Edition du 29-01-2020

Deux études de l’InVS sur les malformations congénitales du petit garçon et le cancer du testicule en France

Publié le vendredi 27 mai 2011

Chargé par le ministère de la santé de faire un bilan de la situation actuelle de la fertilité masculine et des malformations uro-génitales chez l’homme en France, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a publié hier 2 rapports sur les cryptorchidies et hypospadias et sur les cancers du testicule opérés.

La cryptorchidie (anomalie du testicule non descendu dans les bourses à la naissance) est un facteur de risque du cancer du testicule. L’hypospadias est une malformation de la verge dans laquelle l’urètre s’ouvre à la face inférieure de celle-ci et non à son extrémité. Devant une augmentation des cas rapportés dans le Languedoc Roussillon, l’InVS avait mené une première étude sur ce sujet. Publiée en 2004, cette étude avait montré que le taux de ces deux types de malformations des organes génitaux externes opérées du petit garçon en Languedoc-Roussillon était alors comparable à la moyenne nationale.

Les deux études publiées aujourd’hui concernent la période 1998-2008. Elles montrent d’une part une augmentation de 2,5 % du taux annuel de patients opérés pour cancer du testicule, qui concerne essentiellement les hommes de 20 à 64 ans, et d’autre part une augmentation des taux annuels d’interventions chirurgicales pour hypospadias (1,2 %) et cryptorchidies (1,8 %) chez le petit garçon de moins de 7 ans en France métropolitaine.

L’étude des Cryptorchidies et hypospadias opérés en France de 1998 à 2008 chez le petit garçon de moins de 7 ans à partir des données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) prend la suite de l’investigation de 2004. Elle montre un taux d’interventions chirurgicales de 2,51 pour 1000 garçons de moins de 7 ans en France pour les cryptorchidies et un taux de 1,10 pour 1000 pour les hypospadias. Le nombre moyen d’interventions annuelles à l’hôpital est de 6 800 pour les cryptorchidies et de 3 000 pour les hypospadias. Les importantes variations régionales ne sont pas expliquées et ne sont pas superposables entre les deux malformations étudiées

L’étude sur Le cancer du testicule : évolution nationale et variations régionales du taux de patients opérés, 1998-2008 – données hospitalières montre une augmentation du taux de patients opérés entre 1998 et 2008 cohérente avec celle déjà rapportée sur la période 1980-2005 par les registres français de cancer. Les variations régionales ne sont pas expliquées et ne sont pas superposables à celles observées pour les deux malformations congénitales étudiées

Il est important de signaler que le type même des études réalisées, à visée descriptive, ne permet pas d’établir l’existence d’une association entre la survenue des pathologies étudiées et des facteurs de risque quels qu’ils soient, environnementaux ou non. Toutefois ces résultats obtenus à l’échelle nationale et sur une large période incitent à explorer l’hypothèse d’un lien avec des expositions environnementales.

Source : InVS








MyPharma Editions

Yposkesi produit les lots cliniques du vecteur lentiviral G1XCGD pour un essai clinique sur une maladie rare du système immunitaire

Publié le 29 janvier 2020
Yposkesi produit les lots cliniques du vecteur lentiviral G1XCGD pour un essai clinique sur une maladie rare du système immunitaire

Yposkesi, un CDMO (Contract Development & Manufacturing Organization) leader en Europe pour la production de vecteurs viraux pour la thérapie génique, a annoncé avoir produit les vecteurs lentiviraux utilisés dans l’essai clinique de thérapie génique chez des patients souffrant d’une forme sévère de granulomatose septique chronique liée à l’X (X-CGD pour Chronic Granulomatous Disease), un dysfonctionnement héréditaire rare des cellules phagocytaires.

Gilead / Kite : demande d’AMM européenne déposée pour KTE-X19, sa thérapie cellulaire CAR T

Publié le 29 janvier 2020
Gilead / Kite : demande d'AMM européenne déposée pour KTE-X19, sa thérapie cellulaire CAR T

Kite, société de Gilead, a annoncé que la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) qu’elle a déposé pour le KTE-X19, thérapie cellulaire CAR T (cellules T à récepteur chimérique d’antigène) en cours de développement, destiné au traitement du lymphome à cellules du manteau (LCM) réfractaire ou en rechute chez l’adulte, a été validée et que le dossier est en cours d’évaluation par l’Agence Européenne du Médicament (EMA).

MedinCell : le Dr Richard Malamut rejoint le Conseil Médical

Publié le 29 janvier 2020
MedinCell : le Dr Richard Malamut rejoint le Conseil Médical

MedinCell vient d’annoncer que le Dr Richard Malamut, un spécialiste reconnu du développement pharmaceutique aux États-Unis, a rejoint le Conseil Médical (Medical Advisory Board) de la société.

Afipa : Luc Besançon nommé au poste de Délégué Général

Publié le 28 janvier 2020
Afipa : Luc Besançon nommé au poste de Délégué Général

L’Association Française de l’Industrie Pharmaceutique pour une Automédication responsable (Afipa) a annoncé la nomination de Luc Besançon au poste de Délégué Général de l’Association. Il a pris ses fonctions le 2 janvier 2020.

Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 28 janvier 2020
Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’accorder un examen prioritaire à la demande de licence supplémentaire de produit biologique (sBLA) concernant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’entretien adjuvant de la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans inadéquatement contrôlé par des traitements topiques soumis à prescription médicale ou auquel ces traitements sont déconseillés. La FDA devrait rendre sa décision le 26 mai 2020.

Janssen : feu vert dans l’UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l’enfant

Publié le 28 janvier 2020
Janssen : feu vert dans l'UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l'enfant

Janssen a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé l’utilisation étendue de STELARA® (ustekinumab) pour le traitement des patients pédiatriques (6-11 ans) atteints de psoriasis en plaques modéré à sévère. L’ustekinumab a déjà été approuvé pour le traitement des adolescents et des adultes âgés de 12 ans et plus atteints de psoriasis en plaques. […]

Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Publié le 27 janvier 2020
Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique, a annoncé l’inclusion du premier patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837. DNV3837 cible le traitement des Infections à Clostridioides difficile (ICD), un pathogène classé prioritaire par l’OMS et l’une des premières causes d’infections nosocomiales dans le monde (1).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents