Edition du 06-12-2021

“Je veux un stage de Médecine Générale”

Publié le lundi 5 mars 2012

communiqué de presse ANEMF – L’Association Nationale des Etudiants en Médecine de France, membre de la FAGE, célébrait, hier, un triste anniversaire. Voilà désormais 15 ans que nos ministères de tutelle affichaient officiellement une volonté commune : promouvoir la médecine générale auprès des étudiants en médecine en leur permettant de réaliser un stage chez le praticien pendant leur second cycle. A ce jour, seuls 49% des étudiants y ont accès1.

A l’heure où tous les partis politiques semblent vouloir faire de la démographie médicale une priorité, se rendront-ils enfin compte qu’un levier majeur existe au sein de notre formation initiale ?

Le 4 mars 1997 était publié au journal officiel l’arrêté relatif à la deuxième partie du deuxième cycle des études médicales, communément appelé “externat”, venant instaurer l’obligation pour tout étudiant de réaliser un stage de médecine générale. Cette obligation a depuis été réaffirmée à deux reprises : en 2006 et en 2009 (loi HPST).

Paris 6, Rouen, Nice, Paris 7, Paris Créteil, Caen, Nantes… Autant de villes dans lesquelles la majorité des étudiants ne pourront pas connaître la médecine générale avant leur prise de poste d’interne2. Sur les 36 UFR de France, 25 ne permettent à l’ensemble de leurs étudiants de réaliser ce stage. Et, parmi elles, la moitié propose un stage d’une durée inférieure à celle d’un stage hospitalier habituel.

La méconnaissance de la spécialité de médecine générale a un impact direct sur son attractivité auprès des étudiants en médecine. Une étude de l’ISNAR-IMG3 a permis de montrer que 80% des internes en médecine générale étaient finalement contents de leur choix de spécialité. Preuve en est que la médecine générale est une spécialité qui plait à la nouvelle génération.

Ainsi, 80% des étudiants considèrent que la découverte des différentes spécialités et modes d’exercice est indispensable au cours des études4. La sensibilisation précoce à la médecine générale et à l’exercice ambulatoire est un élément essentiel pour remédier aux problèmes de déserts médicaux en France et à la crise des vocations.

Une demande d’entretien auprès de nos ministères de tutelle pour dénouer la situation ? Non, l’ANEMF a préféré mobiliser hier les étudiants en médecine autour d’une volonté commune: “Je veux un stage de Médecine Générale”5. Aux politiques de méditer sur l’intérêt pour la France d’investir sur la jeunesse pour l’avenir du système de soins … Nous, futurs soignants, nous en sommes convaincus.

Pour l’ANEMF, Pierre HAMANN, son Président.
Sources : 1 : Rapport de la Cour des Comptes, « La sécurité sociale », septembre 2011. 2 : Enquête ANEMF, janvier 2012. 3 : Etude de l’ISNAR-IMG, janvier 2011. 4 : Sondage ANEMF “Quel futur externat pour nos étudiants”, décembre 2011. 5 : Evènement facebook “Je veux un stage de Médecine Générale








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents