Edition du 18-01-2021

Néovacs®: succès de l’étude de phase I/II sur l’IFNα-Kinoïde® dans le lupus

Publié le mercredi 9 novembre 2011

Néovacs®, la société de biotechnologie française spécialisée dans le domaine de l’immunothérapie active des maladies auto-immunes et/ou inflammatoires, a annoncé hier les résultats définitifs très encourageants de son étude de phase I/II IFN-K-001 dans le lupus qui ont été présentés en avant-première mondiale dans le cadre du congrès américain de rhumatologie ACR.

L’analyse détaillée démontre la présence d’anticorps anti-interféron (IFNα) chez 100 % des patients ayant reçu l’IFNα-Kinoïde®. Elle confirme que l’administration de l’IFNα-Kinoïde®, notamment aux doses les plus élevées de 120 et 240 mcg, diminue significativement (p=0,0001) la surexpression des gènes liés à l’interféron α (signature Interféron) et ceux impliqués dans la maladie du lupus (signature lupus). Une nouvelle observation très importante, qui constituerait une première indication du rôle du Kinoïde® dans la réduction de la gravité des symptômes de la maladie : il existe une corrélation significative (p=0,04) entre les taux d’anticorps anti-IFN et l’évolution favorable d’un marqueur biologique important de la maladie lupique, à savoir une augmentation du taux de complément C3. Il est également apparu une association très intéressante entre la diminution de la surexpression des gènes liés à l’interféron et une baisse des taux d’auto-anticorps anti-ADN, autre marqueur de la maladie lupique.

Pour rappel, l’étude de phase I/II, IFN-K-001, menée avec l’IFNα-Kinoïde®, a été effectuée avec 28 patients. C’est une étude randomisée en double aveugle, comprenant quatre niveaux de dose. Le produit était injecté aux jours 0, 7, 28 plus une quatrième injection au jour 84 pour la moitié des patients. Tous les patients inclus souffraient d’un lupus léger à modéré (indice SLEDAI (1) compris entre 4 et 10). Parmi les 28 patients, 7 patients ont reçu du placebo.

Le professeur Houssiau, chef du département de rhumatologie, Université Catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique, et investigateur principal de l’étude, commente : « Le lupus est une maladie grave, multiforme et qui reste un défi thérapeutique pour les médecins. L’interferon alpha (IFNα) joue un rôle important dans cette maladie et un traitement qui neutralise l’IFNa est une approche thérapeutique logique. Nous avons montré que le Kinoïde® neutralise efficacement et de manière sûre l’expression des gènes associés à une surexpression de l’IFNa et cela se traduit par un impact positif sur certains marqueurs de la maladie. Ces résultats sont très encourageants pour l’avenir de cette nouvelle approche thérapeutique ».

Commentant les résultats définitifs de l’étude de phase I/II réalisée avec l’IFNα-Kinoïde®, Guy-Charles Fanneau de La Horie, Directeur Général de Néovacs®, déclare : « Nous sommes très fiers d’avoir été invités à participer à la conférence de presse organisée ce matin par l’ACR ; c’est une formidable reconnaissance des experts de l’American  College of Rheumatology pour nos travaux dans le lupus. C’est également une forte reconnaissance de l’approche innovante de Néovacs®, l’immunothérapie active ». Fort de ces résultats et avec la collaboration des plus grands experts mondiaux, Néovacs® prépare dès à présent la poursuite du développement clinique de l’IFNα-Kinoïde® dans le lupus.

1 Systemic Lupus Erythematosus Disease Activity Index

Source : Neovacs








MyPharma Editions

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents