Edition du 25-10-2020

Mediator® : la Mutualité Française demande la lumière sur les conditions de mise sur le marché

Publié le vendredi 19 novembre 2010

C’est au tour de la Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, de réagir dans un communiqué sur la polémique quant au « retrait tardif  » du Mediator®, ce médicament à destination des diabétiques en surpoids qui aurait causé au moins 500 décès depuis plus de trente ans. La Mutualité dénonce « des dysfonctionnements dans le circuit du médicament et demande que toute la lumière soit faite sur les conditions de mise sur le marché du Mediator® ».

« En 1997, les Etats-Unis, après avoir décelé les effets indésirables de l’Isoméride® dont la molécule appartient à la même classe thérapeutique que le Mediator®, interdisent la commercialisation du Mediator®. En 2003, l’Espagne le retire de la vente.  En France, il faudra attendre 2009 ! », s’étonne la Mutualité Française dans son communiqué. 

« En 2006, le Mediator® obtient, en effet, le renouvellement de son autorisation de mise sur le marché par la commission de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), malgré des notifications de valvulopathies spontanées chez des patients sans antécédent », poursuit la Mutualité. « Cette même année, la Haute Autorité de Santé (HAS) a diffusé des recommandations sur le traitement du diabète dans lesquelles le Mediator® ne figure pas. Elle a, par ailleurs, confirmé son service médical rendu insuffisant, qui avait déjà été rendu dès 1999 par la Commission de la transparence. Cet avis n’a pas été suivi par les pouvoirs publics. Le Mediator® a, en effet, bénéficié d’un remboursement à 65% par la collectivité jusqu’en 2009 ».

 Pour Jean-Pierre Davant, Président de la Mutualité Française, l’affaire du Mediator® illustre des « dysfonctionnements majeurs dans le circuit du médicament, auxquels il faudrait mettre un terme en réformant l’organisation de la sécurité sanitaire ». La Mutualité estime ainsi que cette affaire pose « la question de l’indépendance des experts et des décideurs » et demande « le renforcement du dispositif de pharmacovigilance ».  Selon la Mutualité, afin de mieux connaître les effets des médicaments sur le long terme, il faudrait également « développer des études après leur mise sur le marché ; études insuffisamment développées en France ». Enfin, il conviendrait d’accroître « la veille et la réactivité à l’alerte ».

Source : Mutualité Française








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents