du directoire et Directrice Générale de Bayer HealthCare SAS.

Biogen France : Béatrice Baciotti nommée Directrice médicale

Publié le 1 mars 2021
Biogen France : Béatrice Baciotti nommée Directrice médicale

Biogen France, entreprise de biotechnologies pionnière et leader en neurosciences, a annoncé la nomination de Béatrice Baciotti en tant que Directrice médicale. À ce titre, Béatrice Baciotti intègre le comité de direction de Biogen France. Scientifique de formation, Béatrice Baciotti a rejoint Biogen en tant que responsable de l’excellence médicale en novembre 2018, avant de prendre la tête des équipes médicales sclérose en plaques (SEP) en juillet 2019.

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Publié le 1 mars 2021
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Ipsen a annoncé que le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP), le comité scientifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a recommandé l’approbation de Cabometyx® (cabozantinib) en association avec le médicament Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb pour le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé. Partager la publication « Ipsen […]

Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 mars 2021
Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé l’inclusion d’un premier patient dans l’essai clinique de Phase I/IIa de BT-001, un virus oncolytique particulièrement innovant qui associe plusieurs mécanismes d’action pour lutter contre les tumeurs.

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents