Edition du 16-12-2018

Compliance: Cegedim Relationship Management publie son 2ème baromètre européen

Publié le mercredi 22 février 2012

Cegedim Relationship Management publie son second baromètre annuel consacré aux tendances européennes en matière de consolidation et de traçabilité des dépenses (2011 European Trends in Aggregate Spend, Transparency and Disclosure). Menée en 2011 auprès des grands décideurs européens, cette étude fournit une analyse comparative, entre 2010 et 2011, des tendances et des défis actuels en matière de conformité réglementaire dans le secteur des sciences de la vie.

Selon les personnes interrogées (cadres de sociétés pharmaceutiques, biotechnologiques et de dispositifs médicaux), leurs entreprises sont déterminées à se conformer aux exigences réglementaires. Elles estiment toutefois que le manque de données et les faiblesses de leurs systèmes internes sont leurs principaux freins pour atteindre le niveau de conformité escompté.

La législation anti-corruption du Royaume-Uni (UK Bribery Act) et la loi FCPA (Foreign Corrupt Practices Act) ne sont pas les seules réglementations qui transforment l’industrie des sciences de la vie en Europe. La France a récemment adopté une législation similaire à la loi américaine (US Patient Protection et Affordable Care Act, qui inclut les « Sunshine Provisions») contraignant les laboratoires opérant en France à une complète transparence des paiements effectués aux professionnels de la santé. Les Pays-Bas, à l’instar du Royaume-Uni, s’apprêtent également à renforcer leurs règles de transparence en modifiant la charte éthique de leur organisation professionnelle. Désormais, les entreprises assistent à un virage opéré par de nombreux pays vers une plus grande transparence de l’ensemble de leurs dépenses à destination des professionnels de santé, ce qui intensifie les contraintes et, en retour, augmente le risque de violation des règles de conformité.

Principales tendances européennes en matière de compliance
La comparaison entre les résultats de 2010 et de 2011 montre qu’un nombre accru d’entreprises européennes mettent en place des standards internes pour leurs dépenses à destination des professionnels de santé : 76 % des personnes interrogées en 2011 déclarant que leurs politiques s’appliquent à tous leurs prestataires externes (CRO, agences de voyage…) et à leurs données internes, contre 62 % en 2010.

De plus, les responsables réglementaires ont davantage confiance dans la capacité de leur entreprise à respecter les exigences de transparence : 87 % des personnes sondées en 2011 affirmant que leur capacité à s’y conformer est Bonne ou Excellente, en hausse par rapport aux 73 % enregistrés en 2010.

64% des cadres consultés en 2011 ont indiqué que la mise en œuvre d’une solution unique de reporting et de publication des données sur les dépenses était une « exigence absolue ».

Toutefois, 44 % des personnes interrogées en 2011 ont déclaré que leur entreprise respectait actuellement les exigences de déclaration et de publication existantes au moyen de tableurs et autres processus manuels, une augmentation surprenante de 22 % par rapport à 2010.

Facteurs clés de changement les plus urgents en Europe
En 2011, les principaux obstacles à l’efficacité des mécanismes de déclaration des dépenses sont les erreurs de données et les lacunes des systèmes. Parmi les difficultés spécifiques, on trouve : la difficulté à identifier les multiples représentations d’un même médecin ou établissement au travers les différents systèmes de l’entreprise (52 %) ; des données sur les dépenses et des informations client incomplètes (43 %) ; et les défaillances des systèmes/processus internes (42 %).

« Il s’agit d’un moment charnière pour l’Europe qui évolue vers un modèle de conformité de plus en plus proche de celui des États-Unis», a indiqué Bill Buzzeo, Vice-Président de la division Global Compliance Solutions chez Cegedim Relationship Management. « Les entreprises font de grands progrès vers l’autocontrôle, mais selon l’enquête menée en 2011, la plupart des personnes interrogées se fient à des mécanismes de déclaration inefficaces, manuels et sous tableur Excel. Ces entreprises devraient évaluer la richesse des possibilités offertes par une solution automatisée dédiée à la transparence des dépenses globales, afin de transformer la fonction administrative de compliance en une stratégie d’entreprise compétitive ».

Cette enquête a été menée en novembre et décembre 2011 par Cegedim Relationship Management, le leader mondial des solutions de conformité réglementaire, de gestion de la relation client, de la fourniture de données de santé et de solutions marketing pour le secteur des sciences de la vie.

Télécharger l’intégralité du baromètre 2011 : 2011 European Trends in Aggregate Spend, Transparency and Disclosure.

Source :  Cegedim Relationship Management








MyPharma Editions

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Publié le 13 décembre 2018
Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Takeda, le laboratoire pharmaceutique japonais, et la New York Academy of Sciences viennent d’annoncer les lauréats du deuxième prix annuel « Innovators in Science » pour leur engagement et leur excellence dans la médecine régénérative.

DBV Technologies : des données à l’appui de l’induction de l’immunotolérance par la peau lors de l’ISDS 2018

Publié le 13 décembre 2018
DBV Technologies : des données à l'appui de l'induction de l'immunotolérance par la peau lors de l'ISDS 2018

DBV Technologies a annoncé qu’une présentation orale évaluant les différences du profil immunitaire de la peau d’individus sains selon les zones du corps avait été présenté par le Dr Ester Del Duca de l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï, lors du 3ème Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau (Inflammatory Skin Disease Summit ou ISDS) à Vienne, en Autriche, du 12 au 15 décembre 2018.

Stallergenes Greer : plusieurs nominations au Conseil d’administration

Publié le 12 décembre 2018

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé le 12 décembre 2018 les nominations de Stefan Meister en tant que Président du Conseil d’administration, de Michele Antonelli en tant que membre du Conseil d’administration et Directeur général et de Elmar Schnee en tant que principal administrateur indépendant.

Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Publié le 12 décembre 2018
Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a annoncé la nomination, ce jour par le Conseil d’administration, de Bertrand de Castelnau en tant que Directeur Général. Bertrand de Castelnau succède à Michel Finance, dont le mandat prendra fin le 31 décembre 2018, et prendra ses fonctions à compter du 21 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions