Edition du 24-01-2019

Accueil » E-santé

Enquête Ipsos : médecins et patients portent un regard croisé sur la e-santé

Publié le jeudi 30 octobre 2008

Ce baromètre  présente les « regards croisés » que médecins et patients français portent sur les enjeux de la santé et les nouvelles technologies de l’information. Si les divergences de points de vue entre professionnels et grand-public s’accentuent sur les  dépenses de santé, les pratiques liées à la « e-santé » se développent lentement.

 

L’étude réalisée du 8 au 18 septembre 2008 auprès d’un échantillon national représentatif de 1 400 personnes, a cherché à  mieux identifier les évolutions des pratiques e-santé des Français. Parmi ses principaux enseignements : citoyens et médecins ne partagent pas les mêmes points de vue sur les enjeux de santé.
 En effet, dans près de la moitié des cas, le grand public estime que c’est à la Sécurité Sociale, aux mutuelles ou aux assurances privées de prendre en charge l’ensemble de leurs dépenses de santé. Les médecins manifestent une opinion contraire dans trois quarts des cas. Chez les personnes prêtes à consacrer une partie de leur budget personnel à la santé, cette part représenterait 10 à 20% de leur budget global. Parmi les domaines dans lesquels ils sont prêts à dépenser à titre personnel : le bienêtre, le sevrage tabagique, la prévention et le maintien à domicile.
Néanmoins, Médecins et patient se rejoignent quant à leur inquiétude sur  l’augmentation des dépenses globales de santé, même si le grand public l’est un peu moins que l’an dernier. Par ailleurs  tous s’inquiètent du fait que la solidarité soit de moins en moins le principe fondamental du système de santé.

 

Internet et la santé
Pour 76% des médecins et 60% des Français interrogés, la prise en charge des personnes dépendantes doit se faire en priorité à domicile. Seulement 12% de médecins considèrent qu’elle doit se faire à l’hôpital. Dans le domaine de l’hospitalisation à domicile, les nouvelles technologies sont amenées à jouer un rôle essentiel pour 85% du grand public et 76% des médecins.

Encore aujourd’hui largement circonscrit à la recherche d’informations d’ordre médical, l’usage d’Internet par le grand public a peu évolué depuis l’an dernier. Elle reste marginale dans le cadre de la relation entre le patient et le thérapeute (communication par email avec un médecin, diagnostic à distance). Seul changement notable : les Français sont plus nombreux qu’en 2007 – un tiers d’entre eux cette année – à utiliser Internet pour situer géographiquement un professionnel de santé.
Quant aux médecins, ils utilisent pour 70 à 72 % d’entre eux Internet pour se tenir informés des publications et obtenir des informations permettant d’enrichir leur diagnostic. Et de plus en plus pour obtenir des informations relatives aux patients et pour communiquer avec eux.

 

Un site dédié à la santé et au bien-être
Un Français sur deux se dit intéressé par la consultation d’un site dédié, où il pourrait à la fois trouver des informations d’ordre général sur la santé et accéder à un espace personnel relatif à son propre état de santé. Les trois quarts des personnes intéressées par ce site sont favorables à l’idée de pouvoir accéder à leur bilan de santé personnel en ligne.
L’intérêt d’y trouver des rubriques contenant des informations sur la santé en général, permettant de prendre rendez-vous avec son médecin ou de consulter son bilan de santé personnel, est plus marqué chez les jeunes de 15-34 ans et chez les internautes réguliers.

 
Les chiffres clés du baromètre 2008 Ipsos sur la e-santé

  • 44% des médecins et 56% du grand public s’inquiètent des conditions de vieillissement de la population
  • 76% des médecins et 85% du grand public pensent que les nouvelles technologies vont devenir essentielles dans le domaine de l’hospitalisation à domicile
  • 33% du grand public a recours à Internet pour situer géographiquement un professionnel de santé
  • 46% du grand public acceptant de consacrer une partie de son budget personnel à la santé estiment qu’il est utile de le faire pour favoriser le maintien à domicile
  • 61% des médecins confient utiliser Internet pour « alléger leurs tâches administratives » en 2008, contre 56% en 2007
  • 36% des médecins ont recours à Internet pour « obtenir des informations relatives à leurs patients » en 2008, contre 29% en 2007







MyPharma Editions

Cancer colorectal: Pierre Fabre & Array BioPharma annoncent des résultats de l’étude de Phase 3 BEACON CRC

Publié le 23 janvier 2019
Cancer colorectal: Pierre Fabre & Array BioPharma annoncent des résultats de l'étude de Phase 3 BEACON CRC

Pierre Fabre et Array BioPharma ont annoncé les résultats actualisés d’innocuité et d’efficacité, dont les données matures de survie globale, issues de la partie « Safety-Lead in » (évaluation de la sécurité d’administration) de l’étude de phase 3 BEACON CRC qui a évalué la triple association de BRAFTOVI® (encorafenib), un inhibiteur de BRAF, MEKTOVI® (binimetinib), […]

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

Publié le 22 janvier 2019
GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1, a annoncé des résultats positifs de sécurité et de tolérance, dans le cadre d’une étude de Phase 1 évaluant l’administration à hautes doses de temelimab (GNbAC1) pour le traitement de la SEP et d’autres maladies auto-immunes.

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions