Edition du 10-08-2020

Calendrier vaccinal 2013 : un nombre d’injections réduit pour plus d’efficacité

Publié le mardi 16 avril 2013

Calendrier vaccinal 2013 : un nombre d’injections réduit pour plus d'efficacitéLe Haut Conseil de la santé publique (HCSP) propose un calendrier vaccinal 2013 simplifié dont le but est de n’administrer que « le strict nombre d’injections vaccinales nécessaires à une bonne protection, de faciliter le suivi du calendrier vaccinal pour les patients adultes et pour les médecins d’améliorer l’acceptabilité des vaccinations et par voie de conséquence la couverture vaccinale tout en assurant une protection tout au long de la vie ».

Le calendrier vaccinal 2013 introduit des modifications importantes, tant en ce qui concerne la vaccination du nourrisson, que des rappels prévus chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte.

Les nouvelles recommandations en 2013 pour les professionnels de santé

Le nourrisson

• le remplacement du schéma de primovaccination contre la diphtérie (D), le tétanos (T), la coqueluche (vaccin coquelucheux acellulaire : Ca), la poliomyélite (P) et les infections invasives à Haemophilus influenza de type b (Hib) de type « 3+1 » (trois injections à un mois d’intervalle suivies d’un rappel entre 16 et 18 mois), par un schéma simplifié « 2+1 » comportant deux injections aux âges de 2 et 4 mois, suivies d’un rappel avancé à l’âge de 11 mois pour ces cinq valences ;

• l’avancement à l’âge de 11 mois des rappels contre l’hépatite B (VHB) et contre les infections invasives à pneumocoque (PnC), selon le schéma de vaccination 2, 4, 11 mois ;

• l’administration de la première dose de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) pour tous les enfants à l’âge de 12 mois, quel que soit le mode de garde en dehors de période épidémique, la seconde dose étant recommandée entre 16 et 18 mois ;

• la vaccination contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C est quant à elle recommandée à l’âge de 12 mois (en co-administration possible avec la première dose de ROR).

L’enfant et l’adolescent

• un rappel contre la coqueluche (Ca) à l’âge de 6 ans, qui est désormais recommandé avec celui déjà prévu à cet âge là contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ;

• un rappel contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite entre 11 et 13 ans avec désormais des concentrations réduites d’anatoxine diphtérique et d’antigènes coquelucheux (dTcaP) ; ce rappel peut être co-administré avec l’une des trois doses de la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) recommandée chez les jeunes filles entre 11 et 14 ans.

L’adulte

• les rappels contre la diphtérie à dose réduite en anatoxine, le tétanos et la poliomyélite (dTP) se font désormais à âge fixe et non plus à des intervalles de temps (anciens rappels « décennaux »). Compte tenu des données disponibles sur la durée de protection, ceux-ci sont recommandés aux âges de 25, 45 et 65 ans. Puis, compte tenu de l’immunosénescence au-delà de 65 ans, un intervalle de 10 ans est recommandé entre chaque rappel, soit à 75, 85 ans, etc… ;

• un rappel contre la coqueluche à dose réduite en antigènes coquelucheux, en complément de la stratégie de cocooning, est recommandé à l’âge de 25 ans (dTcaP).

Par ailleurs, le calendrier vaccinal 2013 introduit de nouvelles recommandations concernant la vaccination contre :

• la grippe saisonnière

Les patients atteints de maladie hépatique chronique avec ou sans cirrhose sont ajoutés à la liste des personnes éligibles à la vaccination ;

• les infections invasives à méningocoque de sérogroupe non B

Pour les personnes éligibles à la vaccination par un vaccin tétravalent A, C, Y, W135, il est recommandé de privilégier l’utilisation des vaccins tétravalents conjugués (selon les AMM respectives des deux vaccins disponibles en France : à partir de l’âge de un ou 2 ans). Entre 6 mois et un an, seul le vaccin bivalent non conjugué A + C peut être utilisé contre les infections invasives à méningocoque A ;

• les infections à papillomavirus humains (HPV)

La vaccination des jeunes filles est recommandée entre 11 et 14 ans. Par ailleurs, le rattrapage vaccinal est désormais recommandé jusqu’à l’âge de 20 ans (19 ans révolus), la vaccination étant d’autant plus efficace que les jeunes filles n’ont pas encore été exposées au risque d’infection par le HPV ;

• la rage

En pré-exposition, après le schéma J0, J7 et J21 ou 28, les rappels à un an puis tous les cinq ans ne sont plus recommandés systématiquement. Pour les professionnels exposés (vétérinaires, personnels de laboratoire manipulant du matériel contaminé…), les rappels seront fonction du niveau de risque d’exposition et des contrôles sérologiques. Pour les chiroptérologues, le rappel à un an reste systématique, les suivants seront fonction des sérologies annuelles ;

• la rougeole, les oreillons et la rubéole

Un délai d’au moins neuf mois est à respecter chez une personne ayant reçu des immunoglobulines en prophylaxie post-exposition de la rougeole, avant de la vacciner contre la rougeole, les oreillons et la rubéole ;

• la typhoïde

Durant la période de difficultés en approvisionnement des vaccins contre la typhoïde, les vaccinations sont assurées exclusivement dans les centres de vaccination habilités contre la fièvre jaune.

Pour plus d’informations : le site du ministère de la Santé et l’avis du HSCP.

Source : HCSP








MyPharma Editions

Pharnext : Adrian Hepner nommé Directeur Médical

Publié le 10 août 2020
Pharnext : Adrian Hepner nommé Directeur Médical

Pharnext, société biopharmaceutique qui développe des combinaisons de médicaments innovantes basées sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la nomination du Dr Adrian Hepner au poste de Directeur Médical. Professionnel reconnu de l’industrie pharmaceutique, le Dr Hepner dirigera les activités de développement clinique de Pharnext, notamment la Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Valneva : Juan Carlos Jaramillo nommé Directeur Médical

Publié le 7 août 2020
Valneva : Juan Carlos Jaramillo nommé Directeur Médical

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé la nomination de Juan Carlos Jaramillo, MD, comme Directeur Médical et membre du directoire de Valneva à compter du 1ème Octobre 2020. Juan Carlos succèdera à Wolfgang Bender, MD, PhD, qui prendra sa retraite fin octobre 2020, après une période de transition.

Crown Bioscience : John Gu nommé au poste de Chief Operations Officer

Publié le 7 août 2020
Crown Bioscience : John Gu nommé au poste de Chief Operations Officer

Crown Bioscience, l’entreprise mondiale de services de découverte et de développement de médicaments, a annoncé la nomination de John Gu au poste de COO (Chief Operations Officer). M. Gu sera chargé de promouvoir l’excellence dans les opérations mondiales de CrownBio, en mettant à profit sa grande expertise en matière de transformation numérique pour stimuler la productivité.

Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre la Covid-19

Publié le 7 août 2020
Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre la Covid-19

Une étude menée par des chercheurs et médecins de Gustave Roussy, de l’AP-HP, de l’Inserm , de l’Université Paris-Saclay et d’Université de Paris, en collaboration avec plusieurs équipes étrangères (Singapour, Chine, Israël), révèle que les patients atteints d’une forme grave de Covid-19 présentent un déficit des fonctions de l’immunité innée des cellules myéloïdes (fraction des globules blancs comme les polynucléaire neutrophiles, monocytes), associé à un taux très élevé de calprotectine, une protéine pro-inflammatoire de la famille des alarmines, dans le sang.

Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Publié le 5 août 2020
Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé l’encaissement de 22,2 millions de dollars (19 millions d’euros) suite à la vente à un fonds d’investissement chinois d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals.

Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Publié le 4 août 2020
Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Le Groupe Celltrion a annoncé que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a approuvé la demande d’autorisation d’essai clinique de la société pour un essai clinique de Phase I avec le CT-P59, un traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19, chez des patients présentant des symptômes légers d’infection au SARS-CoV-2.

Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l’UE pour fournir jusqu’à 300 millions de doses

Publié le 1 août 2020
Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l'UE pour fournir jusqu'à 300 millions de doses

Sanofi et GSK ont annoncé vendredi avoir conclu des discussions avec la Commission européenne (CE) pour la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin COVID-19. La Commission a accepté de mettre en place un cadre contractuel pour l’achat de doses de vaccin une fois que le vaccin aurait été prouvé sûr et efficace, au nom de tous les États membres de l’UE.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents