Edition du 22-01-2022

L’Ansm ouvre son appel à projets de recherche 2013

Publié le jeudi 17 janvier 2013

L'Ansm ouvre son appel à projets de recherche 2013Pour la deuxième année consécutive, l’ANSM ouvre un appel à projets pour financer des recherches scientifiques sur la sécurité d’emploi des produits de santé. En 2012 l’ANSM a financé 23 projets de recherche pour un engagement total de 10,6 millions d’euros.

« La nécessité de disposer d’une recherche indépendante de l’industrie a été soulignée lors des travaux parlementaires qui ont abouti à la loi du 29 décembre 2011 qui donne à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) la possibilité d’encourager la recherche (1) « , souligne l’Ansm dans un communiqué .

L’appel à projets de recherche de l’ANSM a pour objectif de générer de nouvelles connaissances afin de renforcer la sécurité des produits de santé. Il s’adresse exclusivement aux organismes publics de recherche (universités, EPST, EPIC, etc.), aux organismes de recherche privés à but non lucratif (fondations…) et aux établissements de santé.

Cet appel à projets de recherche concerne l’ensemble des produits de santé qu’ils soient à visée thérapeutique ou diagnostique : médicaments (chimiques, biologiques, génériques, excipients à effet notoire, biosimilaires, de thérapie innovante) et dispositifs médicaux notamment. Les projets soumis s’inscriront exclusivement dans l’un des axes suivants :

axe 1 : renforcement de la surveillance des produits de santé ;
axe 2 : analyse et risques de l’utilisation des médicaments hors autorisation de mise sur le marché (AMM) ;
axe 3 : contrôle de la qualité des produits de santé et caractérisation de leurs dangers ;
axe 4 : analyse de la balance bénéfice / risque dans des populations spécifiques ;
axe 5 : comportement et exposition de la population française vis-à-vis des produits de santé ;
axe libre : les priorités scientifiques et techniques sont laissées à l’initiative de la communauté scientifique publique, à condition que les projets contribuent à renforcer la sécurité des produits de santé.

L’ANSM étant une agence de régulation et d’expertise, chargée notamment de l’évaluation et de l’autorisation d’essais cliniques et de la mise sur le marché des produits de santé, les recherches biomédicales ou le développement de produits à finalité sanitaire ou cosmétique destinés à l’homme ne sont pas éligibles[2] . La constitution de cohortes ne peut pas être financée dans le cadre de cet appel à projets ; les projets de recherche sur la base de cohortes existantes sont en revanche recevables.

Les projets, d’une durée maximale de 36 mois, pourront être financés à hauteur de 500 000 euros pour ceux déposés dans l’axe libre et 1 000 000 euros pour ceux déposés dans les axes orientés.

Les dossiers de candidature éligibles seront évalués par des experts externes à l’agence sur les critères suivants : positionnement thématique, qualité scientifique, méthodologie et faisabilité du projet, qualité des équipes participantes et impact potentiel en termes de santé publique. Suite à cette première évaluation, un jury composé de personnalités scientifiques proposera une liste de projets à financer au Directeur général de l’ANSM.

La date limite de soumission des dossiers est fixée au 15 mars 2013 , la publication des projets retenus étant prévue à l’été 2013 pour un démarrage des projets début 2014.

L’ensemble des documents de l’appel à projets de recherche 2013 est disponible sur le site de l’ANSM

[1] Loi n° 2011-2012 du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé.
[2] Il est rappelé que plusieurs organismes permettent le financement de recherches biomédicales, dont la DGOS via le programme hospitalier de recherche clinique (PHRC), l’INCa, l’ANRS et l’ANR.

Source : Ansm








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents