Edition du 14-11-2019

31 nouveaux projets de recherche biomédicale financés par l’INCa

Publié le jeudi 28 juillet 2011

A la suite de l’appel à projets libres de recherche biomédicale lancé en octobre 2010, 31 projets de recherche ont été sélectionnés et seront financés par l’Institut national du cancer (INCa) sur des durées allant de 3 à 5 ans pour un montant global de 14,9 millions d’euros.

La recherche biomédicale occupe une place importante dans la recherche sur le cancer grâce au développement de nouvelles connaissances et technologies et à l’évolution des concepts et des modèles. Les connaissances produites par la recherche fondamentale en biologie contribuent, aujourd’hui, aux avancées diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques de la prise en charge du cancer.

La recherche fondamentale en cancérologie est principalement soutenue à l’INca par un appel à projet récurrent : « Projets Libres de Recherche Biomédicale» doté d’un financement important. Cet appel à projets a pour objectif de soutenir des projets originaux dans toutes les disciplines de recherche biomédicale participant à la lutte contre le cancer. Il vise à développer la recherche dans des domaines émergents et à renforcer les collaborations pluridisciplinaires afin de répondre efficacement à une ou plusieurs questions scientifiques.

L’appel à projets lancé en octobre 2010 a donné lieu à la sélection de 31 projets sur les 203 lettres d’intention reçues (1 projet financé sur 5 ans, 11 projets sur 4 ans et 19 projets sur 3 ans) pour un montant global de 14.9 millions d’euros.

A l’instar des années précédentes, le type de tumeurs étudiées est très diversifié. En effet, en dehors des tumeurs hématologiques et des cancers du sein qui restent prédominants, les projets portent sur les cancers du poumon/VADS, les sarcomes et les tumeurs des tissus conjonctifs, les tumeurs digestives, dont les cancers colorectaux, ainsi que sur les mélanomes. Néanmoins, l’une des spécificités de cet appel est que les projets portent le plus souvent sur des mécanismes généraux et, donc, non spécifiques d’un type tumoral.

Dans le cadre de cet appel, les projets financés portent plus précisément sur les thématiques suivantes :

La biologie fonctionnelle :

– 3 projets portent sur l’étude de fonctionnements normaux de la cellule. Ceci souligne le besoin d’une meilleure compréhension de certains mécanismes cellulaires en conditions physiologiques dans le but de mieux appréhender l’initiation et/ou le maintien de la tumorigenèse ;
– 7 projets portent sur l’étude d’oncogènes et de gènes suppresseurs de tumeurs ;
– 5 projets sont consacrés aux processus liés à l’évolution du cancer dont l’adaptation métabolique, l’invasion, les processus métastatiques ou l’angiogenèse.

La génomique des tumeurs :

4 projets portent sur les mécanismes de réparation de l’ADN, dont la défaillance conduit à l’acquisition de mutations aboutissant à la transformation cellulaire ;
– 4 projets ont pour objectif l’étude de la régulation épigénétique, c’est-à-dire les modifications de l’ADN, sans altération des séquences nucléotidiques per se, qui conduisent à des modifications de l’expression de certains gènes.

Les approches thérapeutiques :

5 projets portent sur l’étude de la réponse et de la résistance aux traitements ainsi que sur la découverte et la mise au point de nouveaux traitements systémiques ;
– 3 projets ont pour objectif l’amélioration et/ou l’évaluation de thérapies localisées.

Près d’un tiers des projets sélectionnés s’appuient sur l’établissement, la caractérisation et l’application de modèles scientifiques spécifiques in vivo et/ou in vitro. Près de la moitié des projets sont pluridisciplinaires et une majorité explore des domaines émergents.

Certains font en particulier appel à la biophysique ; l’un pour une meilleure compréhension des mécanismes régulant la dynamique du cytosquelette impliqué dans l’arrondissement des cellules lors de la division cellulaire. Un autre tente de déterminer les forces de tractions auxquelles sont soumis les composants du cytosquelette pouvant permettre un diagnostic du potentiel métastatique. Un troisième projet associe biophysique et radiothérapie afin de développer des thérapies novatrices via l’utilisation de scintillateurs nanoparticulaires excitables par rayons X grâce aux récentes avancées dans le domaine des nanotechnologies.

 Source : INCa








MyPharma Editions

Nanobiotix : de nouveaux résultats dans l’étude préclinique en immuno-oncologie au SITC 2019

Publié le 13 novembre 2019
Nanobiotix : de nouveaux résultats dans l'étude préclinique en immuno-oncologie au SITC 2019

Nanobiotix vient d’annoncer les résultats prometteurs de sa collaboration préclinique1 avec le centre de cancérologie MD Anderson de l’Université du Texas. L’étude, qui a évalué NBTXR3, radioenhancer premier représentant de sa classe, activé par radiothérapie en combinaison avec checkpoint inhibiteurs anti-PD-1 et anti-CTLA-4, a été présentée la semaine dernière au congrès annuel 2019 de la Society for Immunotherapy of Cancer (SITC).

Minoryx Therapeutics : désignation de médicament orphelin de l’UE pour le leriglitazone dans l’ataxie de Friedreich

Publié le 12 novembre 2019
Minoryx Therapeutics : désignation de médicament orphelin de l'UE pour le leriglitazone dans l’ataxie de Friedreich

Minoryx Therapeutics, une société spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies orphelines du système nerveux central (SNC), annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le leriglitazone (MIN-102), a reçu la désignation de médicament orphelin de la part de la Commission Européenne pour le traitement de l’ataxie de Friedreich.

OSE Immunotherapeutics présente de nouvelles données précliniques et cliniques à la conférence SITC

Publié le 12 novembre 2019
OSE Immunotherapeutics présente de nouvelles données précliniques et cliniques à la conférence SITC

OSE Immunotherapeutics a présenté des nouvelles données précliniques et cliniques sur ses produits en immuno-oncologie : Tedopi®, BI 765063 (OSE-172) et la plateforme BiCKI® à la conférence SITC (Society for Immunotherapy of Cancer) qui s’est tenue à National Harbor, Maryland, Etats-Unis, du 6 au 10 novembre 2019.

Urania Therapeutics lève 3,5 millions d’euros en amorçage

Publié le 8 novembre 2019
Urania Therapeutics lève 3,5 millions d'euros en amorçage

Urania Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans l’identification et le développement de composés de translecture, vient d’annoncer avoir levé 3,5 M€ pour développer de nouveaux traitements ciblant le ribosome humain.

AB Science : des résultats de phase 3 positifs du masitinib dans l’asthme sévère

Publié le 8 novembre 2019
AB Science : des résultats de phase 3 positifs du masitinib dans l’asthme sévère

AB Science a annoncé aujourd’hui que l’étude de phase 3 (AB07015) évaluant le masitinib administré par voie orale dans le traitement de l’asthme sévère non contrôlé par les corticoïdes oraux a atteint son objectif principal (p=0.0103). Le critère d’évaluation principal prédéfini dans le protocole de l’étude était le taux d’exacerbation de l’asthme sévère. Les résultats sur le critère d’évaluation principal sont confirmés par toutes les analyses de sensibilité prédéfinies, ce qui indique que ces résultats sont cohérents et robustes.

OSE Immunotherapeutics signe un accord de licence pour Tedopi® en Corée

Publié le 8 novembre 2019
OSE Immunotherapeutics signe un accord de licence pour Tedopi® en Corée

OSE Immunotherapeutics a annoncé la signature d’un accord de licence avec Chong Kun Dang (CKD) Pharmaceutical Corporation pour l’enregistrement et la commercialisation potentiels en Corée de Tedopi®, combinaison de néo-épitopes sélectionnés et optimisés à partir de 5 antigènes tumoraux, qui génère une réponse spécifique des cellules T cytotoxiques dirigées contre les cellules cancéreuses qui expriment […]

Johnson & Johnson : dépôt des demandes d’AMM européennes du vaccin expérimental anti-Ebola de Janssen

Publié le 8 novembre 2019
Johnson & Johnson : dépôt des demandes d’AMM européennes du vaccin expérimental anti-Ebola de Janssen

Johnson & Johnson a annoncé aujourd’hui que ses sociétés pharmaceutiques Janssen ont présenté à l’Agence européenne des médicaments des demandes d’autorisation de mise sur le marché européen (EMA) concernant un vaccin expérimental contre la fièvre hémorragique Ebola provoquée par le virus Ebola appartenant à l’espèce Zaïre.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents