Edition du 22-05-2022

Cliniques et hôpitaux privés : 60% des actes chirurgicaux‎ en France

Publié le jeudi 23 septembre 2010

Les cliniques et hôpitaux privés jouent la transparence et publient leur premier rapport d’activité des 1100 cliniques et hôpitaux privés que représente  la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP). Ainsi en 2008, le secteur privé a notamment pris en charge 7 millions de séjours, soit environ 30% des hospitalisations en France.

Le secteur couvre l’ensemble du champ sanitaire : Court Séjour – Soins de suite – Psychiatrie. Près de 7 millions de séjours ont été pris en charge en 2008, soit environ 30% des hospitalisations en France. Les cliniques et hôpitaux privés réalisent 60% des actes chirurgicaux, 25% des séjours en médecine, 28% des accouchements, 30% des séjours SSR, 20% des hospitalisations psychiatriques. 
Le secteur est en pointe dans le développement de l’activité ambulatoire avec 67% de part de marché en chirurgie, une activité d’hospitalisation à temps partiel en hausse de 12% en SSR en 2008, et un tiers des établissements psychiatriques dotés d’un service d’HTP (Hospitalisation à Temps Partiel). Avec 2 millions de passages aux urgences (soit 14% des passages en France) dans les 126 cliniques autorisées en 2008, le secteur privé représente un maillon indispensable du système de santé.
Le secteur est par ailleurs un gros employeur, avec 140 000 salariés, dont 49,5% d’IDE (infirmières diplômées d’Etat) et d’ASQ (Aide Soignante Qualifiée). La masse salariale globale s’établit à 5 Mds d’€ en 2008, en progression de +3% (effectifs non médicaux).

Une part non négligeable des pathologies lourdes
Complémentaires du secteur public, les cliniques et hôpitaux privés couvrent la quasi-totalité des 784 GHM (groupe homogènes de malades) répertoriés en dehors des greffes d’organes juridiquement réservées aux établissements publics et PNL (privés non lucratifs). Ils prennent donc en charge une part non négligeable des pathologies lourdes : 55% des GHM pris en charge dans les cliniques MCO sont des GHM lourds et 124 000 séjours en clinique sur 324 000 en France relèvent de l’activité dite « de CHU » (soit 38%).
En psychiatrie, les prises en charge lourdes représentent 30% de l’activité et les  établissements ont fait preuve d’une grande réactivité pour répondre à des besoins émergents spécifiques : prise en charge des adolescents, addictions, personnes âgées, lits de crise, etc.

Un problème majeur de démographie médicale
En 2007, 40 000 médecins exerçaient leur activité au sein de cliniques et hôpitaux privés   (dont 36 000 libéraux). Le secteur est aujourd’hui confronté à un problème majeur de démographie médicale, de nombreux patriciens arrivant à l’âge de la retraite dans un contexte de tension démographique : entre 2006 et 2007, on observe une diminution de 1% de la population médicale et de -1,4% pour les praticiens libéraux.   
La baisse des effectifs est particulièrement notable dans l’obstétrique (-6,7 %) et la pédiatrie (-9,6%), où le manque de médecins est souvent responsable de la fermeture des services et de la disparition de l’activité. Parallèlement, le personnel salarié continue à progresser : + 0,7% des effectifs entre 2007 et 2008.

Un tiers des cliniques et hôpitaux privés en situation déficitaire.
Si le chiffre d’affaires du secteur continue à progresser (+2,4%) entre 2007 et 2008 (ce taux moyen varie suivant les spécialités : +2,2 % en MCO, +1,9 % en SSR et +4,2 % pour la psychiatrie), le résultat net est en recul de 29% par rapport à 2007, et ne représente que 2,3% du CA. La baisse du résultat net est continue depuis 2005  La situation financière des établissements hospitaliers privés s’est dégradée par rapport à l’année précédente avec un tiers des cliniques et hôpitaux privés, tous secteurs confondus, en situation déficitaire. Les postes de charges progressant plus vite que le chiffre d’affaires (+4,2% entre 2007 et 2008), le secteur reste fragile et poursuit sa restructuration.

« La rentabilité de ce secteur réglementé et dont les tarifs sont encadrés par l’Etat est largement dépendante des décisions politiques. La quasi-stagnation des tarifs sur les quatre derniers exercices conduit à une situation particulièrement difficile au regard des perspectives d’évolution des charges consécutives notamment à la réforme LMD décidée par les pouvoirs publics.» commente Philippe Burnel.

Source : FHP








MyPharma Editions

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents