Edition du 14-08-2018

Novartis : ses traitements CAR-T contre le cancer seront produits aux Ulis en France

Publié le mercredi 11 juillet 2018

Novartis : ses traitements CAR-T contre le cancer seront produits aux Ulis en FranceNovartis a annoncé la signature d’un accord avec CELLforCURE pour produire des traitements anticancéreux innovants appelés CAR-T (« chimeric antigen receptor T-cells ») sur le site de bioproduction situé aux Ulis (Essonne). La production pourrait commencer en 2019 après avoir transféré les technologies de fabrication innovantes de Novartis vers CELLforCURE.

Le choix d’investir en France reflète l’engagement de long terme de Novartis sur le territoire, témoignant de la reconnaissance de son attractivité : un environnement économique dynamique, un haut niveau d’excellence académique et une expertise reconnue de la communauté scientifique. Sur la période 2015-2019, Novartis a investi déjà plus de 900 millions d’euros allant de l’élargissement de son centre de biotechnologie de pointe à Huningue (Alsace) à la construction d’un nouveau siège social à Rueil-Malmaison (Ile-de-France), en passant par des projets de recherche et de développement innovants.

La décision de fabriquer en France des thérapies CAR-T en phases clinique et commerciale répond à la stratégie d’approvisionnement mondiale du Groupe. Ces thérapies s’intègrent pleinement dans le portefeuille de thérapies géniques de Novartis, apportant des innovations de pointe dans les domaines où les besoins médicaux non satisfaits sont importants.

Frédéric Collet, Président de Novartis France, a déclaré : « L’annonce d’aujourd’hui apporte un immense espoir aux personnes souffrant de formes agressives de cancer du sang pour lesquelles il n’existe actuellement que des options de traitement limitées. De plus, la décision de Novartis de choisir l’hexagone est un nouvel exemple de la confiance que le Groupe a placée en la France et témoigne de son attractivité. C’est une grande source de fierté pour nous tous. Cela confirme notre rôle d’acteur de santé majeur en France, présent à la fois sur des activités de R&D, de promotion et de fabrication. »

CELLforCURE est une entreprise du groupe LFB spécialisée dans les médicaments de thérapie innovante. La plateforme industrielle de CELLforCURE située aux Ulis (Essonne) est l’une des premières et des plus importantes en Europe pour la production de médicaments de thérapie cellulaire et génique. Etablissement pharmaceutique depuis 2013, CELLforCURE, exerce une activité de sous-traitant dans le développement et la fabrication de médicaments (« CDMO – contract development and manufacturing organization »). L’entreprise s’est vue octroyer deux certificats de bonnes pratiques de fabrication (BPF) par l’ANSM en 2016 pour la production de médicaments de thérapie innovante (MTI) commerciaux et expérimentaux.

CELLforCURE sera chargée de la production de thérapies CAR-T qui sont considérées comme l’incarnation de la médecine individualisée. Contrairement aux traitements traditionnels, chaque dose est fabriquée sur mesure pour chaque patient à l’aide de ses propres cellules sanguines. Le procédé de fabrication mis en œuvre par CELLforCURE en France emploiera la même technologie pionnière et le même processus élaboré que ceux développés par Novartis sur son site de Morris Plains (Etats-Unis).

Pour produire des cellules CAR-T, les cellules T (un type de globules blancs appelés lymphocytes) des patients sont collectées dans des centres de traitement par une procédure spéciale appelée « leucaphérèse » avant d’être congelées par un procédé de cryopréservation. Les cellules seront transférées vers le site de production des Ulis où des experts les modifieront afin qu’elles soient en mesure d’identifier des récepteurs spécifiques présents dans les cellules cancéreuses. Après des tests de sécurité et de qualité, les cellules reprogrammées seront réintroduites dans l’organisme du patient hospitalisé. Chez les patients répondant au traitement, les cellules reprogrammées se multiplieront pour identifier et détruire les cellules tumorales qui étaient jusqu’alors non-reconnues par le système immunitaire.

Léopold Bertéa, PDG de CELLforCURE a déclaré « CELLforCURE s’appuie en France sur une équipe hautement expérimentée sur le plan pharmaceutique et technique dans ce domaine très spécialisé qu’est la production de CAR-T. Nous sommes très fiers de pouvoir proposer une réelle valeur ajoutée en permettant aux patients d’accéder à cette classe thérapeutique révolutionnaire.»

Source et visuel : Novartis








MyPharma Editions

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Genomic Vision : de nouvelles perspectives dans l’analyse du génome des plantes

Publié le 6 août 2018
Genomic Vision : de nouvelles perspectives dans l'analyse du génome des plantes

Genomic Vision, société spécialisée dans le développement de tests de diagnostic in-vitro (IVD) pour la détection précoce des cancers et des maladies héréditaires et d’applications pour les laboratoires de recherche (LSR), a annoncé les premiers résultats d’un travail de recherche réalisé avec le Centre de Ressources Génomiques Végétales (CNRGV) de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) visant la mise au point d’une nouvelle technique d’analyse du génome végétal.

Janssen : avis favorable du CHMP pour la mise à jour de l’étiquetage de l’Invokana® et du Vokanamet®

Publié le 3 août 2018
Janssen : avis favorable du CHMP pour la mise à jour de l'étiquetage de l'Invokana® et du Vokanamet®

Janssen a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable pour la mise à jour de l’étiquetage de l’INVOKANA® (canagliflozine) et du VOKANAMET® (canagliflozine et metformine), y compris les modifications apportées aux indications pour le traitement d’adultes atteints d’un diabète sucré de type 2 (DST2) insuffisamment contrôlé comme traitement d’appoint au régime alimentaire et à l’exercice.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions