Edition du 26-04-2018

France Biotech déplore que le crédit d’impôt recherche bénéficie à 80 % aux grands groupes du secteur

Publié le vendredi 9 octobre 2009

France Biotech déplore que le crédit d’impôt recherche bénéficie à 80 % aux grands groupes du secteurSelon France Biotech, l’association des entrepreneurs des Sciences de la Vie, le rapport du Conseil des prélèvements obligatoires (CPO), publié mercredi 7 octobre par la Cour des Comptes, souligne l’impact négatif du Crédit d’Impôt Recherche (CIR) au détriment des PME su secteur. En effet, le rapport révèle que le coût du crédit d’impôt recherche bénéficie aujourd’hui à 80 % aux grands groupes.

Ce rapport « vient confirmer la position de France Biotech quant aux conséquences négatives de la nouvelle réforme du CIR sur nos jeunes entreprises innovantes, qui sont aujourd’hui défavorisées en pleine période de crise », souligne l’association.

France Biotech constate que « les grandes masses du crédit d’impôt recherche (CIR) ont particulièrement bénéficié aux grandes entreprises et au secteur des services plutôt qu’aux PME et à l’industrie, au détriment des jeunes start-up fondées sur l’innovation et la compétitivité. »

En 2008, France Biotech avait adressé un signal d’alarme sur le coût du CIR qui pourrait dépasser le 3,5 milliards d’euros. L’étude sur l’impact du Crédit d’Impôt Recherche, réalisée par France Biotech et publiée le 4 avril 2008, articulait déjà les effets négatifs de grande ampleur de la réforme du CIR, notamment sur les Jeunes Entreprises Innovantes tout secteurs d’activités confondus les plus jeunes et les plus dynamiques. Il s’avère aujourd’hui que ce coût pour la France sera de 4,1 milliards d’Euros.

« Nos grands groupes ont certainement besoin d’une aide fiscale du gouvernement pour dynamiser leur travaux de recherche et développement. Nous pouvons aujourd’hui nous poser la question sur la modalité actuelle et les conséquences qui en résultent ? A l’origine, la réforme du CIR est une excellente initiative du gouvernement. Reconnue à l’international, le gouvernement Obama envisage de mettre en place aux Etats-Unis un dispositif similaire. Malheureusement, le système français est rendu inéquitable pour les jeunes pousses alors que les innovations des PME sont plus productives et performantes que celles des grands groupes », explique André Choulika, Président de France Biotech.
 
L’amélioration du Crédit d’Impôt Recherche (CIR)
Face à ce constat, France Biotech maintient ses positions et propose au gouvernement de rectifier « le problème de l’exclusion des avances remboursables de l’assiette du CIR  afin que les PME primées par OSEO Innovation ne perdent pas en CIR ce qu’elles gagnent en avances remboursables ». Selon l’association, « l’Elysée et Bercy semblent désormais favorables à cette rectification ». France Biotech propose par ailleurs d’orienter « le CIR des grands groupes vers une collaboration avec Jeunes Entreprises Innovantes à travers le conditionnement d’une partie du CIR des grandes entreprises à des collaborations nouvelles entre grandes entreprises et Jeunes Entreprises Innovantes. »

Le reliquat de l’Agence pour l’Innovation Industrielle (ISI) – transféré en 2007 à OSEO – a permis d’avoir en 2008 une dotation d’OSEO Innovation consacrée aux PME (subventions et avances remboursables) de 600 millions d’Euros et de financer des programmes particulièrement innovants (programme OSEO ISI). « La dotation d’OSEO Innovation 2009 est retombée au niveau 2007 (320 millions d’Euros), cassant la belle dynamique créée en 2008. Il est essentiel de rétablir dès 2009 une dotation d’OSEO Innovation par l’Etat au moins du même niveau qu’en 2008 (620 millions d’Euros). Les investisseurs en capital risque investissent d’autant plus dans une PME qu’elle est bien dotée en CIR et en aides OSEO », propose enfin France Biotech.

Source : France Biotech








MyPharma Editions

Diabète : Adocia signe une alliance stratégique en Chine

Publié le 26 avril 2018
Diabète : Adocia signe une alliance stratégique en Chine

Adocia et Tonghua Dongbao Pharmaceuticals ont annoncé un partenariat stratégique selon lequel Adocia a accordé les droits exclusifs de développement et de commercialisation à Tonghua Dongbao sur la combinaison à ratio fixe d’insuline glargine et d’insuline lispro, BioChaperone® Combo, et sur l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine et dans certains autres pays.

Bone Therapeutics : nomination de Claudia D’Augusta en tant qu’Administrateur non-exécutif

Publié le 26 avril 2018
Bone Therapeutics : nomination de Claudia D'Augusta en tant qu'Administrateur non-exécutif

Bone Therapeutics, la société de thérapie cellulaire osseuse, vient d’annoncer la nomination de Claudia D’Augusta, PhD, à son Conseil d’Administration en tant qu’administrateur non-exécutif. Claudia D’Augusta est une experte en finance disposant de plus de 15 ans d’expérience en finance d’entreprise, marchés de capitaux et fusions & acquisitions.

Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Publié le 26 avril 2018
Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux central, vient d’annoncer dans un communiqué avoir obtenu l’autorisation de l’agence hongroise du médicament pour l’essai clinique de phase 2 de son candidat médicament THN102 dans ce pays pour les personnes souffrant de Somnolence Diurne Excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson.

Acticor Biotech : l’EMA confirme l’entrée en phase II de son produit ACT017 dans l’AVC

Publié le 25 avril 2018
Acticor Biotech : l'EMA confirme l'entrée en phase II de son produit ACT017 dans l'AVC

Acticor Biotech, société de biotechnologie en développement clinique spécialisée dans la phase aiguë des maladies thrombotiques, y compris l’accident vasculaire cérébral et l’embolie pulmonaire, a présenté à l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), le plan de développement de son candidat médicament, ACT017.

Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Publié le 25 avril 2018
Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Celgene France, une filiale à part entière de Celgene Corporation, a annoncé la nomination de Christophe Durand au poste de Président Directeur général depuis le 12 avril 2018.

Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Publié le 25 avril 2018
Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée en oncologie, a annoncé avoir démarré l’étude clinique de phase I DRIIV (DNA Repair Inhibitor administered IntraVenously) avec AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation de l’ADN tumoral. Cette étude est destinée à évaluer la tolérance et la dose clinique optimale ainsi qu’à déterminer sa dose active au niveau tumoral, chez des patients atteints d’un cancer solide avancé.

Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Publié le 25 avril 2018
Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, vient d’ouvrir un bureau de développement aux Etats-Unis, à Research Triangle Park (RTP) en Caroline du Nord. La décision de transférer son précédent bureau de développement de Fort Worth (Texas) à RTP et de renforcer sa présence aux Etats-Unis est motivée par l’avancement attendu vers des études cliniques de phase 2 de NCX 470 pour les patients atteints de glaucome et de NCX 4251 pour les patients atteints de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions