Edition du 27-09-2020

Accueil » Cancer » Et aussi » Médecine » Recherche

L’INCa lance un programme de recherche sur le cancer de la prostate

Publié le vendredi 16 octobre 2009

L’INCa lance un programme de recherche sur le cancer de la prostateL’Association pour la recherche sur le cancer (ARC), l’Institut National du Cancer (INCa) et la Ligue Nationale Contre le Cancer (LNCC) s’associent pour lancer un programme d’actions intégrées de recherche sur le cancer de la prostate.

L’Institut National du Cancer lance chaque année un programme d’actions intégrées de recherche (PAIR), programme transversal et novateur par sa démarche, qui cible une pathologie soulevant des questions de santé publique et auxquelles toutes les disciplines scientifiques sont invitées à répondre. Il s’agit là du quatrième programme d’actions intégrées de Recherche qui porte cette année sur le cancer de la prostate. Pour la première fois, l’ARC, l’INCa et la Ligue contre le cancer, ont souhaité œuvrer ensemble au développement d’un Appel à Projet commun de recherche sur cette thématique.

Le plus fréquent de tous les cancers en France
En effet, le cancer de la prostate est aujourd’hui le plus fréquent de tous les cancers en France avec 62 245 nouveaux cas en 2005 et 10 000 décès. Son incidence a augmenté de +8,5 % par an entre 2000 et 2005. Sur la même période, son taux de mortalité a décru de 2,5 %. Cette évolution épidémiologique est en particulier due au développement du dépistage individuel. Il représente toutefois encore 10 % des causes de décès par cancer (4ème rang des cancers avec 9 202 décès par an) et le 1er cancer chez l’homme.

Les grandes études randomisées (européennes et nord-américaines) montrent que le dépistage « organisé » (protocole de dépistage) réduit significativement le taux de cancers « non curables » lors du diagnostic mais génère aussi beaucoup de biopsies prostatiques inutiles et de diagnostic de cancers à faibles risques évolutifs « indolents » avec un possible sur-traitement et ses conséquences fonctionnelles sur la sexualité et la continence urinaire.

Dans ce contexte, l’ARC et la Ligue Nationale Contre le Cancer se sont associés à l’INCa pour soutenir et développer des recherches pluridisciplinaires sur ce cancer incluant les domaines de la recherche fondamentale, clinique, et translationnelle, de l’épidémiologie, des sciences humaines et sociales. Ce programme concerne plus particulièrement les formes précoces de cancer de la prostate et vise à mieux comprendre le développement de ce cancer, le rôle du vieillissement et des interactions gène/environnement, le rôle du microenvironnement tumoral (stroma, infection, immunité, hormones, récepteurs…). Il doit également permettre de développer l’épidémiologie ainsi que la connaissance sur les disparités économiques et sociales et les inégalités dans la prise en charge.

L’appel à projets doit renforcer les partenariats pluridisciplinaires dans les champs des techniques et stratégies de diagnostic précoce, des thérapeutiques, de la prévention et de la prise en charge des séquelles thérapeutiques. La constitution d’équipes incluant des fondamentalistes et des chercheurs cliniciens, épidémiologistes et en santé publique sera particulièrement encouragée.
Chacun des trois partenaires contribuera de manière équivalente au financement des projets qui seront sélectionnés par un jury international (budget global estimé : 6 à 7 millions d’euros.)
La date limite de dépôt des dossiers de candidatures est fixée au 14 décembre 2009. Les résultats devraient être publiés en avril 2010.

L’INCa a déjà lancé trois PAIR, en 2007 sur les formes précoces du cancer colorectal pour accompagner le lancement de la campagne de dépistage, en 2008 sur les lymphomes en raison de l’augmentation de leur incidence et en 2009 sur l’hépatocarcinome, en partenariat avec l’ARC et l’ANRS.
Le texte du Programme d’actions intégrées de Recherche sur le cancer de la prostate ainsi que le règlement de candidature sont consultables sur le site www.e-cancer.fr, www.arc-cancer.net, www.ligue-cancer.net








MyPharma Editions

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents