Edition du 09-12-2022

Accueil » Cancer » Industrie » Stratégie

Partenariat de recherche entre l’Institut Curie et Roche dans les formes graves de cancers du sein

Publié le mardi 9 mars 2010

Roche et l’Institut Curie viennent de signer un partenariat de recherche sur 3 ans, afin d’explorer une nouvelle piste prometteuse dans ces types de cancer de mauvais pronostic. Ce partenariat qui repose sur la mutualisation des compétences et des moyens de la recherche publique et privée permettra de mieux comprendre le mode d’action d’une molécule d’une nouvelle classe issue de la recherche Roche.

 L’étude va porter sur les modifications induites par cette molécule dans ces tumeurs, grâce à l’utilisation de modèles et technologies très performants développés à l’Institut Curie. Ceci permettra de potentiellement prédire certains effets de la molécule testée, et d’identifier les patientes susceptibles de bénéficier au mieux de cette nouvelle thérapie à venir.

Déjà pionnier des thérapies ciblées en oncologie, Roche poursuit le développement de sa stratégie de médecine personnalisée, afin de proposer le traitement le plus efficace adapté au patient. L’identification et la validation de biomarqueurs prédictifs de réponse pour chaque molécule en développement est un objectif essentiel qui a conduit Roche à faire évoluer ses stratégies de recherche et développement. Les chercheurs du groupe travaillent ainsi en totale synergie avec ceux de structures partenaires, comme l’Institut Curie, sous l’égide du Réseau Français de Recherche Roche.

Le rôle majeur des cellules souches tumorales
Certaines femmes sont atteintes d’un type de cancer du sein très agressif qui n’exprime pas de récepteurs aux oestrogènes, ni à la progestérone, ni de récepteurs HER 2. Les traitements actuellement disponibles s’avèrent peu efficaces, voire inefficaces chez les patientes concernées (10 à 15 % des femmes atteintes de cancer du sein). Ces patientes, le plus souvent jeunes, sont particulièrement exposées au risque de rechute précoce et au développement de métastases.

Des données récentes ont démontré le rôle majeur des cellules souches tumorales dans le développement et les récidives d’un certain nombre de cancers, dont les cancers du sein. L’une des grandes voies de recherche actuelle en cancérologie consiste à identifier et caractériser ces cellules souches tumorales. Cette molécule pourrait affecter les cellules souches tumorales qui – même si elles sont peu nombreuses dans la tumeur – seraient à l’origine des rechutes ou métastases. Cette étude permettra de montrer si des voies métaboliques potentiellement importantes pour les cellules souches tumorales, peuvent être affectées par cette nouvelle molécule. 

Un partenariat public/privé au service de la médecine personnalisée en cancérologie
Grâce à la plateforme de recherche de l’Institut Curie, il sera possible d’évaluer les variations de plus de 200 protéines impliquées dans les processus cancéreux, et ce de manière simultanée. C’est l’analyse de ces variations qui permettra de comprendre les modifications intracellulaires induites par l’interaction de la molécule candidate avec sa cible. Cette recherche est particulièrement innovante car effectuée à un stade très précoce, c’est-à dire avant toute évaluation clinique chez l’homme. L’objectif est de mettre en évidence des biomarqueurs prédictifs d’efficacité et d’identifier les sous-groupes de patientes susceptibles de bénéficier de cette nouvelle molécule.

Ce programme s’inscrit dans la stratégie Roche de médecine personnalisée et repose sur la mutualisation des compétences et des moyens de la recherche publique et privée. Ces recherches permettront également de mieux comprendre la biologie des cellules souches tumorales, enjeu important de la lutte contre le cancer.

Source : Roche/Institut Curie








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents