Edition du 06-03-2021

31 nouveaux projets de recherche biomédicale financés par l’INCa

Publié le jeudi 28 juillet 2011

A la suite de l’appel à projets libres de recherche biomédicale lancé en octobre 2010, 31 projets de recherche ont été sélectionnés et seront financés par l’Institut national du cancer (INCa) sur des durées allant de 3 à 5 ans pour un montant global de 14,9 millions d’euros.

La recherche biomédicale occupe une place importante dans la recherche sur le cancer grâce au développement de nouvelles connaissances et technologies et à l’évolution des concepts et des modèles. Les connaissances produites par la recherche fondamentale en biologie contribuent, aujourd’hui, aux avancées diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques de la prise en charge du cancer.

La recherche fondamentale en cancérologie est principalement soutenue à l’INca par un appel à projet récurrent : « Projets Libres de Recherche Biomédicale» doté d’un financement important. Cet appel à projets a pour objectif de soutenir des projets originaux dans toutes les disciplines de recherche biomédicale participant à la lutte contre le cancer. Il vise à développer la recherche dans des domaines émergents et à renforcer les collaborations pluridisciplinaires afin de répondre efficacement à une ou plusieurs questions scientifiques.

L’appel à projets lancé en octobre 2010 a donné lieu à la sélection de 31 projets sur les 203 lettres d’intention reçues (1 projet financé sur 5 ans, 11 projets sur 4 ans et 19 projets sur 3 ans) pour un montant global de 14.9 millions d’euros.

A l’instar des années précédentes, le type de tumeurs étudiées est très diversifié. En effet, en dehors des tumeurs hématologiques et des cancers du sein qui restent prédominants, les projets portent sur les cancers du poumon/VADS, les sarcomes et les tumeurs des tissus conjonctifs, les tumeurs digestives, dont les cancers colorectaux, ainsi que sur les mélanomes. Néanmoins, l’une des spécificités de cet appel est que les projets portent le plus souvent sur des mécanismes généraux et, donc, non spécifiques d’un type tumoral.

Dans le cadre de cet appel, les projets financés portent plus précisément sur les thématiques suivantes :

La biologie fonctionnelle :

– 3 projets portent sur l’étude de fonctionnements normaux de la cellule. Ceci souligne le besoin d’une meilleure compréhension de certains mécanismes cellulaires en conditions physiologiques dans le but de mieux appréhender l’initiation et/ou le maintien de la tumorigenèse ;
– 7 projets portent sur l’étude d’oncogènes et de gènes suppresseurs de tumeurs ;
– 5 projets sont consacrés aux processus liés à l’évolution du cancer dont l’adaptation métabolique, l’invasion, les processus métastatiques ou l’angiogenèse.

La génomique des tumeurs :

4 projets portent sur les mécanismes de réparation de l’ADN, dont la défaillance conduit à l’acquisition de mutations aboutissant à la transformation cellulaire ;
– 4 projets ont pour objectif l’étude de la régulation épigénétique, c’est-à-dire les modifications de l’ADN, sans altération des séquences nucléotidiques per se, qui conduisent à des modifications de l’expression de certains gènes.

Les approches thérapeutiques :

5 projets portent sur l’étude de la réponse et de la résistance aux traitements ainsi que sur la découverte et la mise au point de nouveaux traitements systémiques ;
– 3 projets ont pour objectif l’amélioration et/ou l’évaluation de thérapies localisées.

Près d’un tiers des projets sélectionnés s’appuient sur l’établissement, la caractérisation et l’application de modèles scientifiques spécifiques in vivo et/ou in vitro. Près de la moitié des projets sont pluridisciplinaires et une majorité explore des domaines émergents.

Certains font en particulier appel à la biophysique ; l’un pour une meilleure compréhension des mécanismes régulant la dynamique du cytosquelette impliqué dans l’arrondissement des cellules lors de la division cellulaire. Un autre tente de déterminer les forces de tractions auxquelles sont soumis les composants du cytosquelette pouvant permettre un diagnostic du potentiel métastatique. Un troisième projet associe biophysique et radiothérapie afin de développer des thérapies novatrices via l’utilisation de scintillateurs nanoparticulaires excitables par rayons X grâce aux récentes avancées dans le domaine des nanotechnologies.

 Source : INCa








MyPharma Editions

C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

Publié le 5 mars 2021
C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

C4Diagnostics, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic in vitro (DIV) innovants pour les maladies infectieuses, a annoncé la nomination de Thomas Tran, MBA, au poste de Managing Director. Ses 20 ans de carrière dans l’industrie du diagnostic in vitro sont un atout clé pour structurer les activités de C4Diagnostics, dans un contexte où la société accélère son développement et déploie son portefeuille de produits et de services.

Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Publié le 5 mars 2021
Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Accure Therapeutics, entreprise espagnole de R&D translationnelle dans le domaine du système nerveux central (SNC), vient d’annoncer avoir inclut le premier patient de son essai clinique de phase II (ACUITY), portant sur des personnes atteintes de névrite optique aiguë (NOA).

Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Publié le 5 mars 2021
Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie,vient d’annoncer que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour conduire la partie chinoise de l’étude clinique en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470 pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez […]

Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 5 mars 2021
Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé la cooptation de Jean-François Tiné en qualité d’administrateur indépendant.

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents