Edition du 25-10-2020

Médecins: Capi, c’est pas fini…

Publié le samedi 12 septembre 2009

Médecins: Capi, c’est pas fini…Après les Entreprises du médicament (Leem) et la CSMF, c’est au tour du Conseil national de l’Ordre des médecins de former recours auprès du Conseil d’Etat en annulation de la décision de l’UNCAM instituant les CAPI (Contrat d’amélioration de la pratique individuelle proposés aux généralistes depuis le printemps dernier).

Alors que plus de 8000 médecins ont signé ce contrat avec l’assurance maladie, l’Ordre dénonce un dispositif « contraire à la déontologie médicale ». Paradoxe ou effet d’aubaine, les chiffres du Capi dépassent les espérances des caisses : 8 000 signatures, et sans doute 15 000 à la fin de l’année.

La prime offerte par la Sécu aux médecins, jusqu’à 7 euros par patient, n’est bien entendu pas sans contrepartie : les praticiens signataires signent un contrat d’objectifs qui les oblige par exemple à vacciner 75% des plus de 65 ans contre la grippe, à prescrire au moins 90% de génériques dans la classe thérapeutique des antibiotiques, 70% de génériques dans les antihypertenseurs, 80% dans les antidépresseurs, réduire les anticoagulants au profit de l’aspirine et participer aux missions de santé publique. Rien de bien méchant en somme.

Vers la fin du paiement à l’acte ?
Mais les syndicats médicaux ne l’entendent pas de cette oreille : la CSMF, le principal syndicat de médecins, avait déjà formé un recours auprès du Conseil d’Etat craignant que ce fameux CAPI soit intégré à la prochaine convention et donc généralisé. La négociation conventionnelle qui s’ouvre le 17 septembre pour s’acherver en janvier, promet d’être très difficile : l’assurance maladie estime que le succès du Capi marque une très nette évolution vers la fin du paiement à l’acte, or c’est précisément sur ce point que les négociations risquent d’achopper. Même chose pour le sujet tabou des dépassements d’honoraires : le Parlement a fixé au 15 octobre la date butoir pour aboutir à une limitation de ces fameux dépassements.

Les syndicats de médecins qui partaient fleur au fusil au début de l’été, à peu près sûrs d’aboutir à une revalorisation des honoraires, avaient tous brocardé le Capi, certains d’être suivis par leurs adhérents et par l’ensemble des généralistes. Perdu ! Un praticien sur quatre aura signé à la fin de l’année. En dépit des fortes réticences de l’Ordre qui affirme dans un communiqué « avoir  recherché, en vain, auprès de la direction de l’UNCAM une issue non contentieuse à un dispositif qui, en l’état, est contraire à la déontologie médicale comme à l’égalité entre médecins ». A suivre…

Hervé Karleskind
HK Conseils








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents