Edition du 08-12-2022

Biogen Idec et Elan soumettent une demande d’AMM pour TYSABRI® en 1ère intention dans certaines formes de SEP

Publié le jeudi 17 janvier 2013

Biogen Idec et Elan ont annoncé avoir déposé des demandes de commercialisation auprès de la U.S. Food and Drug Administration (FDA) et de l'Agence européenne du Médicament (AEM), demandant des mises à jour des étiquettes du TYSABRI® (natalizumab). Ces demandes portent sur une indication plus large qui inclurait le traitement de première intention chez les personnes atteintes de certaines formes cycliques de sclérose en plaques (SEP), ayant obtenu des résultats négatifs aux tests d'anticorps anti- JCV. Biogen Idec et Elan ont annoncé avoir déposé des demandes de commercialisation auprès de la U.S. Food and Drug Administration (FDA) et de l’Agence européenne du Médicament (AEM), demandant des mises à jour des étiquettes du TYSABRI® (natalizumab). Ces demandes portent sur une indication plus large qui inclurait le traitement de première intention chez les personnes atteintes de certaines formes cycliques de sclérose en plaques (SEP), ayant obtenu des résultats négatifs aux tests d’anticorps anti- JCV. Une évaluation officielle des deux applications est en cours.

Ces demandes sont soutenues par des données relatives à la stratification du risque et par un algorithme des risques qui permet aux médecins et aux particuliers atteints de sclérose en plaques de prendre des décisions éclairées lorsqu’ils envisagent un traitement par TYSABRI. Si elles sont approuvées, une étiquette de traitement de première intention permettra à tous les patients applicables, présentant des anticorps anti-JCV négatifs, d’envisager un traitement par TYSABRI à un stade très précoce, indépendamment du niveau d’activité de la maladie ou des antécédents de traitements préalables. Le TYSABRI est un traitement extrêmement efficace qui a montré qu’il réduit la progression de l’invalidité de 42 à 54 % et les taux de rechute annualisés de 68 %.

« Notre test d’anticorps anti-JCV, STRATIFY JCV®, aide à établir les patients les plus appropriés pour un traitement au TYSABRI et les données recueillies jusqu’à présent soutiennent notre récente demande de traitement de première intention, » a déclaré Alfred Sandrock, M.D., Ph.D., vice-président sénior des Sciences du Développement et Médecin hygiéniste en chef chez Biogen Idec. « Nombre de patients appropriés tirent déjà profit du traitement par TYSABRI. Une approbation pour un traitement de première intention permettrait aux personnes atteintes de sclérose en plaques d’avoir accès à un traitement extrêmement efficace plus tôt au cours du traitement, ce qui aboutirait potentiellement à de meilleurs résultats. Il s’agit d’un facteur non-négligeable pour les personnes souffrant de sclérose en plaques susceptibles de vouloir ou de nécessiter davantage d’efficacité. »

Actuellement, aux États-Unis, à cause d’un risque accru d’infection virale opportuniste – la leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) – TYSABRI est généralement recommandé pour les personnes atteintes de formes cycliques de SEP, dont la maladie ne répond pas bien à une thérapie alternative, ou qui ne le tolèrent pas, quel que soit le statut du virus JC. Dans l’Union européenne, TYSABRI est approuvé pour la sclérose en plaques cyclique (SePC) hautement active chez les patients adultes n’ayant pas répondu aux bêta interférons ou atteints de grave SePC à évolution rapide.

Source : Biogen Idec








MyPharma Editions

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Publié le 7 décembre 2022
Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, annonce aujourd’hui qu’elle a reçu l’autorisation 510(K) de la FDA (Food & Drug Administration) pour la commercialisation aux Etats-Unis de Mallya, son dispositif médical intelligent rendant les stylos à insuline connectés.

France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Publié le 6 décembre 2022
France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Aujourd’hui plus de 60% des acteurs des sciences de la vie considèrent que le manque d’immobilier dédié est le principal frein à leur développement en France[1] et, de plus, les premiers retours de l’enquête préliminaire du Panorama France 2022 confirment que 30% des entreprises healthtech rencontrent des difficultés à trouver des locaux.

Acticor Biotech : approbation de l’EMA sur les paramètres clés d’ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l’AVC

Publié le 6 décembre 2022
Acticor Biotech : approbation de l'EMA sur les paramètres clés d'ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l'AVC

Acticor Biotech, entreprise de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement d’un médicament innovant pour le traitement des urgences cardio-vasculaires, en particulier l’accident vasculaire cérébral, a discuté avec l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) du design de son étude pivot de phase 2/3 pour soutenir une potentielle future demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour son médicament first-in-class, le glenzocimab.

Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

Publié le 6 décembre 2022
Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

L’association Campus Biotech Digital a annoncé la nomination de Christian Deleuze au poste de Président du Conseil d’Administration du Campus. Christian Deleuze représente Sanofi Winthrop industrie dans l’association dont les membres fondateurs sont pour mémoire : bioMérieux, Sanofi, Servier.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents