Edition du 22-04-2019

Abivax : publication dans Retrovirology du mécanisme d’action de l’anti-VIH ABX464

Publié le lundi 13 avril 2015

Abivax, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’antiviraux et de vaccins humains, a annoncé aujourd’hui la publication du mécanisme d’action d’ABX464 dans le numéro d’avril de Retrovirology, une revue scientifique de premier plan à comité de lecture. ABX464 est une petite molécule novatrice en phase II d’essais cliniques, inhibant la réplication du VIH par un mécanisme totalement nouveau.

ABX464 est le premier médicament candidat issu de la plateforme technologique propriétaire d’ABIVAX ciblant l’ARN viral. Il est issu d’une connaissance approfondie des processus de transformation de l’ARN viral à l’intérieur des cellules humaines hôtes.

La recherche d’avant-garde décrite dans la publication a été menée dans les laboratoires d’ABIVAX et dans six institutions de premier plan en France, au Canada et en Suisse sous la direction du Professeur Jamal Tazi, de l’Institut de Génétique Moléculaire (CNRS – Montpellier France). L’équipe a pu démontrer que :

1. ABX464 bloque la réplication du virus en empêchant l’exportation d’ARN viral du noyau au cytoplasme des cellules infectées. Ce transport nécessite normalement l’intervention d’une protéine virale appelée Rev, et ABX464 inhibe efficacement l’activité de Rev. Jamais ciblée auparavant, Rev semble désormais présenter un intérêt potentiel pour le traitement du VIH. ABX464 est la première molécule en développement destinée à l’inhiber.

Jamal Tazi, auteur principal de l’article, souligne qu’ « ABX464 vise un évènement intervenant après l’intégration du matériel génétique viral dans les cellules. Ainsi, non seulement ABX464 empêche l’infection de nouvelles cellules, mais c’est aussi le seul produit à ce jour pouvant agir sur les cellules déjà infectées pour bloquer la synthèse de nouveaux virus ». Il précise que « le « réservoir » de cellules infectées difficile à atteindre avec les thérapies actuelles, pourrait désormais l’être. »

De fait, dans un modèle préclinique de référence, ABX464 induit une baisse significative de la charge virale persistant pendant plusieurs semaines après l’arrêt du traitement. Au contraire, pour le groupe de « contrôle » recevant une trithérapie actuellement utilisée en clinique, la charge virale a immédiatement rebondi après l’arrêt du traitement. Les traitements actuels ne font que contenir le virus alors qu’ABX464 induit une suppression persistante de la charge virale.

2. ABX464 n’affecte pas le traitement cellulaire normal de l’ARN chez les humains. Cette découverte importante suggère qu’ABX464 est spécifique des ARN du VIH et n’influence pas la synthèse des protéines humaines.

3. ABX464 ne cible pas de mutants du VIH devenant résistants au traitement. Cela suggère que, contrairement à tous les autres antiviraux utilisés contre le VIH, ABX464 pourrait être efficace en monothérapie.

Pour le Professeur Mark Wainberg, M.D., ancien Président de la « International AIDS Society » et co-auteur de la publication, « les données obtenues avec ABX464 sont très encourageantes. ABX464 pourrait devenir l’élément central du premier traitement curatif pour des patients séropositifs ou atteints du SIDA ».

Le supplément à la publication de Retrovirology fait état d’études réglementaires de toxicité et de pharmacocinétique menées avec succès.

Didier Scherrer, PhD, Vice-Président d’ABIVAX, indique qu’ « ABIVAX a donc reçu l’autorisation de mener des essais cliniques avec ABX464, la phase I chez des volontaires sain. Sur la base des données de sûreté et de pharmacocinétique, ABX464 a pu débuter il y a plusieurs semaines une étude clinique de phase IIa. L’objectif de cette étude est de déterminer la dose optimale et la fréquence d’administration ».

Le Professeur Hartmut J. Ehrlich, M.D., PDG d’ABIVAX, conclut que « nous sommes enthousiasmés par les donnée obtenues jusqu’à présent sur ABX464 car elles suggèrent que ce produit est sûr et pourrait être administré moins fréquemment que les traitements standards. Cela pourrait améliorer l’efficacité et l’observance du traitement, contribuer à la réduction des dépenses de santé et permettre un meilleur accès aux soins ».

Source : ABIVAX








MyPharma Editions

Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Publié le 19 avril 2019
Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Pfizer a annoncé que la Commission Européenne a octroyé une AMM à Vizimpro® (dacomitinib) 45 mg en monothérapie pour le traitement de première ligne des patients adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR). Partager la publication […]

Celyad présentera une mise à jour de ses candidats CYAD-01 et CYAD-101 au 21ème congrès ESMO World GI

Publié le 18 avril 2019
Celyad présentera une mise à jour de ses candidats CYAD-01 et CYAD-101 au 21ème congrès ESMO World GI

Celyad, société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé que les données cliniques des études de phase 1 SHRINK et alloSHRINK, évaluant la sécurité des candidats CAR-T NKG2D autologues et allogéniques, CYAD-01 et CYAD-101 seront présentées au 21ème congrès mondial sur le cancer gastro-intestinal (WCGIC) de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) qui se tiendra à Barcelone, en Espagne, du 3 au 6 juillet 2019.

Vaccins obligatoires : des premiers effets positifs après un an

Publié le 18 avril 2019
Vaccins obligatoires : des premiers effets positifs après un an

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, vient de donner le coup d’envoi de la Semaine Européenne de la Vaccination (SEV), qui se déroulera du 24 au 30 avril 2019. A cette occasion, elle a révélé les premiers résultats encourageants de la mise en œuvre des 11 vaccinations obligatoires du petit enfant. La couverture vaccinale des nouveau-nés progresse, de même que les perceptions positives de leurs parents sur la vaccination.

Quantum Genomics : 1ers avis favorables des comités réglementaires pour son étude de Phase IIb QUORUM

Publié le 18 avril 2019
Quantum Genomics : 1ers avis favorables des comités réglementaires pour son étude de Phase IIb QUORUM

Quantum Genomics, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments ciblant directement le cerveau, pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé avoir reçu les premiers avis favorables des comités d’éthique et des autorités réglementaires pour lancer l’étude de Phase IIb QUORUM sur le firibastat dans le cadre du traitement de l’insuffisance cardiaque.

Cellectis : des données sur ses programmes allogéniques innovants présentées à l’ASGCT 2019

Publié le 18 avril 2019

Cellectis, société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé plusieurs présentations dans le cadre de la conférence annuelle de l’American Society of Gene and Cell Therapy (ASGCT) qui se tiendra du 29 avril au 2 mai 2019 à Washington DC, aux États-Unis. Les détails relatifs à ces présentations se trouvent ci-dessous.

Ipsen finalise l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals

Publié le 18 avril 2019
Ipsen finalise l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals

Ipsen a annoncé la finalisation de l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals à la suite de l’approbation de l’accord par les actionnaires de Clementia et la Cour supérieure du Québec. Le portefeuille de Maladies Rares d’Ipsen s’enrichit du palovarotène, un produit candidat en phase avancée, développé pour le traitement de troubles osseux rares chez l’adulte et l’enfant.

Genfit : elafibranor reçoit la désignation de Breakthrough Therapy de la FDA

Publié le 18 avril 2019
Genfit : elafibranor reçoit la désignation de Breakthrough Therapy de la FDA

Genfit a annoncé aujourd’hui que son candidat-médicament, elafibranor, a reçu de la Food and Drug Administration (FDA) américaine la Breakthrough Therapy Designation pour le traitement de la Cholangite Biliaire Primitive (PBC) chez des patients présentant une réponse inadéquate à l’acide ursodésoxycholique (UDCA).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents