Edition du 23-10-2020

Baromètre : les Français inquiets pour leur santé et le système de soins

Publié le jeudi 16 octobre 2008

Selon l’édition 2008 du baromètre santé Kiria-Philips, les Français délaissent de plus en plus la gestion de leur santé. Seul 1 Français sur 2 s’en occuperait régulièrement. Accessibilité des soins, progrès de la médecine, information, 74% (versus 65% en 2007) d’entre eux constatent une détérioration du système de soins. Néanmoins, ils restent attachés aux grands hôpitaux publics (55% de confiance versus 19% pour les petits hôpitaux publics et 35% pour les hôpitaux privés).

Les Français de moins en moins investis dans leur santé
La troisième édition de ce baromètre, réalisée grâce aux données recueillies on-line auprès d’un échantillon de 1005 internautes représentatifs de la population française âgés de 18 ans et plus, reflète le pessimisme ambiant. En effet, on constate une baisse marquée de l’investissement des Français dans la gestion de leur santé, en particulier sur la prévention.
Seulement 40% d’entre eux font le lien entre leur médecin et la prévention. Une majorité des Français pense donc que les médecins sont surtout là pour traiter les maladies. Enfin moins d’1 Français sur 2 est d’accord (9% tout à fait) pour prendre des produits pour des raisons de prévention et seul 12% d’entre eux sont tout à fait d’accord pour dépenser de l’argent pour leur santé.
Autre point intéressant de l’étude, en matière d’information les français sont de plus en plus nombreux à accorder leur confiance à Internet (25%) au détriment du corps médical (55%). Loin derrière,  arrivent le pharmacien, la télévision, la radio, la presse écrite et les livres.

Un système de santé de plus en plus critiqué
Si une large majorité des Français fait confiance à son médecin (85% d’accord pour faire du médecin son principal allié), 41% se soignent sans consulter. Par ailleurs, on observe une très forte augmentation de Français qui estiment que le système de santé en France se détériore : +9%, soit plus de 4 millions de personnes, (+13% pour les tout à fait d’accord) et 75% de la population soit 34 millions (40% soit 12 millions pour les tout a fait d’accord).

Hôpital : perception d’une baisse de la qualité des soins du public
Si la qualité des soins est jugée bonne pour les hôpitaux publics, en particulier dans les grandes structures (55% de confiance) et d’une qualité moyenne pour le privé (19%),  les français constatent une détérioration de la qualité des soins dans le public (grands ou petits hôpitaux) : 29% de détérioration versus 15% pour les hôpitaux privés.  Néanmoins quant à leur choix d’une structure de soins, les français privilégient la renommée de l’établissement et de ses médecins (69%), puis la proximité du domicile : 42%).

Pour plus d’informations, consulter l’intégralité de l’étude








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents