Edition du 08-08-2022

Hôpital : le projet de loi HPST est « perfectible », selon Roselyne Bachelot

Publié le jeudi 23 avril 2009

Hôpital : le projet de loi HPST est « perfectible », selon Roselyne BachelotLa ministre de la Santé Roselyne Bachelot, qui s’exprimait ce jeudi sur BFM-TV et RMC, a déclaré que le texte du projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires » examiné au Sénat à partir de la semaine prochaine, est « bien sûr perfectible ». Nicolas Sarkozy a pour sa part rencontré mercredi en fin d’après-midi des médecins hospitaliers pour un échange informel sur la réforme.

La ministre de la Santé qui estime avoir « déjà beaucoup amendé » le texte à l’Assemblée nationale, a néanmoins déclaré que le projet de loi était « bien sûr perfectible ». Alors que les syndicats hospitaliers, hostiles à la réforme et notamment au renforcement des pouvoir du directeur d’établissement, se mobilisent pour la manifestation prévue le 28 avril prochain, Roselyne Bachelot entend « l’améliorer encore au Sénat et faire des avancées sur la direction des hôpitaux ».

« Un processus d’équipe »
« Nous souhaitons que la direction de l’hôpital relève d’un processus d’équipe entre un directeur, évidemment responsable, mais qui s’appuie sur un directoire à majorité médicale et dont le vice-président sera un médecin, ou un homme ou une femme de santé » et « c’est ce directoire à dominante soignante qui élabore le projet médical de l’hôpital qu’ensuite le directeur met en oeuvre », a ainsi déclaré Roselyne Bachelot.

Au sujet des dépassements d’honoraires en cliniques privées, pour la ministre « cette mesure ne ressort pas de la loi mais de la discussion conventionnelle ». Elle a par ailleurs confirmé qu’elle « s’opposerait » à un amendement, voté par les députés en première lecture, qui contraindrait les établissements privés à ne pas dépasser les tarifs de la Sécurité sociale pour une part de leur activité dès lors qu’ils sont en situation de monopole local.

Rencontre informelle à l’Elysée
Le Président de la République a quant à lui rencontré mercredi en fin de journée quelques médecins hospitaliers, principalement des professeurs d’université, pour un échange informel sur la réforme de l’hôpital en présence de Valérie Pecresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, et Roselyne Bachelot.

Lors de cette discussion qui a porté en particulier sur la gouvernance de l’hôpital, Le Président de la République a rappelé qu’il était « attaché à l’affirmation du rôle du directeur, qui doit travailler en étroite coopération et dans un esprit de confiance mutuelle avec les médecins. » Il a fait part de son souhait de reprendre certaines des propositions faites par la Commission présidée par le Professeur Jacques Marescaux sur la gouvernance des centres hospitaliers et universitaires (CHU). Il a également indiqué que « les réflexions et suggestions faites par les participants à la réunion seraient examinées au cours des prochains jours par le gouvernement dans un esprit constructif. »

Le Chef de l’Etat a par ailleurs annoncé la constitution d’un groupe de travail, sous la direction de son conseiller social, Raymond Soubie, afin de lever ‘les malentendus rédactionnels’ de la loi concernant la gouvernance de l’hôpital. Ce geste d’apaisement qui  n’a pas entamé la détermination de la communauté hospitalière dont la mobilisation est toujours maintenue le 28 avril prochain.  Le mouvement de défense de l’hôpital public dénonce un système de gouvernance autoritaire et s’oppose aux suppressions de postes prévues dans plusieurs établissements.








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents