Edition du 21-10-2020

Grippe A(H1N1) : les premières AMM de vaccins pourraient avoir lieu début octobre

Publié le lundi 21 septembre 2009

Grippe A(H1N1) : les premières AMM de vaccins pourraient avoir lieu début octobreSelon Roselyne Bachelot, qui était l’invitée du Grand Jury RTL ce dimanche, « les premières autorisations de mise sur le marché (AMM) pourraient avoir lieu début octobre ». Néanmoins la ministre de la santé a évoqué des incertitudes sur les capacités de production des vaccins contre la grippe A/H1N1 et sur le nombre de doses disponibles dès le lancement de la campagne de vaccination.

« Les autorisations de mises sur le marché pourraient avoir lieu début octobre (…) nous sommes en train de nous préparer à vacciner l’ensemble de la population selon les ordres de priorité », a précisé Roselyne Bachelot qui « proposera au Premier ministre et au président de la République une stratégie vaccinale appuyée sur les avis du Haut conseil de la santé publique ». Le HCSP a en effet recommandé le 10 septembre dernier de vacciner en priorité contre la grippe A/H1N1 les personnels de santé, les femmes enceintes et les nourrissons de plus de six mois.

Des incertitudes sur le rendement du vaccin
« Je veux protéger mes concitoyens face à une menace sérieuse. Donc « nous sommes en train de nous préparer à vacciner l’ensemble de la population, à travers des centres de vaccination, selon les ordres de priorités  qui ont été fixés en toute sécurité » a-t-elle ajouté, en faisant état d' »incertitudes » notamment sur le « rendement du vaccin » et la possibilité d’avoir « un peu moins de vaccin au début ». Mais « nous pourrions avoir besoin d’une injection au lieu de deux », a  précisé la ministre de la Santé.

« L’immunité avec adjuvants est meilleure »
Concernant les garanties sanitaires des vaccins avec adjuvant, la ministre s’est voulue rassurante. « Je m’en réfère aux meilleurs épidémiologistes, infectiologues, virologues aussi bien de l’Organisation mondiale de la Santé, des instances européennes et de nos professionnels de santé (…) Ils signalent que l’immunité avec adjuvants est meilleure », a affirmé Roselyne Bachelot. Néanmoins, dans l’attente « des  procédures de vérifications » et par mesure de précaution, la ministre entend proposer aux femmes enceintes ou aux personnes immuno-déprimées des vaccins sans adjuvant.








MyPharma Editions

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents