Edition du 16-05-2021

Plan national Maladies rares : inquiétudes sur l’accès aux médicaments orphelins

Publié le mardi 21 octobre 2008

Alors que Nicolas Sarkozy vient d’annoncer la mise en place d’un deuxième Plan national maladies rares, associations, acteurs publics et Entreprises du Médicament font part de leurs préoccupations quant au financement de l’accès aux médicaments orphelins et au rôle moteur que la France se doit de jouer sur le plan européen. Aujourd’hui, les maladies rares touchent 30 millions d’européens dont 3 à 4 millions de français.

 Selon le message du président de République adressé lors du symposium européen du 10 octobre dernier, le nouveau Plan national maladies rares devrait rentrer en vigueur « au plus tard en 2010 ». Interrogée mercredi dernier lors de la séance de questions au gouvernement, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot a confirmé la volonté de l’exécutif en déclarant: « ne pensez pas que nous allons arrêter la mobilisation en faveur du plan maladies rares. « 40 millions d’euros » seront donnés aux centres de référence, « 2,5 millions d’euros » aux programmes de recherche et la banque de données Orphanet continuera à être aidée « pour 300.000 euros », a par ailleurs précisé la ministre.

 Si l’ensemble des acteurs tire un bilan positif du 1er plan 2005-2008 et se félicite de l’annonce présidentielle, les associations de malades déclarent qu’elles « resteront vigilantes sur les orientations du nouveau Plan et les moyens qui lui seront alloués, notamment en ce qui concerne le financement des centres de référence et de la recherche ».

 Par ailleurs, les différents acteurs expriment leur inquiétude sur le financement par la solidarité nationale de l’accès aux médicaments orphelins et déclarent « qu’il serait inconcevable que les 49 médicaments orphelins mis sur le marché depuis 2000 ainsi que ceux qui le seront prochainement, ne soient pas accessibles à tous les malades qui en ont besoin ».  En effet, selon Yann Le Cam, directeur général d’Eurordis (fédération d’associations de malade européenne), « de graves menaces pèsent sur la poursuite de l’accès à ces médicaments, en raison de discours alarmistes sur leur coût pour la société ». Par ailleurs, la présidente de l’AFM, Laurence Tiennot-Herment, a indiqué que deux-tiers du budget scientifique de l’association étaient dédiés au développement clinique, soit 45 millions d’euros, mais que « ces fonds sont très insuffisants ».

 Aussi, les associations souhaitent que la France saisisse l’opportunité de sa présidence pour œuvrer au sein de l’UE. En déclarant qu’il souhaitait que « la Communication de la Commission Européenne sur les maladies rares soit une des priorités de la Présidence Française de l’Union européenne dans le domaine de la santé », les acteurs espèrent voir cette dernière adoptée par La Commission européenne en novembre prochain.

Pour plus d’informations :

http://www.alliance-maladies-rares.org/
http://www.afm-france.org
http://www.eurordis.org/
http://www.epposi.org/
http://www.leem.org/








MyPharma Editions

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents