Edition du 19-01-2021

Domain Therapeutics ouvre une filiale nord-américaine à Montréal

Publié le lundi 20 janvier 2014

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique basée à Strasbourg et spécialisée dans la recherche et le développement de nouveaux candidats médicaments ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPGs), a annoncé lundi l’ouverture de sa filiale nord-américaine Domain Therapeutics NA Inc., au sein de l’Institut Néomed, à Montréal (Canada).
L’implantation de Domain Therapeutics à Montréal s’inscrit dans sa stratégie de commercialisation d’une nouvelle technologie de biocapteurs, BioSens-All(TM), dédiée aux RCPGs développée à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal dans l’unité de recherche en pharmacologie moléculaire du professeur Michel Bouvier. Domain Therapeutics se rapproche ainsi des inventeurs de la technologie, appartenant à l’Université de Montréal et à l’Université McGill avec lesquelles un accord de licence a été signé fin 2013. L’activité de R&D sera exclusivement axée sur les projets internes à Domain Therapeutics et sur ceux réalisés avec les partenaires industriels de la société.

L’implantation nord-américaine de Domain Therapeutics répond également à la volonté d’expansion de la société. La proximité géographique permettra à la filiale de Domain Therapeutics de nouer de nouveaux partenariats avec des sociétés canadiennes et américaines de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies.

« Nous nous réjouissons de cette installation au Canada, au sein de l’Institut Néomed, qui marque une étape importante de la vie de notre société », se félicite Pascal Neuville, administrateur et directeur général de Domain Therapeutics. « Nous sommes convaincus que cette implantation nous permettra d’établir des relations stratégiques avec les sociétés nord-américaines et d’accélérer le développement de nos projets au moyen de la technologie BioSens-All ».

L’installation au sein de l’Institut Néomed favorisera l’atteinte des objectifs de Domain Therapeutics. En effet, l’Institut Néomed est un centre d’excellence dédié à la R&D de médicaments, qui accueille des sociétés dont les activités complémentaires permettent la création d’un véritable écosystème facilitant l’innovation. Offrant un environnement de haute qualité et un parc d’équipement hautement spécialisé, l’Institut favorise les synergies entre résidents et l’émergence de projets collaboratifs. L’Institut Néomed, inauguré il y a un an, héberge déjà une quinzaine de sociétés.

« Nous sommes enchantés de l’arrivée de Domain Therapeutics chez Néomed et sommes persuadés que les recherches entreprises par Domain seront fructueuses », s’enthousiasme Max Fehlmann, président et chef de la direction de l’Institut Néomed. « Après un premier accord de licence avec des organismes locaux, nous pensons que d’autres possibilités de collaboration vont émerger et que des programmes de recherche communs vont être mis en place avec nos sociétés résidentes ».

« Nous sommes très heureux de la décision de Domain Therapeutics d’ouvrir cette filiale à Montréal et de bénéficier des installations de l’Institut Néomed. Cette initiative accélérera la commercialisation d’un élément important du portefeuille technologique de l’IRIC », déclare Steven Klein, vice-président, développement des affaires de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie — Commercialisation de la recherche (l’IRICoR). « De plus, la collaboration avec des partenaires de recherche, au premier rang desquels figure le professeur Michel Bouvier, chercheur principal à l’IRIC, ainsi que des chercheurs de McGill, de l’Université de Sherbrooke et du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine permettra de générer d’autres biocapteurs qui viendront renforcer la plateforme BioSens-All de Domain Therapeutics. »

La technologie des biocapteurs BioSens-All, est la deuxième technologie acquise par Domain Therapeutics. La société possède également la technologie DTect-All(TM), une plateforme de criblage spécialisée dans la découverte de médicaments innovants ciblant les RCPGs. Avec ces deux technologies propriétaires et complémentaires à son actif, Domain Therapeutics se positionne désormais comme un acteur international et essentiel de la découverte de médicaments pour les RCPGs.

Source : Domain Therapeutic








MyPharma Editions

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents