Edition du 20-01-2021

Les députés adoptent le projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires »

Publié le jeudi 19 mars 2009

Les députés adoptent le projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires »Le projet de loi « Hôpital, patients, territoire, santé »  a finalement été adopté par les députés par 292 voix contre 199. Après plusieurs semaines de débats houleux à l’Assemblée, c’est au tour des sénateurs d’examiner à partir du mois de mai ce texte qui entend moderniser l’hôpital et réorganiser le système de santé.

Vendredi dernier, le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy défendait une réforme « juste et nécessaire ». Pour autant, le texte défendu par Roselyne Bachelot et adopté par les députés ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté médicale. Entre autres sous le feu des critiques : la mise en place des agences régionales de santé (ARS) qui coordonneront dès 2010 à l’échelon régional l’ensemble des politiques de santé : hôpital, médecine de ville, santé publique et prévention.

Les Agences régionales de santé 
 Les ARS, avec à leur tête des directeurs nommés en Conseil des ministres, se substitueront notamment aux agences régionales de l’hospitalisation, aux pôles “santé” et “médico-social” des DRASS et des DDASS, ainsi qu’à la partie “sanitaire” des CRAM. Les détracteurs de la réforme y voient une étatisation du système de santé et craignent la mise en place d’une logique purement comptable. Selon les termes de Roselyne Bahelot-Narquin, elles sont « un outil de simplification, de territorialisation, de responsabilité du pilotage régional des politiques de santé ».

Un patron pour l’hôpital

Les députés ont donné un patron à l’hôpital. Le directeur aux pouvoirs renforcés prend la tête d’un « directoire ». Au sein de ce dernier, le  personnel médical sera représenté majoritairement. Le conseil d’administration devient un « conseil de surveillance ».  Les établissements devront également mettre à disposition du public « les résultats des indicateurs de qualité et de sécurité des soins ». Néanmoins, cette réorganisation est très contestée dans le monde hospitalier. Les médecins présidents des commissions médicales d’établissements (CME) ont ainsi menacé mardi de démissionner si cette réforme devait entrer en vigueur.

Désertification médicale
Concernant l’installation des médecins, les députés ont adopté le 3 mars dernier un amendement qui maintient le principe de la liberté d’installation des médecins, mais donne aux directeurs des futures ARS la possibilité d’intervenir. En effet, le texte prévoit une période d’observation de trois ans après l’entrée en vigueur de la loi. Ainsi à l’horizon 2012, après identification des besoins, les directeurs des ARS auront la possibilité de proposer aux médecins des zones sur dotées un « contrat santé solidarité » les engageant à exercer partiellement dans ces dernières. En cas de refus, les patriciens s’acquitteront  d’une taxe annuelle dont le montant, calculé sur les bases du plafond mensuel de la Sécurité sociale en 2009,  pourrait aller jusqu’à 2 859 € par médecin.
Autre mesures relatives à la démographie, la régulation régionale du numerus clausus ou encore l’attribution de bourses aux étudiants en médecine volontaires pour exercer d’abord en zone sous-dotée pendant deux ans.

Lutte contre l’alcoolisme
Le volet santé publique et notamment la politque de lutte contre l’alcoolisme a fait passer au second plan les aspects plus techniques du projet de loi. Le texte interdit la vente d’alcool et de tabac aux moins de 18 ans (contre moins de 16 ans actuellement), tout comme la vente d’alcool contre une contribution forfaitaire (« open bar »). Du fait de la mobilisation du lobby viticole, elle autorise en revanche pour la première fois, dans certaines limites, la pub pour l’alcool sur internet.

Les sénateurs examineront à leur tour le texte à partir du mois de mai.








MyPharma Editions

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents