Edition du 23-07-2019

Abivax: 1ers résultats de Phase IIa positifs pour son candidat médicament contre le VIH

Publié le mardi 12 janvier 2016

Abivax: 1ers résultats de Phase IIa positifs pour son candidat médicament contre le VIHAbivax, la société de biotechnologie qui développe des médicaments antiviraux et des vaccins thérapeutiques pour des maladies telles que le VIH/sida et l’hépatite B chronique, a annoncé les premiers résultats, en termes d’efficacité et d’innocuité, de son étude clinique de Phase IIa (ABX464-003) chez des patients infectés par le virus du VIH, sont positifs.

ABX464 est un médicament antiviral « first-in-class », administré par voie orale, pour le traitement des patients infectés par le virus du VIH. Il inhibe la réplication du VIH au moyen d’un mécanisme d’action unique, qui entraîne une réduction durable de la charge virale. « Les résultats des tests précliniques menés sur des souris humanisées, publiés précédemment, ont montré que l’administration d’ABX464 en monothérapie entraine une réduction durable de la charge virale pendant au moins 6 semaines après la cessation du traitement (Campos et al, Rétrovirologie 2015, 12 :30) », rappelle la société dans un communiqué.

L’étude clinique ABX464-003 a consisté en un essai de Phase IIa en monothérapie, à dose croissante, randomisé, en double aveugle et contrôlé par placébo, chez des patients atteints du VIH n’ayant jamais reçu de traitement antiviral. Les cohortes de patients ont reçu des doses croissantes d’ABX464 une fois par jour jusqu’à 3 semaines. Chaque cohorte comportait 6 patients traités avec ABX464 et 2 avec un placebo.

« L’étude a mis en évidence une augmentation dose-dépendante du taux de réponse des patients au traitement, suite à l’administration d’ABX464 en monothérapie. Une réduction de la charge virale d’au moins 0,5 log (plus de 68% de réduction) a en effet été observée durant le traitement chez la majorité des patients ayant reçu la dose d’ABX464 la plus élevée (150 mg). Cette réduction de la charge virale n’a pas été observée chez les patients traités par placebo », indique Abivax.

« Les résultats de cette étude en matière d’innocuité indiquent qu’ABX464 a bien été toléré par les patients. Aucun événement indésirable grave et/ou sérieux lié à l’administration d’ABX464 n’a été constaté. Les événements indésirables observés (maux de tête, nausées et vomissements) étaient pour l’essentiel minimes et, dans certains cas, modérés », poursuit-elle.

Abivax  indique son intention de publier les résultats détaillés de cette étude lors de conférences scientifiques dans les prochains mois et rappelle que « l’objectif premier du développement clinique d’ABX464 est de mettre au point un protocole de traitement à base d’ABX464, capable d’entraîner une guérison fonctionnelle durable des patients répondeurs, après son arrêt ».

« Les résultats de cette première étude chez des patients atteints du VIH nous incitent à entamer le prochain essai de Phase IIa, au cours duquel nous analyserons l’impact de différentes doses d’ABX464, notamment en combinaison avec d’autres médicaments anti-VIH. Dans le cadre de cette nouvelle étude, mais aussi de celles à venir, nous tenterons également d’identifier des biomarqueurs prédictifs afin d’évaluer l’efficacité d’ABX464 », a notamment déclaré le Professeur Jacques Reynes, Directeur du Département Maladies Infectieuses du CHU de Montpellier et principal chercheur en charge de la prochaine étude clinique sur ABX464.

Source : Abivax








MyPharma Editions

Sanofi signe un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu® sur le marché américain de l’automédication

Publié le 23 juillet 2019
Sanofi signe un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu® sur le marché américain de l’automédication

Sanofi a annoncé la signature d’un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu®, pour la prévention et le traitement de la grippe, sur le marché américain de l’automédication. Aux termes de cet accord, Sanofi sera responsable de la conduite des négociations avec la FDA afin d’obtenir l’autorisation du switch de Tamiflu en OTC, ainsi que des activités exclusives de commercialisation et de distribution de ce produit sur le marché de la Santé Grand Public des Etats-Unis et des activités scientifiques s’y rapportant.

Industrie pharma : signature de deux accords de branche sur la formation professionnelle et la GPEC post-réforme

Publié le 22 juillet 2019
Industrie pharma : signature de deux accords de branche sur la formation professionnelle et la GPEC post-réforme

Deux accords collectifs, l’un sur la formation professionnelle et le second sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), ont été signés le 4 juillet par le Leem (Les Entreprises du Médicament), et 5 organisations syndicales de salariés (la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO et l’UNSA). Ces organisations représentent une audience de 84,81 %, seule la CGT est non-signataire. L’accord sur la formation professionnelle est le premier signé suite à la réforme de septembre 2018.

LEO Pharma finalise l’acquisition des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer

Publié le 22 juillet 2019
LEO Pharma finalise l’acquisition des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer

LEO Pharma et Bayer viennent d’annoncer que les conditions nécessaires au transfert des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer chez LEO Pharma étaient désormais remplies. Les deux entreprises avaient mentionné la transaction pour la première fois le 31 juillet 2018, la première étape du rachat ayant été finalisée le 4 septembre de la même année avec l’acquisition desdits produits aux États-Unis. Aujourd’hui, la finalisation de l’acquisition concerne tous les autres pays.

Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Publié le 19 juillet 2019
Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’autorité de santé britannique, la Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) de procéder à un essai clinique de Phase 1/2a de TG6002 administré par voie intra-artérielle hépatique (IAH) chez des patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) avec des métastases au foie non opérables.

Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d’experts internationaux en thérapie génique du SNC

Publié le 19 juillet 2019
Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d'experts internationaux en thérapie génique du SNC

Lysogene, société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la création d’un Conseil Scientifique consultatif (SAB pour Scientific Advisory Board) composé d’experts de renom international dans la découverte et le développement de thérapies géniques.

Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Publié le 19 juillet 2019
Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Advicenne, société pharmaceutique de spécialité développant et commercialisant des produits thérapeutiques pour le traitement de maladies orphelines, annonce aujourd’hui avoir signé un accord de prêt d’un montant de 20 M€ avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union européenne (UE), dans le cadre du Plan d’Investissement pour l’Europe, ou Plan Juncker.

WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

Publié le 18 juillet 2019
WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

WeHealth Digital Medicine, l’activité e-santé du groupe Servier, et Lucine, entreprise innovante française pionnière dans les thérapies numériques (DTx1- Digital Therapeutics), ont annoncé la signature d’un partenariat de co-développement et une licence de distribution. Il s’agit du tout premier partenariat de e-santé entre deux sociétés françaises dans le domaine des DTx.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents