Edition du 03-12-2021

Vaccins grippe A(H1N1) et narcolepsie : l’Afssaps fait le point

Publié le mardi 5 avril 2011

L’Afssaps publie une actualisation des données sur le nombre de cas de narcolepsie observés après la campagne de vaccination 2009-2010 contre la grippe A(H1N1). Les données françaises montrent 25 cas de narcolepsie (dont 20 avec cataplexie) rapportés chez des personnes vaccinées par Pandemrix® (23 cas sur 4100000 personnes vaccinées) et Panenza® (2 cas sur 1600000 personnes vaccinées). Dans l’ensemble des cas, les résultats des tests d’enregistrement du sommeil ont confirmé le diagnostic de narcolepsie.

 Les autorités sanitaires finlandaises et suédoises, ainsi que l’Afssaps ont signalé en août 2010 plusieurs cas de narcolepsie chez des personnes ayant été vaccinées contre la grippe A(H1N1) durant la campagne de vaccination pandémique 2009-2010. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a immédiatement engagé une réévaluation du bénéfice/risque du vaccin Pandemrix®. Les données françaises actualisées de pharmacovigilance montrent 25 cas de narcolepsie rapportés chez les 5,7 millions de personnes vaccinées avec Pandemrix® et Panenza®, dont 11 chez des enfants âgés de moins de 16 ans. Le nombre de cas rapportés chez les adolescents vaccinés est légèrement supérieur au nombre de cas attendus dans cette tranche d’âge. En analyse globale, le nombre de cas de narcolepsie observés après vaccination contre la grippe A(H1N1) n’est pas supérieur à celui attendu dans la population générale hors vaccination.

La narcolepsie est un trouble du sommeil se caractérisant par une somnolence excessive au cours de la journée, avec des accès de sommeil incontrôlables. Elle peut s’accompagner, à la suite d’une émotion, de pertes soudaines du tonus musculaire (cataplexie). Chaque année, 900 nouveaux cas de narcolepsie sont dénombrés en France.

Après actualisation des données de pharmacovigilance, on observe en Europe près de 200 cas de narcolepsie rapportés dans une période de 1 à 6 mois après la vaccination contre la grippe A(H1N1). Ces cas sont pour l’essentiel rapportés par les autorités finlandaises et suédoises, une soixantaine de cas ayant été rapportés dans chacun de ces pays, après vaccination par Pandemrix®, seul vaccin utilisé dans ces deux pays lors de la campagne de vaccination pandémique 2009/2010.

Les données françaises actualisées dans le cadre du suivi renforcé de pharmacovigilance montrent 25 cas de narcolepsie (dont 20 avec cataplexie) rapportés chez des personnes vaccinées par Pandemrix® (23 cas sur 4100000 personnes vaccinées) et Panenza® (2 cas sur 1600000 personnes vaccinées). Dans l’ensemble des cas, les résultats des tests d’enregistrement du sommeil ont confirmé le diagnostic de narcolepsie.

Les 25 cas de narcolepsie observés après vaccination sont survenus chez 14 personnes de 16 ans et plus et 11 chez des adolescents âgés de 8 à 15 ans. Le début des symptômes est intervenu entre 2 jours et 5 mois après la vaccination. Des facteurs de risques (antécédents familiaux) pouvant expliquer la survenue de ces effets indésirables ont été retrouvés chez 4 patients adultes (sclérose en plaques, névrite optique, hypersomnie et traumatisme crânien) et 2 patients adolescents (myasthénie et narcolepsie)

Ces chiffres sont inférieurs au nombre de cas de narcolepsie observés dans la population générale. Cependant, sur la tranche d’âge spécifique des 10 à 15 ans, le nombre de cas observés chez les adolescents vaccinés est supérieur au nombre de cas attendu annuellement : 9 cas de narcolepsie observés sur une population de 670 000 adolescents vaccinés avec Pandemrix® pour 2,1 attendus. Ces données sont cohérentes avec celles observées en Suède, ce qui conforte l’hypothèse qu’il n’y a pas de nombreux autres cas qui auraient été ignorés. La période de détection, elle aussi cohérente entre les pays, permet de poser l’hypothèse que la zone de risque de voir se développer une narcolepsie post vaccinale est maintenant dépassée.

Il s’agit d’un signal faible que le suivi particulier de pharmacovigilance mis en place au cours de la vaccination contre le virus de la grippe A(H1N1) a permis de faire remonter.

La réévaluation du rapport bénéfice/risque de Pandemrix® actuellement conduite par l’Agence européenne des médicaments (EMA) devrait être finalisée en juillet 2011, lorsque les résultats de l’étude européenne multicentrique cas-témoins, pilotée par l’ECDC (European Center for Disease prevention and control) et l’EMA, pour notamment étudier l’éventuel lien entre la vaccination pandémique et la narcolepsie, seront disponibles. La France participera à cette étude.

Au cours de la campagne de vaccination pandémique contre la grippe A(H1N1) qui s’est déroulée entre octobre 2009 et mars 2010, environ 5,7 millions de personnes ont été vaccinées en France avec, principalement Pandemrix® et Panenza® . Plus de 30 millions de sujets ont été vaccinés en Europe.

L’Afssaps rappelle que tout effet indésirable grave et/ou inattendu doit être déclaré par les professionnels de santé aux centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV). Un bilan global de pharmacovigilance sur l’ensemble de la campagne vaccinale pandémique A(H1N1) est disponible sur le site de l’Afssaps.

En ce qui concerne la narcolepsie, dès lors que le médecin traitant a identifié les symptômes, les patients sont dirigés vers des centres spécialisés. En effet, deux centres de référence et une dizaine de centres de compétences sont présents sur le territoire français pour l’accueil et la prise en charge des personnes narcoleptiques (www.orpha.net ).

 – Cas de narcolepsie avec cataplexie notifiés en France à la suite d’une vaccination contre le virus de la grippe A/H1N1 – Communiqué

Pandémie de grippe A (H1N1)v : bilan de pharmacovigilance des vaccins (11/05/2010) (102 ko)

Source : Afssaps








MyPharma Editions

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

Publié le 2 décembre 2021
COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

OSE Immunotherapeutics a annoncé l’analyse positive des premières données de CoVepiT, son candidat vaccin prophylactique contre la COVID-19, en particulier des résultats immunologiques intérimaires positifs sur la réponse des cellules T obtenus dans 100 % de la population traitée, avec en parallèle une résolution des indurations locales observées lors de la vaccination.

Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Publié le 2 décembre 2021
Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, a annoncé avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques sur TOTUM•854, indiqué dans la réduction de la pression artérielle, et présente son plan de développement clinique complet, comme annoncé à l’occasion du congrès annuel de l’European Society of Hypertension et de l’International Society of Hypertension en avril 2021

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Publié le 1 décembre 2021
Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology GmbH, une entreprise de biotechnologie autrichienne à capitaux privés, spécialisée dans la découverte de composants virulents du microbiote cutané et le développement d’antigènes issus de bactéries à l’origine de maladies de la peau, comme l’acné.

AB Science : recrutement du 1er patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

Publié le 30 novembre 2021
AB Science : recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 2 évaluant l'activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

AB Science a annoncé le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents