Edition du 03-12-2022

L’INCa et l’Inserm publient un Atlas de la mortalité par cancer en France

Publié le mercredi 28 janvier 2009

L’Inca et l’Inserm publient un Atlas de la mortalité par cancer en FranceL’Institut national du cancer et l’Inserm publient mercredi un Atlas de la mortalité par cancer. Cet état des lieux sur plus de 30 ans révèle que  si le risque de décès par cancer diminue globalement en France, il existe toujours de fortes disparités sociales et régionales.

En effet, le cancer est devenu, pour la première fois en 2004, la première cause de décès en France. Si le risque de décéder d’un cancer diminue depuis une dizaine d’années, témoignant des progrès réalisés en matière de prévention, de diagnostic précoce, de traitements et de prise en charge, la France est en revanche caractérisée par d’importantes inégalités sociales et spatiales de mortalité. Cet Atlas a été réalisé grâce aux données issues des fichiers du CépiDc de l’Inserm, qui enregistre de façon exhaustive, sur la période 1970-2004, les décès survenus en France métropolitaine et dans les DOM.

L’étude révèle notamment qu’après une phase d’augmentation de 1970 à la fin des années 80, le risque de décéder d’un cancer diminue globalement pour les hommes comme pour les femmes depuis le début des années 90. Le risque de décès continue toutefois d’augmenter pour certains cancers tels que les cancers de la peau, les cancers du foie, les mésothéliomes pour les deux sexes, les cancers broncho-pulmonaires pour les femmes. Une augmentation à mettre en relation avec l’évolution de l’incidence de ces cancers.

 
Disparités géographiques
Il apparaît ainsi que le cancer tue davantage dans le Nord de la France que dans le Sud.  Comportements alimentaires, suivi médical, politique de prévention locale expliquent en partie ces différences. Ainsi, les populations du Sud de la France sont moins concernées par les cancers des voies digestives du fait d’une alimentation comportant plus de fruits et de légumes. Les cancers du poumon  apparaissent plus fréquemment dans le Nord-Est ,du fait notamment de l’activité industrielle, et les cancers des voies digestives dans le Nord-Ouest. Les cancers féminins, du sein notamment, sont  plus fréquents en Ile-de-France. Incidence pouvant être reliée au surpoids et aux grossesses moins nombreuses et plus tardives. 

Concernant les disparités selon le sexe, les hommes sont plus exposés que les femmes et avec notamment des décès plus précoces, du fait de comportements à risques : tabac, alcool, alimentation, environnement de travail et une attitude plus réfractaire vis-à-vis du recours aux soins.

Pour télécharger l’Atlas, consultez le site de l’INCa








MyPharma Editions

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents