Edition du 13-06-2021

Environnement chimique : alerte sur la reproduction et le développement de l’enfant

Publié le mercredi 19 novembre 2008

Dans l’ensemble des pays industrialisés, les affections qui altèrent la fertilité masculine sont en augmentation. Sur le banc des suspects : des substances chimiques qui agissent comme des perturbateurs endocriniens. Un colloque organisé le 25 novembre par la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, doit permettre un partage d’expériences entre scientifiques européens.

 

Les statistiques sont là pour alimenter l’inquiétude et le débat. Toutes les études montrent une augmentation des allergies chez les enfants, et une augmentation du nombre de nouveaux cas de cancers tant chez l’homme que chez la femme, qui a pratiquement doublé en 25 ans.
Dans ce tableau préoccupant, le débat est vif pour savoir quelle est la part revenant aux évolutions démographiques et des techniques médicales de diagnostic et celle revenant aux modifications de l’environnement dans les pathologies infantiles, et dans ce que d’aucuns appelle l’épidémie de certains cancers (sein, prostate, thyroïde, testicule, lymphomes,…).

Le concept de « perturbation endocrinienne »
Depuis 50 ans, la production spermatique des hommes aurait diminué de moitié environ, l’incidence du cancer du testicule a augmenté de près de 5%, les malformations génitales des garçons ont également augmenté. Dans les espèces sauvages, la reproduction des poissons et des amphibiens est perturbée. Depuis le début des années 1990, tant aux Etats-Unis qu’en Europe, le concept de « perturbation endocrinienne » alimente un vif débat sur la détérioration de la santé reproductive humaine, aussi bien dans la communauté scientifique qu’au niveau du public, des média, des instances réglementaires et politiques. Une des particularités les plus marquantes de ce débat est qu’il mêle dans la communauté scientifique des disciplines qui, auparavant, se rencontraient peu : cliniciens, biologistes, endocrinologues, épidémiologistes, toxicologues, ecotoxicologues et autres spécialistes de la faune sauvage.

Deux types de perturbateurs endocriniens
Selon leur origine, deux types de perturbateurs endocriniens sont distingués : les substances produites naturellement par des organismes biologiques (notamment certaines plantes et champignons) et les substances de synthèse, notamment des molécules pharmaceutiques et vétérinaires (distilbène, pilules contraceptives, traitements hormonaux de cancers, promoteurs de croissance etc.), agricoles (DDT et autres pesticides organochlorés) et industrielles (des agents plastifiants, des retardateurs de flammes bromésii, la dioxineiii-iv et certains métaux lourds dont le plomb, le mercure et le manganèse).

125 perturbateurs endocriniens certains
Dans le cadre de sa stratégie communautaire concernant les perturbateurs endocriniens, l’Europe a établi en 2007 une liste de 320 substances (identifiées parmi 600 substances étudiées) susceptibles de perturber le système endocrinien humain. 125 d’entres elles sont qualifiées de perturbateurs endocriniens certains. Cette liste comprend plusieurs familles de substances chimiques dont les phtalates, les phyto-oestrogènes, la dioxine, certains pesticides et métaux lourds, des composés bromés, etc

C’est pourquoi, pour faire le point des connaissances sur les implications des chercheurs et des décideurs, sur les perspectives et les possibilités d’actions devant ces enjeux humains et environnementaux, l´Afsset et l´IReSP organisent cette journée placée sous la présidence française de l´UE. Des scientifiques venus spécialement du monde entier se retrouveront ainsi pour présenter les derniers résultats de leurs programmes de recherche.

 

Pour plus d’informations, consulter le programme du colloque








MyPharma Editions

Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 11 juin 2021
Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les résultats positifs de la deuxième cohorte de son étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie chez des patients atteints de cancer du cerveau (Glioblastome Multiforme). Les données montrent que le NOX-A12, à la dose de 400 mg/semaine, continue d’être sûr et bien toléré, avec des signes apparents de réduction de la taille des tumeurs.

Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Publié le 11 juin 2021
Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour le développement et la commercialisation d’un candidat médicament de thérapie génique dans le traitement du syndrome de l’X Fragile.

DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

Publié le 10 juin 2021
DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

DNA Script a annoncé la nomination de Kim Ferguson en tant que Vice‐Présidente en charge des ventes, et de Randy Dyer au poste de Vice‐Président en charge du marketing. Ces deux exécutifs rejoignent DNA Script afin de préparer le lancement commercial du
système SYNTAX, la première imprimante à ADN de laboratoire mettant en oeuvre la technologie EDS de synthèse enzymatique d’ADN développée par la société.

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

Publié le 10 juin 2021
L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »Afin de répondre à la crise qui touche de plein fouet l’insertion professionnelle des jeunes, AstraZeneca et le collectif de L’Ascenseur lancent un programme inédit de stages dès juillet 2021. L’initiative « En Stage ! » propose vingt-cinq postes pour des jeunes dans 11 associations membres de L’Ascenseur réparties sur le territoire français.

Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 10 juin 2021
Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir finalisé le recrutement de l’étude de Phase 3 visant à évaluer l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. VLA1553 est le seul candidat vaccin contre le chikungunya actuellement en Phase 3 dans le monde.

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Publié le 10 juin 2021
Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifiqueSensorion, société de biotechnologie qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé la nomination de Nora Yang, Ph.D., spécialiste en thérapie génique et maladies rares, dotée d’une grande expérience en management dans les secteurs industriel, académique et public, au poste de Directrice scientifique.

Inotrem : succès de l’analyse de futilité pour l’étude ASTONISH visant à démontrer l’efficacité de nangibotide dans le choc septique

Publié le 10 juin 2021
Inotrem : succès de l’analyse de futilité pour l’étude ASTONISH visant à démontrer l’efficacité de nangibotide dans le choc septique

Inotrem, une société de biotechnologie en phase clinique avancée spécialisée dans l’immunothérapie pour les maladies inflammatoires chroniques et aigües, a annoncé que le Comité Indépendant de Revue des Données de l’étude clinique ASTONISH a statué favorablement sur l’analyse de futilité portant sur l’efficacité de nangibotide dans le choc septique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents