Edition du 28-10-2021

Bactérie tueuse : un cas d’infection à l’E.Coli confirmé en France

Publié le mercredi 8 juin 2011

En France, à ce jour, 13 cas de diarrhée sanglante chez des personnes ayant séjourné ou résidant en Allemagne dans les 15 jours précédant leurs symptômes ont été signalés par les ARS à l’InVS : une touriste allemande qui était en France au moment de l’apparition des symptômes, 2 français résidant en Allemagne et 10 français ayant séjourné en Allemagne en mai 2011. A ce jour, aucun cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) n’a été identifié.

Parmi les 13 cas : 1 cas est confirmé microbiologiquement ; 1 cas est probable et des analyses microbiologiques supplémentaires sont en cour pour le confirmer ;  4 cas ont été exclus suite aux résultats microbiologiques négatifs  et enfin 7 cas sont en cours d’analyses microbiologiques.

Les Escherichia coli producteurs de shiga-toxines (STEC) (aussi désignés E. coli enterohémorragique EHEC) sont responsables de manifestations cliniques variées : diarrhée banale ou sanglante pouvant évoluer dans 5 à 8 % des cas, principalement chez le jeune enfant, vers une complication grave le syndrome hémolytique et urémique (SHU). Le réservoir principal des STEC est le tube digestif des ruminants. L’homme se contamine principalement par la consommation d’aliments contaminés. Il peut aussi se contaminer par contact avec une personne infectée ou par contact avec des animaux contaminés ou l’environnement contaminé par les matières fécales de ces animaux. Les principaux aliments à risque sont les produits carnés consommés crus ou insuffisamment cuits, les produits laitiers au lait cru et les végétaux consommés crus.

La source de l’épidémie en Allemagne n’a pas encore été identifiée
Entre le 1er mai et le 7 juin 2011, plus de 2325 infections à STEC dont 642 cas de SHU ont été rapportés à l’Institut Robert Koch (Berlin) : 61 % sont des femmes, 88 % ont plus de 20 ans. Vingt-deux décès en lien avec l’épidémie ont été rapportés. Toutes les régions du pays ont rapporté des cas mais le nord du pays reste le plus affecté, 75 % des cas résidant dans les quatre régions du Nord de l’Allemagne (Hambourg, Schleswig-Holstein, North-Rhine-Westpalia et la Basse Saxe).

L’infection est due à un sérogroupe très rare de STEC (E. coli O104 : H4). Au 7 juin 2011, la source de l’épidémie localisée en Allemagne n’a pas encore été identifiée. Les résultats des investigations épidémiologiques descriptives et de plusieurs études analytiques suggèrent que cette épidémie serait liée à la consommation de concombres, de tomates, ou de salades vertes. Les résultats de l’enquête de traçabilité sur les aliments consommés par des personnes malades en Basse Saxe font également suspecter des graines germées ou des jeunes pousses produites en Allemagne comme une source possible de l’épidémie. Des études épidémiologiques, des investigations microbiologiques et des enquêtes de traçabilité des aliments suspectés se poursuivent en Allemagne. Dans l’attente des conclusions des investigations, les autorités sanitaires allemandes recommandent de ne pas consommer de concombres, tomates, salades vertes, des graines germées et des jeunes pousses dans leur pays.

En Europe
Quatre-vingt-seize infections à STEC chez des personnes ayant voyagé en Allemagne ont été rapportées dans 12 autres pays : Autriche (2), Danemark (18), Espagne (2), Finlande (1), France (2), Luxembourg (1) ; Pays-Bas (8), Norvège (1), Pologne (2), Suède (47), Royaume-Uni (11), République Czech (1) et les Etats-Unis. Un cas en Suède est décédé au décours de son infection. trente-deux de ces personnes dans 6 Etats Membres (Danemark, Pays-Bas, Pologne, Espagne, Suède, Royaume-Uni) ont développé un SHU.

Source : InVS








MyPharma Editions

Takeda acquiert GammaDelta Therapeutics afin d’accélérer le développement de thérapies allogéniques à cellule T γδ contre les tumeurs solides

Publié le 28 octobre 2021
Takeda acquiert GammaDelta Therapeutics afin d’accélérer le développement de thérapies allogéniques à cellule T γδ contre les tumeurs solides

Takeda a annoncé son intention d’exercer son option d’achat de GammaDelta Therapeutics, une société axée sur l’exploitation des propriétés exceptionnelles que présentent les cellules T gamma delta (γδ) pour l’immunothérapie. Grâce à cette acquisition, Takeda disposera des plateformes de thérapie cellulaire T gamma-delta (γδ) à variable allogénique delta 1 (Vδ1) de GammaDelta qui incluent des plateformes dérivées du sang et des tissus en plus de programmes de thérapie cellulaire à un stade précoce.

Noxxon Pharma : Bryan Jennings nommé au poste de Directeur Financier

Publié le 28 octobre 2021
Noxxon Pharma : Bryan Jennings nommé au poste de Directeur Financier

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la nomination de Bryan Jennings au poste de Directeur Financier de NOXXON à compter du 1er novembre 2021.

Sensorion dépasse l’objectif de recrutement pour SENS-401 relatif à la perte auditive neurosensorielle soudaine

Publié le 28 octobre 2021
Sensorion dépasse l’objectif de recrutement pour SENS-401 relatif à la perte auditive neurosensorielle soudaine

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, a annoncé que 115 patients ont été recrutés afin d’être traités dans le cadre d’AUDIBLE-S, l’étude de la société portant sur SENS-401, petite molécule first-in-class, chez des patients souffrant de perte auditive neurosensorielle soudaine […]

Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Publié le 27 octobre 2021
Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Atamyo Therapeutics, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies géniques de nouvelle génération ciblant des maladies neuromusculaires, vient d’annoncer le dépôt d’une demande d’autorisation d’essai clinique (CTA) en Europe pour ATA-100, sa thérapie génique pour le traitement de la dystrophie musculaire des ceintures de type 2I/R9 (LGMD2I/R9) liée à la protéine FKRP (Fukutin-Related Protein).

Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Publié le 27 octobre 2021
Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Neuf biotechs innovantes sont lauréates de Gene.IO, nouveau programme d’accélération de Genopole : un an d’accompagnement focalisé sur l’obtention d’un premier financement ou accord commercial, étape décisive pour une startup en phase d’amorçage.

Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Publié le 27 octobre 2021
Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Stallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé la conclusion d’un partenariat exclusif avec Aptar Pharma, un leader mondial dans les systèmes d’administration de médicaments, les services et les solutions des sciences des matériaux actifs. L’accord porte sur le développement d’un dispositif d’administration connecté pionnier et de son application mobile destinés aux patients de Stallergenes Greer suivant un traitement d’immunothérapie allergénique (ITA) sublinguale.

PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

Publié le 26 octobre 2021
PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

PathoQuest, entreprise pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé le soutien d’0.85M € du 4e Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 4) dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêts « Nouvelles biothérapies et outils de production ». Ce financement permettra à PathoQuest d’étendre sa gamme en offrant des tests de contrôle qualité (CQ) par NGS au niveau BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pour la caractérisation génique des biomédicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents