Edition du 12-06-2021

Vaccins grippe A(H1N1) et narcolepsie : l’Afssaps fait le point

Publié le mardi 5 avril 2011

L’Afssaps publie une actualisation des données sur le nombre de cas de narcolepsie observés après la campagne de vaccination 2009-2010 contre la grippe A(H1N1). Les données françaises montrent 25 cas de narcolepsie (dont 20 avec cataplexie) rapportés chez des personnes vaccinées par Pandemrix® (23 cas sur 4100000 personnes vaccinées) et Panenza® (2 cas sur 1600000 personnes vaccinées). Dans l’ensemble des cas, les résultats des tests d’enregistrement du sommeil ont confirmé le diagnostic de narcolepsie.

 Les autorités sanitaires finlandaises et suédoises, ainsi que l’Afssaps ont signalé en août 2010 plusieurs cas de narcolepsie chez des personnes ayant été vaccinées contre la grippe A(H1N1) durant la campagne de vaccination pandémique 2009-2010. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a immédiatement engagé une réévaluation du bénéfice/risque du vaccin Pandemrix®. Les données françaises actualisées de pharmacovigilance montrent 25 cas de narcolepsie rapportés chez les 5,7 millions de personnes vaccinées avec Pandemrix® et Panenza®, dont 11 chez des enfants âgés de moins de 16 ans. Le nombre de cas rapportés chez les adolescents vaccinés est légèrement supérieur au nombre de cas attendus dans cette tranche d’âge. En analyse globale, le nombre de cas de narcolepsie observés après vaccination contre la grippe A(H1N1) n’est pas supérieur à celui attendu dans la population générale hors vaccination.

La narcolepsie est un trouble du sommeil se caractérisant par une somnolence excessive au cours de la journée, avec des accès de sommeil incontrôlables. Elle peut s’accompagner, à la suite d’une émotion, de pertes soudaines du tonus musculaire (cataplexie). Chaque année, 900 nouveaux cas de narcolepsie sont dénombrés en France.

Après actualisation des données de pharmacovigilance, on observe en Europe près de 200 cas de narcolepsie rapportés dans une période de 1 à 6 mois après la vaccination contre la grippe A(H1N1). Ces cas sont pour l’essentiel rapportés par les autorités finlandaises et suédoises, une soixantaine de cas ayant été rapportés dans chacun de ces pays, après vaccination par Pandemrix®, seul vaccin utilisé dans ces deux pays lors de la campagne de vaccination pandémique 2009/2010.

Les données françaises actualisées dans le cadre du suivi renforcé de pharmacovigilance montrent 25 cas de narcolepsie (dont 20 avec cataplexie) rapportés chez des personnes vaccinées par Pandemrix® (23 cas sur 4100000 personnes vaccinées) et Panenza® (2 cas sur 1600000 personnes vaccinées). Dans l’ensemble des cas, les résultats des tests d’enregistrement du sommeil ont confirmé le diagnostic de narcolepsie.

Les 25 cas de narcolepsie observés après vaccination sont survenus chez 14 personnes de 16 ans et plus et 11 chez des adolescents âgés de 8 à 15 ans. Le début des symptômes est intervenu entre 2 jours et 5 mois après la vaccination. Des facteurs de risques (antécédents familiaux) pouvant expliquer la survenue de ces effets indésirables ont été retrouvés chez 4 patients adultes (sclérose en plaques, névrite optique, hypersomnie et traumatisme crânien) et 2 patients adolescents (myasthénie et narcolepsie)

Ces chiffres sont inférieurs au nombre de cas de narcolepsie observés dans la population générale. Cependant, sur la tranche d’âge spécifique des 10 à 15 ans, le nombre de cas observés chez les adolescents vaccinés est supérieur au nombre de cas attendu annuellement : 9 cas de narcolepsie observés sur une population de 670 000 adolescents vaccinés avec Pandemrix® pour 2,1 attendus. Ces données sont cohérentes avec celles observées en Suède, ce qui conforte l’hypothèse qu’il n’y a pas de nombreux autres cas qui auraient été ignorés. La période de détection, elle aussi cohérente entre les pays, permet de poser l’hypothèse que la zone de risque de voir se développer une narcolepsie post vaccinale est maintenant dépassée.

Il s’agit d’un signal faible que le suivi particulier de pharmacovigilance mis en place au cours de la vaccination contre le virus de la grippe A(H1N1) a permis de faire remonter.

La réévaluation du rapport bénéfice/risque de Pandemrix® actuellement conduite par l’Agence européenne des médicaments (EMA) devrait être finalisée en juillet 2011, lorsque les résultats de l’étude européenne multicentrique cas-témoins, pilotée par l’ECDC (European Center for Disease prevention and control) et l’EMA, pour notamment étudier l’éventuel lien entre la vaccination pandémique et la narcolepsie, seront disponibles. La France participera à cette étude.

Au cours de la campagne de vaccination pandémique contre la grippe A(H1N1) qui s’est déroulée entre octobre 2009 et mars 2010, environ 5,7 millions de personnes ont été vaccinées en France avec, principalement Pandemrix® et Panenza® . Plus de 30 millions de sujets ont été vaccinés en Europe.

L’Afssaps rappelle que tout effet indésirable grave et/ou inattendu doit être déclaré par les professionnels de santé aux centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV). Un bilan global de pharmacovigilance sur l’ensemble de la campagne vaccinale pandémique A(H1N1) est disponible sur le site de l’Afssaps.

En ce qui concerne la narcolepsie, dès lors que le médecin traitant a identifié les symptômes, les patients sont dirigés vers des centres spécialisés. En effet, deux centres de référence et une dizaine de centres de compétences sont présents sur le territoire français pour l’accueil et la prise en charge des personnes narcoleptiques (www.orpha.net ).

 – Cas de narcolepsie avec cataplexie notifiés en France à la suite d’une vaccination contre le virus de la grippe A/H1N1 – Communiqué

Pandémie de grippe A (H1N1)v : bilan de pharmacovigilance des vaccins (11/05/2010) (102 ko)

Source : Afssaps








MyPharma Editions

Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 11 juin 2021
Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les résultats positifs de la deuxième cohorte de son étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie chez des patients atteints de cancer du cerveau (Glioblastome Multiforme). Les données montrent que le NOX-A12, à la dose de 400 mg/semaine, continue d’être sûr et bien toléré, avec des signes apparents de réduction de la taille des tumeurs.

Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Publié le 11 juin 2021
Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour le développement et la commercialisation d’un candidat médicament de thérapie génique dans le traitement du syndrome de l’X Fragile.

DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

Publié le 10 juin 2021
DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

DNA Script a annoncé la nomination de Kim Ferguson en tant que Vice‐Présidente en charge des ventes, et de Randy Dyer au poste de Vice‐Président en charge du marketing. Ces deux exécutifs rejoignent DNA Script afin de préparer le lancement commercial du
système SYNTAX, la première imprimante à ADN de laboratoire mettant en oeuvre la technologie EDS de synthèse enzymatique d’ADN développée par la société.

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

Publié le 10 juin 2021
L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »Afin de répondre à la crise qui touche de plein fouet l’insertion professionnelle des jeunes, AstraZeneca et le collectif de L’Ascenseur lancent un programme inédit de stages dès juillet 2021. L’initiative « En Stage ! » propose vingt-cinq postes pour des jeunes dans 11 associations membres de L’Ascenseur réparties sur le territoire français.

Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 10 juin 2021
Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir finalisé le recrutement de l’étude de Phase 3 visant à évaluer l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. VLA1553 est le seul candidat vaccin contre le chikungunya actuellement en Phase 3 dans le monde.

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Publié le 10 juin 2021
Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifiqueSensorion, société de biotechnologie qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé la nomination de Nora Yang, Ph.D., spécialiste en thérapie génique et maladies rares, dotée d’une grande expérience en management dans les secteurs industriel, académique et public, au poste de Directrice scientifique.

Inotrem : succès de l’analyse de futilité pour l’étude ASTONISH visant à démontrer l’efficacité de nangibotide dans le choc septique

Publié le 10 juin 2021
Inotrem : succès de l’analyse de futilité pour l’étude ASTONISH visant à démontrer l’efficacité de nangibotide dans le choc septique

Inotrem, une société de biotechnologie en phase clinique avancée spécialisée dans l’immunothérapie pour les maladies inflammatoires chroniques et aigües, a annoncé que le Comité Indépendant de Revue des Données de l’étude clinique ASTONISH a statué favorablement sur l’analyse de futilité portant sur l’efficacité de nangibotide dans le choc septique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents