Edition du 22-10-2020

Accueil » Industrie » Stratégie

Médicaments innovants: la Commission européenne et l’EFPIA annoncent leur 2ème appel à projets

Publié le mardi 15 septembre 2009

Arthur J. Higgins, CEO Bayer HealthCare - Président de l'EFPIA L’initiative en matière de médicaments innovants (IMI), partenariat public-privé entre la Commission européenne et l’industrie pharmaceutique européenne représentée par l’EFPIA, a annoncé hier les thèmes de recherche de son 2ème appel à projets. Cancer, maladies inflammatoires et infectieuses… Les fonds disponibles s’élèveront à 156,3 millions d’euros.

Lancée en 2007, l’IMI est un partenariat public-privé qui vise à accélérer la découverte et la mise au point de traitements plus efficaces en levant les obstacles en matière de recherche dans le processus actuel d’élaboration des médicaments. Pour la période 2008-2017, son budget total s’élève à 2 milliards d’euros (1 milliard provenant de la Communauté européenne et 1 milliard des entreprises). Le 1er appel à propositions de l’IMI a été lancé en avril 2008. 134 propositions ont été présentées, dont 15 ont été retenues pour bénéficier de 246 millions d’euros.

Cancer, maladies inflammatoires et infectieuses
Par ce 2e appel, l’IMI vise à accélérer la découverte et la mise au point de nouveaux médicaments pour traiter le cancer, les maladies inflammatoires et infectieuses. Les fonds disponibles s’élèveront à 156,3 millions d’euros, dont 76,8 seront fournis par la Commission européenne et 79,5 devraient l’être en nature par les entreprises membres de l’EFPIA. L’IMI a également présenté Michel Goldman, son directeur général récemment nommé qui prendra officiellement ses fonctions le 16 septembre.

Janez Potočnik, membre de la Commission européenne chargée de la science et de la recherche, a rappelé les réalisations et les grandes avancées de l’initiative: «L’IMI est notre façon de répondre à la nécessité de rendre l’Europe plus attrayante pour la R&D pharmaceutique et de faire en sorte que les résultats de la recherche fondamentale puissent rapidement se traduire en traitements innovants. Nous devrions voir les résultats de ce formidable nouveau mécanisme de recherche très bientôt et ainsi constater que les patients européens bénéficient plus rapidement de médicaments innovants.»

Arthur J. Higgins, PDG de Bayer HealthCare et président de l’EFPIA, s’est réjoui de la collaboration entre les entreprises et la Commission: «L’IMI apporte la démonstration éclatante que l’Europe entend être à l’avant-garde de l’innovation biopharmaceutique. En accélérant et en optimisant les processus de R&D, nous essayons d’éliminer les goulets d’étranglement dans le processus de mise au point des médicaments. C’est pourquoi nous avons déjà investi 246 millions d’euros – dont 136 provenant des entreprises – dans les propositions retenues jusqu’à maintenant.»

Les nouveaux thèmes de recherche ont été approuvés par le comité directeur de l’IMI après consultation approfondie des divers acteurs concernés parmi lesquels le comité scientifique de l’IMI, des représentants des États membres, la Commission européenne et des entreprises pharmaceutiques membres de l’EFPIA. Tous se sont engagés à collaborer aves des organismes publics et privés pour traiter ces questions plus efficacement.

Le deuxième appel à propositions de l’IMI doit être lancé le 30 octobre 2009.

Liste des 9 thèmes du 2e appel à propositions de l’IMI

1. Biomarqueurs d’imagerie pour la mise au point de médicaments contre le cancer.
2. Nouveaux outils de validation des cibles en vue d’améliorer l’efficacité des médicaments (oncologie).
3. Biomarqueurs moléculaires: accélération de la mise au point de thérapies contre le cancer et amélioration des soins aux patients.
4. Définition et mise au point de tests de diagnostic d’urgence sur le lieu des soins en matière de diagnostic bactérien en vue de faciliter les essais cliniques et la pratique clinique.
5. Compréhension des mécanismes de l’immunité adaptative aberrante.
6. Recherche translationnelle sur les maladies chroniques à médiation immunitaire: passerelles entre les modèles animaux et l’être humain.
7. Modélisation des interactions médicaments/maladies: bibliothèque & cadre.
8. Espace pharmacologique ouvert.
9. Dossiers médicaux électroniques.

Pour plus d’informations sur l’IMI
http://imi.europa.eu et http://www.imi-europe.org








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents