Edition du 17-08-2022

Flambée des vols dans les pharmacies : plus de 476 millions d’euros de chiffre d’affaires perdus en 2008

Publié le mardi 31 mars 2009

Flambée des vols dans les pharmacies : plus de 476 millions d’euros de chiffre d’affaires perdus en 2008Selon le baromètre annuel BVA Healthcare sur la Démarque Inconnue des pharmacies, le vol en officine a augmenté de 13% par rapport à 2007.  En 2008, il représente un coût total de plus de 476 millions d’euros. Six mois après la mise en place du décret sur l’OTC, les médicaments arrivent en 7ème position des articles les plus volés. 

A l’occasion du Salon Pharmagora 2009, une enquête exclusive menée par l’institut BVA Healthcare pour le compte des sociétés PCL et Checkpoint Systems, révèle que les vols en pharmacie ne cessent d’augmenter depuis deux ans. En France, ils représentent 1,36% du chiffre d’affaires des officines, soit un coût total de plus de 476 millions d’euros en 2008, en hausse de 13% par rapport à 2007. Un risque multiplié par l’élargissement du libre accès qui se développe plus vite que l’équipement en solutions de lutte contre le vol.

Le vol en pharmacie : nouvelle augmentation de 13%
Réalisée par téléphone auprès d’un échantillon représentatif de 403 pharmaciens titulaires d’officine, l’enquête BVA Healthcare fait état d’une démarque inconnue totale estimée à 476 millions d’euros (contre 421 millions d’euros en 2007 et 415 millions d’euros en 2006), soit une progression de 13% en un an. Ces pertes liées aux vols et aux erreurs internes représentent 1,36% du chiffre d’affaires des officines (estimé en moyenne par officine à 1,55 millions d’euros) et coûtent en moyenne 21 146 euros par pharmacie.

Des disparités géographiques
La profession est de plus en plus touchée par ce phénomène : en effet, l’étude révèle que 70% des pharmaciens ont à présent une démarque inconnue supérieure à 1% de leur chiffre d’affaires (contre 60% en 2007). Des disparités existent toujours sur le plan géographique : la démarque inconnue continue de progresser notamment dans le sud de la France, avec un taux de 1,69% en moyenne dans les régions Sud-Est et Méditerranée, et de 1,52% dans les régions Ouest et Sud-Ouest.

OTC : les médicaments en 7ème position
Crèmes antirides, rouges à lèvres, vernis à ongles, laits solaires… Les articles les plus souvent volés restent les produits de parapharmacie disponibles en libre accès, et donc particulièrement exposés. Au premier rang figurent toujours les produits de marque, de petite taille et à forte valeur ajoutée, comme les soins du visage (pour 53% des pharmaciens interrogés), les soins du corps (46%), les produits d’hygiène (31%) et de puériculture (21%). Six mois après la mise en place du décret sur l’OTC, les médicaments passés devant le comptoir font leur entrée dans le classement en septième position des articles les plus volés (7%).








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents