Edition du 16-01-2021

Abivax : l’essai de phase 2b/3 d’ABX464 « miR-AGE » dans la Covid-19 déclaré « Priorité nationale de recherche »

Publié le mercredi 6 janvier 2021

Abivax : l'essai de phase 2b/3 d'ABX464 « miR-AGE » dans la Covid-19 déclaré « Priorité nationale de recherche »Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que l’essai de phase 2b/3 d’ABX464 en cours chez des patients à risque élevé atteints de la Covid-19 (essai miR-AGE) a été déclaré « Priorité nationale de recherche » par le comité ad-hoc de pilotage national des essais thérapeutiques et autres recherches (CAPNET). Ce comité, conseillé par le conseil scientifique REACTing, a été créé par le gouvernement français afin d’identifier les études cliniques Covid-19 les plus prometteuses et à fort impact. Le but est d’aider les investigateurs à concentrer leurs efforts de recrutement sur ces études prioritaires et de rendre les premiers résultats disponibles dans les meilleurs délais. Les études cliniques déclarées « Priorité nationale de recherche » bénéficient également d’un accès à une procédure d’examen accélérée des dossiers de demande d’autorisation et d’avis auprès des autorités réglementaires françaises (ANSM) ainsi qu’auprès du comité de protection des personnes (CPP). Le label « Priorité nationale de recherche » incite également les investigateurs à prioriser le recrutement de leurs patients dans ces essais et sont de nature à déclencher des incitations financières pour les établissements de soins participant à ces études.

Le Dr Philippe Pouletty, Président du Conseil d’Administration d’Abivax et Directeur Général de Truffle Capital, indique: « Nous sommes fiers de pouvoir participer à l’effort national et international de lutte contre la Covid-19, ainsi que de la décision du comité de pilotage Covid-19 du gouvernement français de labéliser l’essai miR-AGE, avec le candidat médicament ABX464 comme priorité nationale de recherche, compte tenu des propriétés prometteuses d’ABX464 pour le traitement précoce des malades infectés. Abivax fait ses meilleurs efforts pour réaliser ce large essai clinique international et pour industrialiser rapidement la production industrielle du médicament ABX464, pour une commercialisation potentielle en 2021. Le fort soutien de Bpifrance et du GCI a été crucial pour apporter les ressources nécessaires à nos équipes et à nos partenaires. Nous ne pouvons préjuger de l’efficacité d’ABX464 pour le traitement de la Covid-19 avant que les résultats ne soient disponibles. Cependant, en tenant compte de l’impact majeur de la pandémie de Covid-19, il est de notre devoir d’anticiper l’industrialisation d’ABX464 pour être prêts à obtenir une autorisation de commercialisation, afin de mettre le produit sur le marché en 2021, dans l’hypothèse où l’essai miR-AGE aboutisse à des résultats positifs. »

Lors des essais cliniques et précliniques, le candidat médicament phare d’Abivax, ABX464, a démontré un triple effet, potentiellement bénéfique pour traiter des patients à risque élevé et âgés atteints de la Covid-19 ; un triple effet lié à un effet antiviral, anti-inflammatoire ainsi qu’un effet de réparation tissulaire. Avec son mécanisme d’action unique (augmentation de l’expression d’un micro-ARN spécifique ; miR-124) et son administration orale facile, ABX464 a le potentiel de prévenir et traiter l’« orage cytokinique » et l’hyper-inflammation conduisant au syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et au décès des patients atteints de la Covid-19. Dans l’hypothèse où les résultats de l’étude de phase 2b/3 d’ABX464 dans la Covid-19, attendus pour le deuxième trimestre 2021, seraient positifs, Abivax sollicitera immédiatement en 2021 une approbation pour commercialisation dans les principales zones géographiques, tout en préparant le changement d’échelle de production industrielle et la commercialisation potentielle d’ABX464.

ABX464 a été développé pour traiter des patients atteints des maladies inflammatoires chroniques. A ce jour, ABX464 est en développement clinique dans une étude de phase 2b dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), dans une étude de phase 2a dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR), et une étude pivotale de phase 2b/3 dans la maladie de Crohn est en préparation. Les premiers résultats des essais en cours dans la RCH et la RA sont attendus pour le deuxième trimestre 2021. Plus de 700 patients ont été traités avec ABX464 à ce jour, avec un bon profil de tolérance. Dans l’étude de maintenance en ouvert de phase 2a dans le traitement de la RCH, des patients sont traités avec ABX464 depuis plus de trois ans avec des résultats prometteurs à long-terme. La Société planifie d’ores et déjà les études de phase 3 « pivotales » dans le traitement de la RCH.

Le Professeur Hartmut J. Ehrlich ajoute : « Malgré les autorisations récentes de vaccins contre la Covid-19, il reste de nombreuses inconnues et plus que jamais nous avons besoin des traitements efficaces pour traiter l’infection Covid-19. Outre les difficultés logistiques liées au projet de vaccination de milliards de personnes, les vaccins ne seront pas obligatoires, et l’adhésion aux vaccins pourrait prendre du temps. Par conséquent, il nous faut absolument d’autres options de traitements efficaces pour les patients infectés. Par ailleurs, la durée de la protection du vaccin n’est pas connue et des mutations virales pourraient apparaitre – nous avons donc toujours besoin de diminuer le pourcentage de patients infectés de la Covid-19 évoluant vers la forme grave et mortelle de la maladie -. Comme l’essai miR-AGE est désormais une priorité nationale de recherche, nous espérons que les centres investigateurs en France recruteront d’avantage des patients à risque élevé afin de rattraper le rythme d’inclusion des autres pays d’Europe et d’Amérique latine. Ces patients profiteront potentiellement du triple effet d’ABX464, qui, facilité par son administration orale, pourrait ainsi éviter des hospitalisations et alléger la pression qui pèse sur nos systèmes de santé. »

Source : Abivax








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents