Edition du 04-07-2022

Accueil » A la Une » E-santé

E-santé : Roselyne Bachelot présente les quatre piliers de sa stratégie

Publié le mercredi 5 novembre 2008

Hier, lors des rencontres parlementaires sur les systèmes d’information de santé, Roselyne Bachelot a présenté les quatre piliers de sa stratégie de développement de la e-santé. Son objectif rejoint celui du projet de loi Hôpital, patients, santé et territoires  :  « un parcours de soins moins cloisonné et mieux coordonné ».

 

La stratégie ministerielle présentée hier à la maison de la chimie à Paris repose sur quatre piliers : les systèmes d’information hospitaliers (SIH), les services de partage de données de santé, la télésanté, et la gouvernance d’ensemble du système d’information de santé.

 

Les systèmes d’information hospitaliers
Concernant le déploiement de systèmes d’information hospitaliers, les financements du plan Hôpital 2012 seront « mobilisés pour porter des projets structurants, permettant l’optimisation des processus hospitaliers, susceptibles d’être ouverts sur la ville, et respectant les contraintes d’interopérabilité et de sécurité ».
L’ANAP, agence nationale de la performance des établissements de santé et des établissements médico-sociaux, dont la création a été inscrite au PLFSS, aura pour mission de concevoir des outils permettant aux établissements de développer des projets SIH, en rapprochant leurs demandes de l’offre des industriels.
En appui aux ARS, l’ANAP aidera les établissements à déployer leurs projets et à rénover leur organisation.

 
Les systèmes d’information de santé partagés
Second pilier stratégique, les systèmes d’information de santé partagés. La ministre rappelle que le rapport de Michel Gagneux avait mis en évidence la nécessité d’une agence unique pour renforcer le pilotage et la cohérence des systèmes d’information de santé partagés.  « J’ai donc inscrit au PLFSS la création de cette agence, l’ASIP, qui regroupera ainsi les missions du GIP-DMP, du GIP-CPS, ainsi que les missions d’interopérabilité du GMSIH, facilitant le partage d’information entre les professionnels de santé exerçant en ville et en établissement de santé », précise Roselyne Bachelot.
En coopération avec les différents acteurs, l’ASIP élaborera des normes d’interopérabilité et de sécurité des systèmes d’information de santé et mettra en cohérence les services en ligne existants (tels que le dossier communicant cancer, le dossier pharmaceutique, l’historique du remboursement) avec le DMP. Elle assurera « la gestion et le déploiement de la carte du professionnel de santé (CPS) et du référentiel partagé des professionnels de santé (RPPS), en relation avec les Ordres ». Deux projets « essentiels » soutenus par la ministre.

 

Un DMP « repositionné »
L’ASIP aura pour mission de relancer le projet DMP. A cette occasion, La ministre repositionne le DMP  comme « un ensemble de services, répondant à des besoins concrets, alors qu’il avait été échafaudé de manière technique sans assez associer les professionnels de santé ». Sa mise en œuvre sera recentrée sur l’expérimentation des services sur le terrain, et non plus sur la seule mise en place des infrastructures. Un DMP « socle », avec une présentation basique des données de santé et des services simples (consultation des données, agenda) s’entendra progressivement sur l’ensemble du territoire dès la fin 2009. Simultanément, des projets pilotes en région expérimenteront des services pour les patients (rappels automatiques de vaccins, de dépistage) et pour les professionnels de santé (vision synthétique du parcours du patient, messagerie électronique sécurisée). Autres développements : le DMP de l’enfant, le suivi des malades diabétiques ou encore la prise en charge coordonnée des cancers.

La ministre précise que l’Etat  sera porteur du projet et le garant de la sécurité des données. L’Assurance maladie verra son rôle renforcé, à la fois dans la gouvernance et dans la construction du portail de confiance pour l’accès au DMP ; les industriels se verront confier le déploiement des solutions techniques.
Dans les prochains jours, le conseil d’administration du GIP DMP devrait nommer un nouveau directeur, qui sera chargé de mettre en œuvre cette feuille de route et de préparer la mise en place de l’ASIP dans les 6 prochains mois. Le plan d’action de l’ASIP sera présenté dès le début 2009.

 
Télésanté
Troisième pilier du plan ministériel,  la télésanté.  Pour Roselyne Bachelot, il s’agit de « l’ensemble des technologies qui facilitent la surveillance, le diagnostic, l’expertise voire les soins à distance ». « Les besoins sont réels, les technologies émergent, les expérimentations existent, mais il nous faut changer d’échelle, et passer d’initiatives locales à un déploiement à large échelle de ces nouveaux services », insiste la ministre.

 
Un Conseil national des systèmes d’information de santé
Enfin, en quatrième point, la ministre souhaite instaurer une gouvernance efficiente qui « garantit la mise en œuvre ordonnée de ces orientations ». Si pour  la ministre la création de  l’ASIP et l’ANAP renforce « résolument la cohérence de l’action publique », elle souhaite renforcer la capacité de pilotage du ministère.
En effet, Roselyne Bachelot  annonce la mise en place d’une instance décisionnelle : le Conseil national des systèmes d’information de santé. Ce dernier réunira notamment l’Etat et l’Assurance maladie. Ce Conseil s’appuiera, au sein du ministère, sur une Mission pour l’informatisation des systèmes de santé dont les missions seront recentrées sur le pilotage et la coordination stratégique, et dont les moyens seront renforcés.








MyPharma Editions

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d’une persistance potentiellement améliorée

Publié le 1 juillet 2022
Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d'une persistance potentiellement améliorée

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, vient de publier des données de recherche sur ses nouvelles cellules CAR T universelles aux propriétés immuno-évasives dans Nature Communications, suite à sa présentation orale à l’American Society of Cell and Gene Therapy (ASGCT) le 16 mai dernier.

NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Publié le 30 juin 2022
NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Lors de son Assemblée générale annuelle, NèreS (ex. AFIPA), organisation professionnelle qui représente les laboratoires pharmaceutiques produisant et commercialisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), a élu son nouveau Conseil d’administration pour les deux prochaines années. A cette occasion, Vincent COTARD a été reconduit comme Président de NèreS à l’unanimité.

Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Publié le 30 juin 2022
Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Galapagos, CellPoint et AboundBio ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif avec Galapagos, propulsant Galapagos dans la thérapie cellulaire de nouvelle génération tout en élargissant considérablement son portefeuille de recherche et ses capacités.

Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 30 juin 2022
Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes rares, a annoncé le recrutement de Mark Sumeray, M.D., MS, FRCS, figure du secteur des biotechnologies, au poste de Chief Medical Officer. Mark Sumeray occupait la fonction de Chief Medical Officer d’Amryt Pharmaceuticals, depuis septembre 2016.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents