Edition du 08-04-2020

COVID-19 : Takeda lance le développement d’une thérapie dérivée du plasma

Publié le vendredi 6 mars 2020

COVID-19 : Takeda lance le développement d’une thérapie dérivée du plasmaTakeda vient d’annoncer aux membres du congrès des États-Unis qu’elle avait lancé le développement de la globuline hyperimmune polyclonale (H-IG) anti-SARS-CoV-2 pour traiter les individus à haut risque atteints du COVID-19, tout en étudiant également si certains produits actuellement commercialisés et en cours de préparation de Takeda pourraient constituer des traitements efficaces pour les patients infectés. Le SARS-CoV-2 est le virus qui provoque le COVID-19.

Les globulines hyperimmunes sont des thérapies dérivées du plasma qui se sont révélées efficaces par le passé dans le traitement des infections respiratoires virales aiguës sévères et qui pourraient constituer une option de traitement pour le COVID-19. En tant que chef de file des thérapies dérivées du plasma avec plus de 75 années d’expérience dans le développement de produits dérivés du plasma, Takeda dispose de l’expertise pour rechercher, développer et fabriquer un H-IG polyclonal anti-SARS-CoV-2, auquel Takeda se réfère sous le terme TAK-888.

« En tant que société dédiée à la santé et au bien-être des individus dans le monde, nous ferons tout ce que nous pouvons pour répondre à la nouvelle menace du coronavirus », a déclaré le Dr. Rajeev Venkayya, président de l’unité commerciale des vaccins chez Takeda et codirecteur de l’équipe de réponse au COVID-19 de la société. « Nous avons identifié des actifs et des capacités pertinents dans toute l’entreprise et avons l’espoir de pouvoir élargir les options de traitement pour les patients atteints du COVID-19 et les prestataires qui en prennent soin. »

Takeda mènent actuellement des discussions avec plusieurs agences de santé et réglementaires nationales, ainsi que des partenaires de soins de santé aux États-Unis, en Asie, et en Europe pour faire progresser au plus vite la recherche dans le TAK-888. Cela requiert un accès pour s’approvisionner en plasma auprès de personnes qui se sont remises avec succès du COVID-19 ou qui auront été vaccinées, lorsqu’un vaccin aura été développé. Ces donneurs convalescents ont développé des anticorps contre le virus, qui pourraient potentiellement limiter la gravité de la maladie chez les patients atteints du COVID-19 et éventuellement l’empêcher.

Le H-IG fonctionne en concentrant les anticorps spécifiques de l’agent pathogène du plasma recueilli auprès de patients guéris ou des donneurs vaccinés à l’avenir. En transférant les anticorps dans un nouveau patient, cela peut aider le système immunitaire de cette personne à répondre à l’infection et accroître ses chances de guérison. Comme le plasma nécessaire pour le TAK-888 est peu susceptible de provenir des donneurs de plasma actuels, Takeda produira initialement la thérapie dans une zone isolée au sein de son l’installation de fabrication en Géorgie, et son développement et sa production ne devraient pas affecter négativement la capacité de Takeda à produire ses autres thérapies dérivées du plasma.

« Les thérapies dérivées du plasma sont des médicaments critiques pouvant sauver des vies sur lesquels comptent des milliers de personnes atteintes de maladies rares et complexes chaque jour dans le monde entier », a déclaré le Dr. Chris Morabito, directeur de la recherche et du développement chez Takeda, unité commerciale des thérapies dérivées du plasma. « Notre héritage, combiné avec notre envergure, notre expertise et nos capacités, positionnent Takeda de façon unique pour réaliser le plein potentiel des thérapies dérivées du plasma, telles que le TAK-888. »

De plus, Takeda explore si certaines thérapies et molécules commercialisées choisies dans sa banque de médicaments pourraient être des candidats viables pour le traitement efficace du COVID-19. Ces efforts sont à un stade précoce, mais font l’objet de la plus grande priorité au sein de la société.

Un groupe de travail interne d’experts maison de la santé publique, des vaccins, des thérapies dérivées du plasma et de la recherche-développement (R&D) continuera de rechercher des opportunités pour exploiter notre expertise et notre réseau extensif de partenaires mondiaux pour répondre au COVID-19. Le COVID-19 est la maladie causée par le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2), qui peut être à l’origine d’une pneumonie et a déjà provoqué plus de 3000 décès dans le monde entier depuis sa découverte récente. À ce jour, il n’existe aucun vaccin ou thérapie approuvés pour prévenir ou traiter le COVID-19.

Source : Takeda








MyPharma Editions

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Publié le 1 avril 2020
Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats-médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé le succès de l’étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102 dans la maladie de Parkinson.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents