Edition du 26-07-2021

Dossier Pharmaceutique: 10 millions de Français ont déjà adhéré

Publié le mercredi 20 octobre 2010

Selon les derniers chiffres communiqués par l’Ordre des pharmaciens, aujourd’hui  17 000 officines sont équipées du dispositif DP, soit 7 officines sur 10. Moins de deux ans après l’autorisation de généralisation, dix millions de Français possèdent un DP dont une personne sur quatre chez les plus de 60 ans. Objectif du DP, sécuriser les dispensations et permettre la diffusion d’alertes sanitaires, sans délais, à l’ensemble des pharmaciens.

10 millions de Français (20 000 de plus chaque jour) ont déjà adhéré au suivi personnalisé que permet le Dossier pharmaceutique. C’est pour les enfants de moins d’un an que l’on crée le plus de DP (plus de 200 000). Pour les adultes, c’est à 61 ans que les Français créent le plus de DP (plus de 170 000). Ce dernier recense, pour le patient qui le souhaite, tous les médicaments (prescrits ou conseillés par un pharmacien) qui lui ont été délivrés au cours des quatre derniers mois dans les pharmacies de France où il s’est rendu. L’objectif est de repérer les incompatibilités et/ou la redondance entre médicaments. Avec le DP, les pharmaciens étendent leur analyse pharmaceutique à l’ensemble des traitements d’un patient et améliorent ainsi leurs conseils pour un bon usage du médicament.

Concernant la diffusion d’alertes sanitaires, le dispositif permet de relayer immédiatement, 7 jours sur 7, 24h sur 24, à l’ensemble ou à une partie des pharmaciens, les alertes sanitaires « DGS urgent ». « Il est primordial que le pharmacien d’officine reçoive les alertes DGS urgent sur son outil de travail. L’information, reçue en temps réel, permet aux pharmaciens de mieux conseiller la population concernée » déclare Jean Charles Tellier, Président du Conseil central des pharmaciens titulaires d’officine de l’Ordre des pharmaciens.

 Si pour le patient, le service est gratuit, ce sont les pharmaciens qui financent eux-mêmes le dispositif par leur cotisation ordinale obligatoire. Le coût est cette année de 4 millions d’euros, soit 40 centimes d’euros par dossier, par an. Ces chiffres tiennent compte des engagements techniques, de l’accompagnement des professionnels de santé, de l’information des patients.

Parmi les évolutions en cours et à venir la sécurisation de la dispensation entre ville et hôpital. La coordination entre pharmaciens d’officine s’élargit aux pharmaciens hospitaliers, grâce à une expérimentation dans les Pharmacies à Usage Intérieur des établissements de santé (PUI), menée en relation avec la Direction Générale de l’Organisation des Soins (DGOS) du Ministère de la santé. Dans sa délibération du 6 mai 2010, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a autorisé, à titre expérimental, l’utilisation du Dossier Pharmaceutique dans les PUI. Les médicaments concernés sont les médicaments dits de « rétrocession » dispensés par les pharmaciens hospitaliers aux patients ambulatoires. Cette expérimentation, en cours, sera menée pendant neuf mois dans dix départements des bassins de vie de Lorraine et de Méditerranée, puis de Paris et du Val de Marne.

Autre évolution, la diffusion des alertes sanitaires, sans délais, à l’ensemble des pharmaciens en relayant les alertes de l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaires des produits de santé). L’objectif est de relayer directement sur les logiciels équipés DP, en plus des alertes de la Direction Générale de la Santé (DGS urgent), une partie de celles de l’Afssaps (celles qui concernent l’exercice au quotidien des pharmaciens). Des essais vont être très prochainement effectués.

Enfin, dernière évolution, l’amélioration de la gestion des retraits de lots de médicaments. Depuis de nombreuses années un dispositif permet de retirer les médicaments qui doivent l’être de la vente (défaut de fabrication, erreurs d’étiquetage…). Néanmoins, ce dispositif, s’il est totalement fonctionnel, peut bénéficier d’évolutions, notamment en terme de longueur de messages fournis. Cette expérimentation ne pourra être lancée qu’avec l’accord de l’Afssaps et de tous les acteurs de la « chaîne du médicament ».

 Le rapport d’activité du DP disponible sur le site de l’Ordre national des pharmaciens : http://www.ordre.pharmacien.fr/DP/index1.htm








MyPharma Editions

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Crown Bioscience renforce sa direction commerciale

Publié le 21 juillet 2021
Crown Bioscience renforce sa direction commerciale

Crown Bioscience, société du groupe JSR Life Sciences, a annoncé la nomination d’Alex Slater au poste de vice-président du développement commercial, Amérique du Nord et Europe. M. Slater aura pour mission d’encadrer la croissance continue de la gamme de services existante de la société, ainsi que de jeter les bases de l’expansion de nouveaux services.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents