Edition du 17-01-2022

Boehringer Ingelheim : une croissance supérieure à celle du marché pharmaceutique pour la 10eme année consécutive

Publié le mercredi 21 avril 2010

Lors de sa conférence de presse annuelle, qui s’est tenue à Ingelheim, le groupe a annoncé une augmentation de son chiffre d’affaires net de 9,7 %, à 12,7 milliards d’euros en 2009 (contre 11,6 milliards d’euros en 2008). Même en excluant l’effet change positif, la croissance moyenne a de nouveau été supérieure à celle du marché pharmaceutique mondial, qui a été de 6,7 %. Pour 2010, le laboratoire mise sur un maintien du chiffre d’affaires et sur de nouveaux lancements.

Boehringer Ingelheim a ainsi réalisé en 2009 une croissance supérieure à celle du marché pharmaceutique pour la 10eme année consécutive. Le bénéfice d’exploitation, comparable au résultat avant bénéfices et impôts, est de 2,2 milliards d’euros, malgré l’augmentation de l’investissement en recherche et développement.

« Compte tenu de l’environnement économique difficile dans lequel nous vivons, nous estimons que le succès de 2009 confirme que notre approche entrepreneuriale est la bonne. Le succès de nos médicaments innovants pour les patients et notre pipeline de recherche prometteur nous permettent d’être optimistes pour l’avenir « , a commenté le Pr Andreas Barner, président du directoire, responsable de la division de la recherche pharmaceutique, du développement et de la médecine.
 
 Les produits innovants, moteurs de la croissance
Les médicaments de prescription, segment commercial le plus important de Boehringer Ingelheim, ont représenté en 2009 quelque 80 % du chiffre d’affaires net total. Le CA net atteint plus de 10 milliards d’euros, soit une croissance de +10,4 % sur une base en euros par rapport à l’année précédente. Engelbert Tjeenk Willink, responsable de la division marketing pharmaceutique et ventes du directoire a souligné : « La croissance dans ce domaine est principalement due à tous nos principaux produits : SPIRIVA®, ALNA®/FLOMAX®, MICARDIS® et SIFROL®/MIRAPEX® ». Médicaments qui ont généré un chiffre d’affaires net total de 6 milliards d’euros, en hausse de +17,5 % sur l’année précédente. »
 
SPIRIVA®, le traitement de la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) le plus prescrit à travers le monde, a augmenté son chiffre d’affaires net de +14,3 % après ajustement monétaire à une valeur de 2,4 milliards d’euros. Sur une base en euros, la croissance a été de +16,2 %. Sur son marché le plus important, les Etats-Unis, SPIRIVA® a pour la première fois généré un chiffre d’affaires net de plus de 1 milliard d’euros.

ALNA®/FLOMAX®, un alpha bloquant, a réalisé la croissance la plus importante, avec une croissance après ajustement monétaire de +25,9 % et de +31,5 % sur une base en euros.MICARDIS®, un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II, a atteint un chiffre d’affaires net de 1,39 milliard d’euros et une croissance après ajustement monétaire de +8,7 % et de +14,3 % sur une base en euros. Le produit a encore un potentiel de croissance, notamment après les résultats de l’essai ONTARGET®.
 
TWYNSTA®, l’association à doses fixes de la substance active de MICARDIS®, le telmisartan, et de l’amlodipine, a été autorisée en 2009 en cardiologie. Il est déjà utilisé aux Etats-Unis chez les patients qui ont besoin de plusieurs molécules pour obtenir une pression artérielle optimale.
SIFROL®/MIRAPEX®, agonistes dopaminergiques, a généré un chiffre d’affaires net de 801 millions d’euros. Cela correspond à une croissance après ajustement monétaire de +3,6 % et de +6,6 % sur une base en euros par rapport à l’an dernier. En 2009, une nouvelle formulation de SIFROL®/MIRAPEX® en comprimé à libération prolongée a été autorisée en Europe.
PRADAXA®, issu de la division recherche et développement, est un inhibiteur direct de la thrombine, une enzyme essentielle dans la cascade de coagulation. « Ce médicament a obtenu d’excellents résultats dans l’étude clinique RELY® », a indiqué M. Engelbert Tjeenk Willink. « Nous espérons effectuer les premiers lancements du produit à la fin 2010/début 2011 suite à l’autorisation demandée aux autorités dans une seconde indication. »
 
La médication familiale a subi les conséquences de la crise financière en 2009. A l’encontre de la tendance générale, ce segment réalise une croissance chez Boehringer Ingelheim, avec un chiffre d’affaires net total de 1,3 milliard d’euros. Soit une croissance après ajustement monétaire de +2,7 % et de +5,9 % sur une base en euros. Selon M. Tjeenk Willink, la médication familiale revêt une importance stratégique de plus en plus importante pour Boehringer Ingelheim : « Les systèmes de soins de santé s’orienteront de plus en plus vers les médicaments en vente libre et nous comptons sur de nouveaux remplacements de médicaments de prescription par des médicaments en vente libre. »
 
 Perspectives 2010 : maintien du chiffre d’affaires
« En 2009, nous nous sommes bien préparés pour l’année 2010 qui promet d’être plus difficile », a précisé le Pr Barner. Boehringer Ingelheim mise sur un chiffre d’affaires net total pour l’exercice 2010 au même niveau que celui de l’année précédente. Cela signifie que la perte de chiffre d’affaires due, aux US, à l’arrivée des génériques, tels que FLOMAX®, SIFROL®/MIRAPEX® et CATAPRESAN® TTS, sera largement compensée par la croissance des autres produits. En ce qui concerne les coûts, une augmentation des dépenses liées à l’introduction des nouveaux médicaments innovants est envisagée.
 
Boehringer Ingelheim compte également investir à l’avenir dans les sociétés de biotechnologies et les startups, qui développent de nouvelles approches thérapeutiques et des technologies innovantes. C’est pourquoi Boehringer Ingelheim a créé son propre fonds de capital-risque (BIVF) doté de 100 millions d’euros. « Les investissements s’étendront bien au-delà des aires thérapeutiques actuelles de Boehringer Ingelheim et de nos domaines de recherche et technologies existants », a expliqué le Pr Barner, en précisant que les investissements initiaux ont déjà été prévus pour cette année.








MyPharma Editions

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Abivax reçoit l’avis scientifique de l’EMA soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 14 janvier 2022
Abivax reçoit l'avis scientifique de l'EMA soutenant l'avancement du programme clinique de phase 3 d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires et le cancer, a annoncé que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a délivré son avis scientifique soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), visant par la suite à l’obtention potentielle d’une autorisation de mise sur le marché et à la commercialisation d’ABX464.

Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer des thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a déclaré que son partenaire sous licence, Allogene Therapeutics, Inc., a annoncé la levée de l’avis de suspension par la Food and Drug Administration (FDA) américaine de ses essais cliniques.

Takeda en passe d’acquérir Adaptate Biotherapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Takeda en passe d'acquérir Adaptate Biotherapeutics

Takeda a annoncé l’exercice de son option d’acquisition d’Adaptate Biotherapeutics, une société britannique orientée sur le développement de thérapies à base d’anticorps pour la modulation des cellules T delta 1 (Vδ1) gamma delta (γδ) variables. Grâce à cette acquisition, Takeda obtiendra la plateforme d’engageurs de cellules T γδ à base d’anticorps d’Adaptate, notamment les programmes précliniques de candidats et de découverte en cours de développement.

NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

Publié le 10 janvier 2022
NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche préclinique, vient d’annoncer la première étape d’un projet de développement qui lui permettra d’offrir à ses clients un portefeuille enrichi de capacités nouvelles en biologie et en pharmacologie dans un environnement de grande qualité.

Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Publié le 7 janvier 2022
Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Sanofi et Exscientia ont annoncé la conclusion d’un accord de licence et de collaboration de recherche novateur en vue du développement de jusqu’à 15 nouvelles petites molécules candidates en oncologie et immunologie, à l’aide de la plateforme d’intelligence artificielle (IA) entièrement intégrée d’Exscientia utilisant des échantillons biologiques de patients.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents