Edition du 23-01-2021

Accueil » Médecine » Recherche » VIH

VIH: l’efficacité des nouveaux antirétroviraux confirmée chez les patients en échec thérapeutique

Publié le mardi 11 octobre 2011

En dix ans, la mise au point de nouveaux traitements antirétroviraux a amélioré l’état de santé de porteurs du VIH, jusqu’alors en échec thérapeutique vis-à-vis des classes historiques de médicaments. C’est ce qu’a démontré l’équipe de Dominique Costagliola, directrice de l’unité UPMC/Inserm « Epidémiologie, stratégies thérapeutiques et virologie cliniques dans l’infection à VIH » à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Publiée le 10 octobre dans The Lancet Infectious Diseases, leur étude épidémiologique met en évidence une diminution à la fois de la charge virale des patients et du risque de développer le SIDA.

Les antirétroviraux sont des médicaments qui permettent de contrôler la réplication du VIH dans l’organisme. Les différentes classes mises sur le marché ne sont malheureusement pas efficaces chez toutes les personnes porteuses du virus. L’étude publiée s’est penchée sur des patients ayant été en échecs aux trois classes historiques d’anti-VIH : les inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INRT), les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNRT) et les inhibiteurs de la protéase (IP).

Des données, recueillies entre 2000 et 2009 sur 2476 patients d’Europe de l’Ouest traités à partir de 1998, ont été analysées. Ces personnes faisaient partie de 24 cohortes participant au projet PLATO II (Pursuing Later Treatment Option II), lui-même inclus dans la collaboration de cohortes européennes COHERE (Collaboration of Observational HIV Epidemiological Research Europe). Environ la moitié des patients étaient issus de cohortes françaises ANRS. Cette collaboration a permis d’augmenter la puissance de l’étude, les patients prétraités en échec aux 3 classes ne représentant que 3% des personnes incluses dans ces 24 cohortes. COHERE a reçu le soutien financier de l’ANRS.

Les résultats montrent, qu’entre 2000 et 2009, la charge virale, c’est-à-dire la quantité de virus dans le sang, est devenue indétectable pour presque 3 fois plus de patients. En outre, la survenue d’événements cliniques définissant le SIDA (la morbidité) a été divisée par 4. L’équipe attribue ces résultats aux progrès médicaux réalisés durant cette période. En dix ans, des médicaments plus simples d’utilisation, plus efficaces, mieux tolérés par les patients et présentant peu de résistance croisée avec les antirétroviraux disponibles auparavant ont été mis au point. L’intérêt de combiner des nouveaux médicaments a déjà été démontré dans le cadre d’essais thérapeutiques.

L’apport de cette étude de cohorte est de confirmer à grande échelle ces résultats, en soulignant qu’un certain nombre de patients ont reçu de nouveaux médicaments dans le cadre d’Autorisations Temporaires d’Utilisation (ATU). Cette étude prouve que l’introduction de nouveaux médicaments contre le VIH est bénéfique pour la santé publique.
Référence de la publication : www.thelancet.com/infection, October 10, 2011, Trends in virological and clinical outcomes in individuals with HIV-1 infection and virological failure of drugs from three antiretroviral drug classes: a cohort study
The Pursuing Later Treatment Option II (PLATO II) project team for the Collaboration of Observational HIV Epidemiological Research Europe (COHERE) Group Dominique Costagliola, UMR S943 UPMC/Inserm « Epidémiologie, stratégies thérapeutiques et virologie cliniques dans l’infection à VIH »

Source : UMPC, ANRS, Inserm








MyPharma Editions

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents