Edition du 28-07-2021

Médicaments : « les Français profondément inquiets », selon une étude de la Mutualité Française

Publié le mardi 10 mai 2011

A l’occasion du débat-citoyen « Médicaments : ce qui doit changer ! » qui se tient aujourd’hui à Nantes, la Mutualité Française a fait réaliser une étude* exclusive  intitulée « Les Français et les médicaments ». Résultats : l’inquiétude des Français envers la sécurité des médicaments, qui s’est accrue pendant l’affaire du Médiator®, est désormais profondément ancrée dans l’opinion.

Cette inquiétude se double du sentiment de ne pas être suffisamment informés. Toutefois, certaines solutions qui pourraient améliorer la situation leurs paraissent envisageables. Pour Etienne Caniard, Président de la Mutualité Française, « les résultats de cette étude montrent que les Français font preuve d’une grande lucidité et qu’ils ont gardé en mémoire des drames sanitaires similaires. Il ne faudrait pas, néanmoins, que les Français perdent confiance dans le médicament, un des progrès médical majeur de ces 50 dernières années ».

Une inquiétude profonde
Plus de 3 Français sur 4 (77 %) estiment que le Médiator® n’est pas un cas « exceptionnel et limité à ce médicament », mais bien une « défaillance globale du système » mettant en doute la sécurité de tous les médicaments. Ce chiffre est en hausse de 8 points par rapport à une précédente étude réalisée au mois de janvier 2011**.

Une défiance forte à l’égard des pouvoirs publics
Cette inquiétude est notamment liée à une défiance forte à l’égard des politiques. Ainsi, 2 Français sur 3 (63%) ne font pas confiance à la capacité des pouvoirs publics à éviter des affaires similaires à celles du Médiator®.

Le sentiment de ne pas être suffisamment informés
Plus de 8 Français sur 10 (84%) pensent que les patients ne sont pas suffisamment informés et plus d’1 sur 2 (54%) estiment qu’il en est de même pour les autorités politiques. A l’inverse, 57 % des Français jugent que les pharmaciens sont bien informés et 55 % émettent la même opinion pour les médecins.

Des solutions globalement jugées utiles et réalistes
Interrogés sur plusieurs propositions susceptibles d’améliorer la sécurité des médicaments, les Français se prononcent systématiquement en leur faveur. Ainsi, 87% des Français sont favorables à l’idée de réduire l’influence des laboratoires pharmaceutiques sur les professionnels de santé et 55 % jugent utiles de permettre à l’Etat de contrôler plus étroitement la promotion et la publicité des groupes pharmaceutiques.
74 % des Français estiment qu’il serait à la fois utile et réalisable de permettre aux professionnels de santé de signaler aux pouvoirs publics les effets indésirables des médicaments. 59% sont favorables à l’idée de faire un bilan scientifique et médical de l’utilité et des effets des médicaments tous les 5 ans. Enfin, 55% souhaitent qu’un site renseigne le grand public sur chaque médicament en vente.

* Ce sondage exclusif a été réalisé en mai 2011 pour la Mutualité Française par l’institut TNS Sofres. Elle s’est effectuée par téléphone auprès d’un échantillon national de 1 000 personnes représentatif de l’ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

** Etude réalisée pour Canal + par TNS Sofres.

Source :  Mutualité Française








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents