Edition du 15-01-2021

Cancer du col de l’utérus : l’Institut National du Cancer lance une campagne de sensibilisation sur le dépistage

Publié le lundi 8 juin 2009

Cancer du col de l’utérus : l’Institut National du Cancer lance une campagne de sensibilisation sur le dépistageL’Institut National du Cancer, en partenariat avec le Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens lance à partir du lundi 8 juin une campagne nationale de sensibilisation au dépistage du cancer du col de l’utérus via les 23 000 officines de métropole et d’outre-mer.

Le cancer du col de l’utérus est causé par des virus très répandus de la famille des papillomavirus (HPV), 1ère cause des infections virales sexuellement transmissibles dans le monde. La contamination se fait le plus souvent à l’occasion de rapports sexuels mais le préservatif ne protège pas contre ces virus qui se transmettent aussi par les muqueuses. Si au cours de la vie, la majorité des adultes a été en contact avec le virus HPV, la plupart du temps le corps parvient à les éliminer. Cependant il arrive que l’infection persiste et entraîne des anomalies (lésions) au niveau des cellules du col de l’utérus. Il faut environ 15 ans pour qu’un cancer se développe suite à une infection à HPV à haut risque oncogène.

1 000 décès chaque année en France
L’Institut National du Cancer rappelle qu’il y a encore près de 1 000 décès chaque année en France par cancer du col de l’utérus alors que la plupart pourrait être évité. En effet, deux solutions complémentaires existent pour se protéger de ce cancer : la vaccination et le dépistage par frottis. Si la vaccination ne doit être proposée qu’aux jeunes filles n’ayant pas été exposées à l’infection par les papillomavirus, toutes les femmes, qu’elles aient été vaccinées ou non, doivent bénéficier régulièrement de frottis entre 25 et 65 ans.  Les autorités sanitaires ont défini la fréquence de cet examen à une fois tous les trois ans après deux examens normaux réalisés à un an d’intervalle, pour toutes les femmes de 25 à 65 ans.

C’est pourquoi l’Institut National du Cancer lance une nouvelle campagne pour expliquer l’importance du frottis : « Vaccinée ou non à partir de 25 ans pensez à faire un frottis de dépistage ». Cette campagne qui s’appuie sur une mobilisation des pharmaciens et de leurs équipes a été possible grâce au partenariat noué avec le Cespharm (Comité d’éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française), commission permanente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.

La campagne s’appuie sur une fiche synthétique permettant de faire le point sur les messages principaux concernant la vaccination et le dépistage. Elle est destinée aux pharmaciens et à leurs équipes (4 exemplaires par officine). Avec cet outil, et notamment à l’occasion de la dispensation d’un vaccin HPV, d’un contraceptif ou d’un traitement gynécologique, ils pourront conseiller la clientèle féminine sur le dépistage du cancer du col et motiver ainsi la pratique régulière du frottis. Par ailleurs des dépliants grand public sur le dépistage du cancer du col de l’utérus et une affiche accompagneront le discours du pharmacien à partir du 8 juin.

Un outil FAQ on line
Pour compléter cette action de terrain, l’Institut National du Cancer présente sur son site un outil FAQ on line consacré au dépistage. Il a pour objectif de lutter contre certaines idées reçues sur le frottis. Les scénettes qui le composent sont tirées des réflexions les plus communes que les femmes peuvent avoir sur ce cancer et sur le frottis. Pour promouvoir cet outil web l’INCa renforce sa visibilité par une campagne de bannières du 08 au 28 juin sur les principaux sites santé destinés au grand public et sur les sites féminins.

Vous pouvez retrouver le calendrier des dépistages et toutes les informations sur les dépistages sur le site Internet de l’Institut : www.e-cancer.fr rubrique Santé Publique.








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents