Edition du 24-09-2021

Abivax : publication dans Retrovirology du mécanisme d’action de l’anti-VIH ABX464

Publié le lundi 13 avril 2015

Abivax, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’antiviraux et de vaccins humains, a annoncé aujourd’hui la publication du mécanisme d’action d’ABX464 dans le numéro d’avril de Retrovirology, une revue scientifique de premier plan à comité de lecture. ABX464 est une petite molécule novatrice en phase II d’essais cliniques, inhibant la réplication du VIH par un mécanisme totalement nouveau.

ABX464 est le premier médicament candidat issu de la plateforme technologique propriétaire d’ABIVAX ciblant l’ARN viral. Il est issu d’une connaissance approfondie des processus de transformation de l’ARN viral à l’intérieur des cellules humaines hôtes.

La recherche d’avant-garde décrite dans la publication a été menée dans les laboratoires d’ABIVAX et dans six institutions de premier plan en France, au Canada et en Suisse sous la direction du Professeur Jamal Tazi, de l’Institut de Génétique Moléculaire (CNRS – Montpellier France). L’équipe a pu démontrer que :

1. ABX464 bloque la réplication du virus en empêchant l’exportation d’ARN viral du noyau au cytoplasme des cellules infectées. Ce transport nécessite normalement l’intervention d’une protéine virale appelée Rev, et ABX464 inhibe efficacement l’activité de Rev. Jamais ciblée auparavant, Rev semble désormais présenter un intérêt potentiel pour le traitement du VIH. ABX464 est la première molécule en développement destinée à l’inhiber.

Jamal Tazi, auteur principal de l’article, souligne qu’ « ABX464 vise un évènement intervenant après l’intégration du matériel génétique viral dans les cellules. Ainsi, non seulement ABX464 empêche l’infection de nouvelles cellules, mais c’est aussi le seul produit à ce jour pouvant agir sur les cellules déjà infectées pour bloquer la synthèse de nouveaux virus ». Il précise que « le « réservoir » de cellules infectées difficile à atteindre avec les thérapies actuelles, pourrait désormais l’être. »

De fait, dans un modèle préclinique de référence, ABX464 induit une baisse significative de la charge virale persistant pendant plusieurs semaines après l’arrêt du traitement. Au contraire, pour le groupe de « contrôle » recevant une trithérapie actuellement utilisée en clinique, la charge virale a immédiatement rebondi après l’arrêt du traitement. Les traitements actuels ne font que contenir le virus alors qu’ABX464 induit une suppression persistante de la charge virale.

2. ABX464 n’affecte pas le traitement cellulaire normal de l’ARN chez les humains. Cette découverte importante suggère qu’ABX464 est spécifique des ARN du VIH et n’influence pas la synthèse des protéines humaines.

3. ABX464 ne cible pas de mutants du VIH devenant résistants au traitement. Cela suggère que, contrairement à tous les autres antiviraux utilisés contre le VIH, ABX464 pourrait être efficace en monothérapie.

Pour le Professeur Mark Wainberg, M.D., ancien Président de la « International AIDS Society » et co-auteur de la publication, « les données obtenues avec ABX464 sont très encourageantes. ABX464 pourrait devenir l’élément central du premier traitement curatif pour des patients séropositifs ou atteints du SIDA ».

Le supplément à la publication de Retrovirology fait état d’études réglementaires de toxicité et de pharmacocinétique menées avec succès.

Didier Scherrer, PhD, Vice-Président d’ABIVAX, indique qu’ « ABIVAX a donc reçu l’autorisation de mener des essais cliniques avec ABX464, la phase I chez des volontaires sain. Sur la base des données de sûreté et de pharmacocinétique, ABX464 a pu débuter il y a plusieurs semaines une étude clinique de phase IIa. L’objectif de cette étude est de déterminer la dose optimale et la fréquence d’administration ».

Le Professeur Hartmut J. Ehrlich, M.D., PDG d’ABIVAX, conclut que « nous sommes enthousiasmés par les donnée obtenues jusqu’à présent sur ABX464 car elles suggèrent que ce produit est sûr et pourrait être administré moins fréquemment que les traitements standards. Cela pourrait améliorer l’efficacité et l’observance du traitement, contribuer à la réduction des dépenses de santé et permettre un meilleur accès aux soins ».

Source : ABIVAX








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents