Edition du 21-08-2018

BioMérieux vise une croissance de son chiffre d’affaires de 5 à 6% en 2011

Publié le jeudi 20 janvier 2011

bioMérieux,  le groupe spécialisé dans le diagnostic in vitro, a présenté son rapport d’activité du 4ème trimestre et de l’ensemble de l’année 2010. Le chiffre d’affaires de l’exercice s’est établi à 1 357 millions d’euros contre 1 223 millions d’euros en 2009, soit une hausse de 10,9 % en euros. bioMérieux prévoit de réaliser, en 2011, une croissance de son chiffre d’affaires comprise entre 5 et 6 %, à devises constantes et périmètre d’activité comparable.

A devises et périmètre constants, la croissance organique s’est élevée à 4,9 %. Elle a été impactée de 150 points de base par l’effet de comparaison lié à l’activité enregistrée en 2009 du fait de la pandémie H1N1. Net de cet impact, la croissance organique se serait élevée à 6,4 % en 2010. Au 4ème trimestre, le chiffre d’affaires s’est élevé à 373 millions d’euros contre 328 millions d’euros au 4ème trimestre 2009. Après un 3ème trimestre modéré, l’activité a affiché, sur le dernier trimestre, une progression organique de 6,8 %, tirée notamment par de fortes ventes d’instruments dans les pays émergents.

 « En 2010, dans un environnement fragile en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord, la croissance organique des ventes de bioMérieux s’est établie à 4,9 %, soit 6,4 % hors impact de la pandémie H1N1. Cette performance, conforme aux taux historiques, a résulté de la force de notre réseau commercial dans les pays émergents et du dynamisme de nos moteurs de croissance – la microbiologie clinique, la gamme VIDAS® et les applications industrielles. En R&D, l’avancée de nos programmes est en ligne avec notre plan de développement et nous avons enrichi notre portefeuille, grâce à la signature de partenariats stratégiques dans des secteurs en forte croissance. », a déclaré Stéphane Bancel, Chief Executive Officer.

En Europe de l’Ouest, où ses ventes ont gagné 4,7%, le groupe a été pénalisé par « des mesures de restrictions budgétaires (…) mises en place dès le 2e trimestre et (qui) ont ralenti la progression de l’activité ». En Amérique du Nord, les ventes ont gagné 10,2% malgré un « contexte économique (…) tendu et les incertitudes dans le domaine de la santé ». « A l’inverse, les pays émergents ont affiché un essor rapide, tiré à la fois par d’ambitieuses mesures gouvernementales et par la forte demande des consommateurs finaux », relève bioMérieux. Les pays émergents ont ainsi représenté 26% de l’activité du groupe, se félicite ce dernier: « les Emerging 7 (Brésil, Chine, Inde, Indonésie, Mexique, Russie, Turquie) ont notamment affiché une progression organique de 27%, hors impact (de la grippe) H1N1 ».

Prévisions
bioMérieux prévoit de réaliser, en 2011, une croissance de son chiffre d’affaires comprise entre 5 et 6 %, à devises constantes et périmètre d’activité comparable. Cet objectif exclut l’impact de l’arrêt de l’activité milieux de culture cliniques de routine en Amérique du Nord. Il tient compte de l’environnement dégradé des principaux marchés de la Société (Europe de l’Ouest et Amérique du Nord), de la fin du contrat de tests VIH quantitatifs en Afrique du Sud et de l’importance des ventes d’instruments en 2010.

Source : bioMérieux








MyPharma Editions

Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Publié le 21 août 2018
Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Adocia a annoncé que le tribunal arbitral en charge de la procédure d’arbitrage engagée par Adocia à l’encontre de Eli Lilly & Company a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande, et a accordé à Adocia un montant de 11,6 millions de dollars, au titre d’un paiement d’étape contractuel qui était contesté par Lilly.

Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Publié le 21 août 2018
Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Transgene, la société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé la finalisation des transactions signées le 10 juillet 2018 avec Tasly Biopharmaceuticals.

Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Publié le 20 août 2018
Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8®, un dispositif de neurostimulation implantable destiné à traiter la lombalgie chronique invalidante, a annoncé la nomination de Matthew Onaitis au poste de Directeur financier à compter du 20 août 2018.

Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Publié le 20 août 2018
Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Sensorion a annoncé avoir reçu de la part du HMA (Heads of Medicines Agencies, le réseau d’agences européennes du médicament), l’approbation de mener son essai clinique de phase 2 avec son candidat-médicament SENS-401 pour le traitement des surdités brusques (SensoriNeural Hearing Loss, SSNHL) chez l’adulte dans le cadre d’une procédure harmonisée (VHP- Voluntary Harmonisation Procedure).

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions