Edition du 11-08-2022

Compliance: Cegedim Relationship Management publie son 2ème baromètre européen

Publié le mercredi 22 février 2012

Cegedim Relationship Management publie son second baromètre annuel consacré aux tendances européennes en matière de consolidation et de traçabilité des dépenses (2011 European Trends in Aggregate Spend, Transparency and Disclosure). Menée en 2011 auprès des grands décideurs européens, cette étude fournit une analyse comparative, entre 2010 et 2011, des tendances et des défis actuels en matière de conformité réglementaire dans le secteur des sciences de la vie.

Selon les personnes interrogées (cadres de sociétés pharmaceutiques, biotechnologiques et de dispositifs médicaux), leurs entreprises sont déterminées à se conformer aux exigences réglementaires. Elles estiment toutefois que le manque de données et les faiblesses de leurs systèmes internes sont leurs principaux freins pour atteindre le niveau de conformité escompté.

La législation anti-corruption du Royaume-Uni (UK Bribery Act) et la loi FCPA (Foreign Corrupt Practices Act) ne sont pas les seules réglementations qui transforment l’industrie des sciences de la vie en Europe. La France a récemment adopté une législation similaire à la loi américaine (US Patient Protection et Affordable Care Act, qui inclut les « Sunshine Provisions») contraignant les laboratoires opérant en France à une complète transparence des paiements effectués aux professionnels de la santé. Les Pays-Bas, à l’instar du Royaume-Uni, s’apprêtent également à renforcer leurs règles de transparence en modifiant la charte éthique de leur organisation professionnelle. Désormais, les entreprises assistent à un virage opéré par de nombreux pays vers une plus grande transparence de l’ensemble de leurs dépenses à destination des professionnels de santé, ce qui intensifie les contraintes et, en retour, augmente le risque de violation des règles de conformité.

Principales tendances européennes en matière de compliance
La comparaison entre les résultats de 2010 et de 2011 montre qu’un nombre accru d’entreprises européennes mettent en place des standards internes pour leurs dépenses à destination des professionnels de santé : 76 % des personnes interrogées en 2011 déclarant que leurs politiques s’appliquent à tous leurs prestataires externes (CRO, agences de voyage…) et à leurs données internes, contre 62 % en 2010.

De plus, les responsables réglementaires ont davantage confiance dans la capacité de leur entreprise à respecter les exigences de transparence : 87 % des personnes sondées en 2011 affirmant que leur capacité à s’y conformer est Bonne ou Excellente, en hausse par rapport aux 73 % enregistrés en 2010.

64% des cadres consultés en 2011 ont indiqué que la mise en œuvre d’une solution unique de reporting et de publication des données sur les dépenses était une « exigence absolue ».

Toutefois, 44 % des personnes interrogées en 2011 ont déclaré que leur entreprise respectait actuellement les exigences de déclaration et de publication existantes au moyen de tableurs et autres processus manuels, une augmentation surprenante de 22 % par rapport à 2010.

Facteurs clés de changement les plus urgents en Europe
En 2011, les principaux obstacles à l’efficacité des mécanismes de déclaration des dépenses sont les erreurs de données et les lacunes des systèmes. Parmi les difficultés spécifiques, on trouve : la difficulté à identifier les multiples représentations d’un même médecin ou établissement au travers les différents systèmes de l’entreprise (52 %) ; des données sur les dépenses et des informations client incomplètes (43 %) ; et les défaillances des systèmes/processus internes (42 %).

« Il s’agit d’un moment charnière pour l’Europe qui évolue vers un modèle de conformité de plus en plus proche de celui des États-Unis», a indiqué Bill Buzzeo, Vice-Président de la division Global Compliance Solutions chez Cegedim Relationship Management. « Les entreprises font de grands progrès vers l’autocontrôle, mais selon l’enquête menée en 2011, la plupart des personnes interrogées se fient à des mécanismes de déclaration inefficaces, manuels et sous tableur Excel. Ces entreprises devraient évaluer la richesse des possibilités offertes par une solution automatisée dédiée à la transparence des dépenses globales, afin de transformer la fonction administrative de compliance en une stratégie d’entreprise compétitive ».

Cette enquête a été menée en novembre et décembre 2011 par Cegedim Relationship Management, le leader mondial des solutions de conformité réglementaire, de gestion de la relation client, de la fourniture de données de santé et de solutions marketing pour le secteur des sciences de la vie.

Télécharger l’intégralité du baromètre 2011 : 2011 European Trends in Aggregate Spend, Transparency and Disclosure.

Source :  Cegedim Relationship Management








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents