Edition du 20-10-2020

Dépenses de médicaments : une croissance ralentie de façon « majeure » en 2008

Publié le jeudi 17 septembre 2009

Dépenses de médicaments : une croissance ralentie de façon « majeure » en 2008En 2008, selon la CNAMTS l’impact conjugué des actions (maîtrise de ces dépenses maîtrise médicalisée, baisses de prix, développement des médicaments génériques…) est majeur. Les montants remboursés ont progressé de 3,7% seulement, après une hausse de 4,8% l’année précédente. Le plus faible taux enregistré depuis 2000.

Les remboursements de médicaments constituent le 1er poste de dépenses des soins de ville, avec 22 milliards d’euros remboursés pour l’ensemble des régimes d’assurance maladie (15,8 mds pour le régime général seul) rappelle la CNAMTS qui souligne que la maîtrise de ces dépenses est donc l’un des enjeux-clés pour l’équilibre du système de soins.

Le plus faible taux enregistré depuis 2000
En 2008, les dépenses de médicaments, pour le Régime général et hors effet franchises, ont progressé de 3,7%, contre 4,8% en 2007. Il s’agit du plus faible taux de croissance enregistré depuis 2000, à l’exception de l’année 2006 (+0,9%) marquée par un plan médicament d’envergure (baisse de prix de 12% en moyenne sur 2 500 médicaments).

Pour l’Assurance Maladie, ce chiffre témoigne ainsi de la diminution progressive et continue de la croissance des dépenses de médicaments, après des taux élevés (7 à 9%) au début de la décennie et le résultat obtenu en 2008 est principalement lié à deux facteurs :

 – le nombre de boîtes a enregistré une quasi-stagnation (+1% seulement), après des taux de croissance nettement supérieurs les années passées, grâce notamment aux actions de maîtrise médicalisée menées avec les médecins libéraux.

– Le développement des médicaments génériques et les baisses de prix ont permis de réaliser sur l’année 500 millions d’euros d’économies, soit une diminution des dépenses de -3%.

Les moteurs de la croissance des dépenses
En 2008, comme en 2007, l’augmentation des dépenses de médicaments est principalement liée au poids croissant des médicaments coûteux, avec le développement des traitements pour les pathologies lourdes et graves. L’analyse détaillée des différentes classes thérapeutiques permet de mieux appréhender les moteurs de la croissance des dépenses et l’effet des actions menées dans ce domaine :

– Pour la 1ère fois, les médicaments prescrits pour les épisodes aigus et de courte durée tels que les antibiotiques ou les anti-douleurs ont vu leurs dépenses diminuer de -3,4%, soit une économie de plus de 100 millions d’euros.

– Le groupe des médicaments pour les maladies chroniques, prescrits pour des pathologies de longue durée comme le diabète, l’asthme, l’hypertension, a connu une progression maîtrisée (+3,9%), sensiblement inférieure aux taux enregistrés au début de la décennie, et ce, malgré une augmentation continue de la prévalence de ces pathologies.

– Ce sont les médicaments de spécialités qui enregistrent l’augmentation la plus importante : +9,7%, soit une hausse de près de 400 millions d’euros sur l’année. Les traitements du cancer, de la polyarthrite rhumatoïde et de la DMLA2 totalisent la moitié de cette hausse.

Les dépenses par type de prescripteurs
Ces dynamiques se retrouvent dans l’analyse des dépenses par type de prescripteurs : ainsi, si les prescriptions des médecins hospitaliers ont augmenté de +12% en 2008 (médicaments de spécialités principalement), celles des médecins spécialistes libéraux ont enregistré une hausse de +4,6% et stagné (+0,3%) pour les généralistes.

Selon la CNAMTS, l’analyse des dépenses de médicaments sur l’année 2008 illustre tout l’intérêt des politiques engagées dans ce domaine pour une utilisation optimisée des ressources de l’Assurance Maladie au bénéfice des malades. C’est-à-dire agir sur les marges de progrès existantes : promouvoir les médicaments génériques ; réduire l’usage de certaines classes de médicaments en dehors des recommandations sanitaires, source de traitements et de dépenses non médicalement justifiées ; et favoriser l’accès aux traitements innovants dont elle souligne l’investissement important pour l’Assurance Maladie.

Source : CNAMTS








MyPharma Editions

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Sanofi / Translate Bio : résultats précliniques positifs pour leur candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19

Publié le 15 octobre 2020
Sanofi / Translate Bio : résultats précliniques positifs pour leur candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19

Sanofi Pasteur, l’Entité commerciale globale Vaccins de Sanofi, et Translate Bio, une entreprise spécialisée dans le développement de médicaments à ARN messager (ARNm), ont annoncé jeudi les résultats précliniques du MRT5500, un candidat-vaccin à ARNm contre le SARS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

Noxxon : recrutement finalisé pour la cohorte de 2ème dose de l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 associé à la radiothérapie

Publié le 15 octobre 2020
Noxxon : recrutement finalisé pour la cohorte de 2ème dose de l'étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 associé à la radiothérapie

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des trois patients de la cohorte de deuxième dose dans l’essai clinique évaluant son inhibiteur de CXCL12, NOX-A12, pour le traitement du cancer du cerveau. Les patients ont déjà reçu le traitement initial prévu. L’étude clinique de phase 1/2 porte sur trois schémas posologiques de NOX-A12 (à 200, 400 et 600 mg/semaine), chacun combiné à une radiothérapie par faisceau externe chez des patients atteints d’un cancer du cerveau récemment diagnostiqué.

GenSight Biologics : Elsy Boglioli nommée à son Conseil d’administration

Publié le 15 octobre 2020
GenSight Biologics : Elsy Boglioli nommée à son Conseil d’administration

GenSight Biologics, société biopharmaceutique dédiée au développement et à la commercialisation de thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, a annoncé la nomination d’Elsy Boglioli à son Conseil d’administration, en remplacement de Bpifrance Participations. Mme Boglioli rejoint le Conseil en qualité d’administrateur indépendant.

AstraZeneca annonce un partenariat avec l’INCa pour soutenir la recherche précoce et l’accès à l’innovation

Publié le 14 octobre 2020
AstraZeneca annonce un partenariat avec l’INCa pour soutenir la recherche précoce et l’accès à l’innovation

Dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’INCa le 15 septembre dernier, à destination des 16 Centres labellisés de phase précoce CLIP2, AstraZeneca signe une convention de collaboration avec l’INCa, pour mettre à disposition de ces centres, 9 molécules de son pipeline en oncologie. Le but de cette initiative est de conduire des essais cliniques précoces académiques sur des molécules en cours de développement, dans des indications non encore explorées à ce jour.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents