Edition du 06-03-2021

Alerte de l’OMS sur la double menace des maladies infectieuses et des maladies chroniques

Publié le lundi 16 mai 2011

Le rapport de Statistiques sanitaires mondiales 2011, publié vendredi par l’OMS, révèle que les pays sont confrontés en nombre croissant à une double charge de morbidité. Avec l’augmentation de la prévalence des facteurs de risque pour les maladies chroniques, comme le diabète, les cardiopathies et le cancer, beaucoup d’entre eux s’efforcent encore de réduire le nombre des décès de mères et d’enfants imputables aux maladies infectieuses.

Désormais, deux tiers des décès dans le monde sont dus aux maladies non transmissibles, comme les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète et le cancer, en raison du vieillissement de la population et de la propagation des facteurs de risque associés à la mondialisation et à l’urbanisation. La lutte contre les facteurs de risque comme le tabagisme, la sédentarité, la mauvaise alimentation et l’usage abusif de l’alcool, devient de plus en plus cruciale. Les derniers chiffres de l’OMS montrent que 4 hommes sur 10 et 1 femme sur 11 consomment du tabac et environ 1 adulte sur 8 est obèse.

De plus, de nombreux pays en développement se débattent encore avec des problèmes de santé comme la pneumonie, la diarrhée et le paludisme, les plus grandes causes de mortalité pour les enfants de moins de 5 ans. En 2009, 40 % des décès d’enfants ont concerné des nouveau-nés (de la naissance à 28 jours). Il faut en faire beaucoup plus pour atteindre les OMD à la date butoir de 2015, mais les progrès se sont accélérés :

– La mortalité des enfants a baissé de 2,7 % par an depuis 2000, deux fois plus vite que dans les années 1990 (1,3 %). Pour les enfants de moins de 5 ans, elle est passée de 12,4 millions en 1990 à 8,1 millions en 2009.

– La mortalité maternelle a baissé de 3,3 % par an depuis 2000, presque deux fois plus vite que dans les années 1990 (2 %). Le nombre des femmes décédant de complications pendant la grossesse ou l’accouchement est passé de 546 000 en 1990 à 358 000 en 2008.

« Ces données montrent en réalité qu’aucun pays au monde ne peut agir sur la santé en ne prenant en compte qu’une seule perspective, les maladies infectieuses ou les maladies non transmissibles. Tous doivent développer un système de santé couvrant l’ensemble des menaces sanitaires, dans les deux domaines », explique Ties Boerma, Directeur à l’OMS du département Statistique et informatique sanitaires.

Le rapport montre également que les dépenses de santé ont augmenté et que l’espérance de vie s’est accrue (passant de 64 ans en 1990 à 68 ans en 2009). Mais, à ce niveau, le fossé entre pays à revenu faible et élevé reste très large :

– On estime que dans les pays à faible revenu, les dépenses de santé sont de US$ 32 par habitant (soit environ 5,4 % du produit intérieur brut), alors qu’elles atteignent US$ 4590 dans les pays à revenu élevé (soit environ 11 % du produit intérieur brut).

– Par rapport à leur population, les pays à revenu élevé ont en moyenne 10 fois plus de médecins, 12 fois plus de personnels infirmiers et de sages-femmes et 30 fois plus de dentistes que les pays à faible revenu.

– Dans les pays à revenu élevé, pratiquement tous les accouchements ont lieu en présence de personnel qualifié alors que, dans les pays en développement, ce n’est vrai que dans 40 % des cas.

Les Statistiques sanitaires mondiales 2011 sont l’édition la plus récente d’un rapport annuel basé sur plus de 100 indicateurs de santé transmis à l’OMS par ses 193 États Membres ou établis à partir d’autres sources fiables. Ces données fournissent un instantané de la situation sanitaire mondiale et de ses tendances. Toutefois, il est difficile d’obtenir en temps voulu des informations sanitaires précises dans certaines régions du monde à cause de la faiblesse des systèmes de santé nationaux.

« Même si les Statistiques sanitaires mondiales 2011 montrent clairement des améliorations de la collecte d’informations, il reste encore de grande lacunes dans les données sanitaires mondiales, reconnaît Colin Mathers, Coordonnateur pour l’unité Mortalité et charge de morbidité à l’OMS. L’OMS s’est engagée à collaborer avec ses États Membres, d’autres institutions du système des Nations Unies et d’autres partenaires pour continuer à améliorer les informations disponibles afin de surveiller la santé des populations dans le monde, ainsi que l’efficacité des systèmes de santé et des interventions. »

La publication du rapport coïncide avec le lancement de l’Observatoire de la santé mondiale par l’OMS, un nouveau site Web servant de centre d’information polyvalent pour les données et les analyses sur les priorités sanitaires dans le monde entier. L’Observatoire permet un accès facile à l’ensemble de données sanitaires le plus vaste et le plus complet au monde, en réunissant les données de l’OMS provenant de tous les principaux programmes travaillant sur la santé et les maladies. Il comporte un accès facilité à plus de 50 bases de données et 800 indicateurs, avec des analyses de la situation sanitaire mondiale et des tendances, et il couvre des sujets prioritaires, comme la santé de l’enfant, de la mère, la santé génésique, les maladies infectieuses, les maladies non transmissibles et les facteurs de risques, l’hygiène du milieu, la mortalité et la charge de morbidité, la sécurité routière, les systèmes de santé et l’équité. L’Observatoire donne aussi accès à une base de données en ligne de Statistiques sanitaires mondiales.

 Source : OMS








MyPharma Editions

C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

Publié le 5 mars 2021
C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

C4Diagnostics, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic in vitro (DIV) innovants pour les maladies infectieuses, a annoncé la nomination de Thomas Tran, MBA, au poste de Managing Director. Ses 20 ans de carrière dans l’industrie du diagnostic in vitro sont un atout clé pour structurer les activités de C4Diagnostics, dans un contexte où la société accélère son développement et déploie son portefeuille de produits et de services.

Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Publié le 5 mars 2021
Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Accure Therapeutics, entreprise espagnole de R&D translationnelle dans le domaine du système nerveux central (SNC), vient d’annoncer avoir inclut le premier patient de son essai clinique de phase II (ACUITY), portant sur des personnes atteintes de névrite optique aiguë (NOA).

Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Publié le 5 mars 2021
Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie,vient d’annoncer que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour conduire la partie chinoise de l’étude clinique en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470 pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez […]

Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 5 mars 2021
Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé la cooptation de Jean-François Tiné en qualité d’administrateur indépendant.

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents