Edition du 16-05-2021

8 Français 10 jugent la communication entre chercheurs et grand-public insuffisante

Publié le mardi 1 février 2011

A  l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer qui se déroule vendredi 4 février 2011, l’Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC) publie les résultats d’une étude selon lesquels  83% des Français pointent du doigt le manque de dialogue entre les chercheurs et le grand public.

 Vendredi 4 février, l’ARC choisit d’inverser la tendance en organisant le « Grand Direct des Chercheurs ». Inédit, cet évènement permettra au grand public d’avoir un échange direct avec des experts de la recherche en cancérologie et de partager avec eux les avancées, les perspectives concrètes et les espoirs dans la lutte contre le cancer.

Les principaux résultats du sondage
Selon l’enquête (1), 8 français sur 10 considèrent que la communication entre les chercheurs et le grand public est insuffisante. Le monde de la recherche apparaît difficilement accessible. En effet, seule 1 personne sur 10 (9%) a déjà eu l’opportunité de dialoguer sur le cancer avec un chercheur. Aujourd’hui, 43% des personnes interrogées, et tout particulièrement les CSP+ et les franciliens (51 et 52%), seraient intéressées pour les rencontrer et dialoguer avec eux sur le cancer.

75% des français considèrent les chercheurs comme étant les interlocuteurs les plus légitimes pour dispenser de l’information sur les progrès de la recherche contre le cancer. Egalement plébiscités, les médecins et infirmières arrivent en 2ème position (65%). Les associations impliquées dans la lutte contre le cancer, telle l’ARC, bénéficient aussi de la confiance d’une majorité de répondants (56% et une surpondération significative à 69% sur la catégorie des 15-24 ans) pour la diffusion d’informations sur les avancées de la recherche en cancérologie.

60% des personnes interrogées souhaiteraient évoquer en priorité les dernières avancées de la recherche sur le cancer. Si l’opportunité leur était offerte de dialoguer avec des chercheurs, les Français souhaiteraient connaître les dernières avancées de la recherche (60%), les perspectives des nouveaux traitements et leur efficacité (58%) ou les recherches menées pour améliorer le dépistage et le diagnostic des cancers (53%). 48% des personnes interrogées aimeraient également en savoir davantage sur les recherches concernant les facteurs de risques et la prévention des cancers.
Les plus jeunes (moins de 24 ans) semblent par ailleurs davantage intéressés que l’ensemble des répondants par la compréhension du développement et de la propagation des cancers dans l’organisme (53% vs 44%). A noter également que les femmes sont significativement plus nombreuses que les hommes à vouloir savoir comment diminuer les effets secondaires des traitements (42% vs 36% pour l’ensemble des répondants).

94% des Français considèrent que les chercheurs oeuvrent pour l’intérêt général mais soulignent les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Les chercheurs jouissent d’une très bonne image auprès du grand public. 8 personnes sur 10 pensent qu’ils exercent dans un secteur d’activité stratégique pour la France. La très grande majorité (89%) soulignent leur contribution positive à l’image de la France à l’international. Cependant, 92% estiment qu’ils manquent de moyens pour mener à bien leurs missions et 86% qu’ils ne sont pas assez reconnus dans l’hexagone par rapport aux autres pays. A noter qu’à l’heure actuelle les chercheurs apparaissent « lointains » pour 74% des Français, sans pour autant être déconnectés des réalités (seuls 29% des sondés le pensent).

 « Le Grand Direct des Chercheurs » à Paris, Lyon et Marseille
L’événement réunira grand public et chercheurs de renom autour d’une cause majeure de santé publique qui concerne tous les Français. Les internautes pourront également poser leurs questions aux chercheurs.

* À Paris – CENTQUATRE – 104 rue d’Aubervilliers – Paris 19ème
Chercheurs présents : Jean-Yves Delattre, Pierre Fenaux, Pierre Laurent-Puig et Anne Vincent-Salomon
* À Lyon – Grand salon de l’Hôtel de Ville – 1, place de la Comédie – Lyon 1er
Chercheurs présents : Elizabeth Cohen-Jonathan Moyal, Alain Puisieux et Michel Rivoire
* À Marseille – WTC – Salle Europe – 2, rue Henri Barbusse – Marseille 1er
Chercheurs présents : François Eisinger, Bernard Malissen et Sophie Tartare-Deckert

Participation gratuite et ouverte à tous dans la limite des places disponibles. Inscriptions sur www.grand-direct-chercheurs.com

L’opération se poursuit sur Internet jusqu’au 18 février. Les internautes peuvent poser toutes leurs questions sur le site : www.grand-direct-chercheurs.com. Les réponses de ces 10 experts seront publiées sur ce site.
1 Sondage réalisé par Harris Interactive pour l’ARC, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de la
population française, du 1er au 8 décembre 2010.

Source : ARC








MyPharma Editions

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents